LES FORETS D'OPALE #5 Onze Racines

voir la série LES FORETS D'OPALE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782849466445

Résumé de l'album Onze Racines


Darko et ses compagnons ont atteint la jungle où ils recherchent le lieu répondant au nom de "Onze Racines". Cette quête ne sera pas des plus aisées, surtout que la localité en question a été bâtie sur une roche magique la rendant indétectable par qui souhaite s’y rendre ! Néanmoins, à force d’épreuves et de rencontres plus ou moins hostiles, nos héros vont trouver le sage Shenilis et partir avec lui réveiller son homologue féminin (femelle ?!), étape de plus dans leur fantastique expédition.

De son côté, Xarchias va soumettre la duchesse Bruloin : elle qui a eu l’occasion de toucher le bracelet de Cohars s’avère pouvoir jouer un rôle de détecteur du bracelet. Une véritable aubaine pour le Pontife d’être conduit directement à Darko...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Onze Racines

 
La quête avance, et elle est prétexte à d’autres objectifs qui font avancer les héros dans cet univers de forêts épaisses où toutes sortes de dangers guettent. L’histoire avance, elle aussi, lentement mais sûrement. Rien de trop intellectuel, mais toujours un immense plaisir à déguster cette série que le dessin de Pellet seul suffit à donner à la série Les forêts d’Opale ses lettres de noblesse : toujours aussi précis, aussi fin, le trait du dessinateur ne faiblit pas, tant dans les personnages et leurs accoutrements (ces fou, ça, ces ronces qui déchirent les robes des belles jeunes femmes dès le début ! ;-) que dans les monstres et les décors majestueux.

Ah, que j’aime tous ces tout petits coups de crayon qui donnent leur volume aux arbres. Que j’aime aussi ces volutes de sang, un sang bien rouge, qui giclent des mâchoires de ceux qui prennent des coups ! Ca rendrait presque belle leur souffrance !

Et les couleurs de Goussale sont assurément un autre atout du graphisme de cette série esthète bien que leur réalisation à l’informatique rende un peu trop "glucose" certaines choses, et notamment des monstres et des créatures qui font alors plus "figurines en plastique" qu’êtres réels (si on peut parler de réalité en fantasy !)

"Onze Racines", comme les autres titres de la série, vaut d’être lu et sera apprécié à sa juste valeur. Une fois encore, le rythme entraînant de l’histoire nous conduit rapidement à la fin et nous oblige à attendre la suite tant désirée !

Ghörg a eu le temps de se reposer pendant ce tome 5, après ce combat qui a clôturé le T4. Reviendra-t-il donner quelques torgnoles dans le prochain opus ? Que ceux qui aimeraient bien, comme moi, lèvent le doigt !
 

Par , le

Les albums de la série LES FORETS D'OPALE