LES ENQUÊTES DE NICOLAS LE FLOCH #1 L'énigme des Blancs-Manteaux

voir la série LES ENQUÊTES DE NICOLAS LE FLOCH
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

HACHETTE

Genre :

Adaptation

Historique

Policier

Sortie :
ISBN : 9782012905351

Résumé de l'album L'énigme des Blancs-Manteaux

En février 1761, l’enquêteur Nicolas Le Floch est convoqué par le Lieutenant-Général de police M. de Sartine. Ce dernier ayant toute sa confiance en ce jeune limier, il lui propose une affaire qui demande discrétion. En effet, le Commissaire Lardin, un des hauts responsable de la police, n’a pas donné signe de vie depuis quelques jours et son absence n’est nullement rassurante. Bénéficiant d’une commission extraordinaire, Nicolas décide de s’adjoindre l’inspecteur Bourdeau et entame son enquête en visitant la morgue. En ces lieux sinistres et peu odorants, le jeune policier ne trouve pas le cadavre du commissaire mais tombe sur son ami le Docteur Semacgus à la recherche de son domestique lui-même disparu. Entendu pour les besoins de l’enquête, le praticien déclare avoir été, trois jours auparavant, dans une maison de passe, invité par le Commissaire Lardin. C’est en ces lieux sulfureux qu’il a été témoin d’une altercation entre le disparu et le docteur Escart au sujet de l’épouse du policier. Nicolas décide de rendre visite à cette dernière qu’il connaît quelque peu. Parviendra-t-il à retrouver le haut fonctionnaire ? A n’en pas douter, cette enquête va se révéler longue et fastidieuse.

Par Phibes, le 27/08/2018

Notre avis sur l'album L'énigme des Blancs-Manteaux

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Dobbs est de ces scénaristes qui aiment à mettre en avant des univers, des œuvres littéraires qui ont fait leur sensation lorsqu’elles ont été publiées dans leur état originel. Après un bref passage dans le monde fantastique de Stefan Wul (Odyssée sous contrôle) et une introspection plus marquante dans l’univers d’HG Wells (La guerre des mondes, L’homme invisible, la Machine à remonter le temps…), l’artiste a pris le parti de faire son œuvre dans un autre arc littéraire, celui appartenant au romancier récemment disparu de Jean-François Parot et à son personnage Nicolas Le Floch.

Ce premier opus fait office de présentation du héros et du cadre historico-policier dans lequel il est appelé à évoluer. L’effort d’adaptation est bien perceptible par le fait que Dobbs parvient en soixante pages à nous livrer fidèlement une enquête intégrale cohérente et addictive, mettant en scène un grand nombre de personnages réels ou fictifs profonds qui ont tous, de près ou de loin, un lien avec les investigations policières.

Il ne fait aucun doute que si ces dernières s’appuient sur un certain classicisme, elles ont toutefois le privilège de se dérouler selon une structure certes particulièrement bien conçue mais un tant soit peu complexe. En effet, à force de détails, d’indices et de rebondissements, l’affaire tend parfois à nous échapper mais le bel esprit d’analyse et de restitution de Nicolas parvient heureusement à nous remettre dans le bain de l'intrigue.

Cette première approche a toutes les chances de piquer notre intérêt car elle se veut également se nourrir d’un développement efficace et d’un jeu de dialogues particulièrement généreux, ampoulé comme il se doit pour coller à l’époque. Nicolas campe un personnage captivant, à l’image d’un Maigret du 18ème siècle, qui sait, quand il le faut, prendre des coups et aussi en donner.

La part graphique revient à Chaiko, illustrateur de talent qui connaît déjà Dobbs pour avoir travaillé ensemble sur le tome dédié à François 1er dans la série Ils ont fait l’Histoire. Ici, l’artiste nous livre une partition de grande qualité que ce soit au niveau des dessins ou de la couleur. A la faveur d’un réalisme historique superbe, il parvient à donner corps à cette enquête policière, dans une justesse qui force l’admiration. Les décors parisiens de 1761 sont de toute beauté et les personnages (Nicolas en premier) qui y déambulent se veulent d’une expressivité remarquable.

Un premier opus qui place très efficacement sous les projecteurs un nouveau personnage que l’on peut connaître déjà que ce soit au niveau de l’arc littéraire de Jean-François Parot ou de son adaptation en série télévisée diffusée à partir de 2008. Une ouverture qui donne réellement envie de voir le fameux limier dans une nouvelle enquête. A suivre donc !

Par , le

Les albums de la série LES ENQUÊTES DE NICOLAS LE FLOCH

Nos interviews liées

Un entretien avec Dobbs

Un entretien avec Dobbs


Interviewer : Olivier
Image & Son Mathieu et Raph
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Remember Alamo !

Sceneario.com : Bonjour Dobbs. Ton actualité récente est donc la sortie du premier tome d’Alamo dans la collection 1800 de chez Soleil. 1800 est d’ailleurs une collection où tu as déjà écrit quelques titres et dont le fantastique faisait partie. Mais quand on lit Alamo, nous sommes plus dans un ton « historique » sans fantastique autour. Ici, tu t’intéresses à ce qui s’est passé ce jour de mars 1836. Pourquoi ce choix ? Pourquoi le drame d’Alamo ?
Dobbs :En fait, depuis très longtemps, j’avais envie de raconter cette histoire qui reste très chère au cœur des Américains. Mais je voulais en faire le récit à ma façon, bien sûr avec l’aval du directeur de la collection Jean-Luc Istin, que je remercie encore pour son soutien sur ce projet. Ce qui m’a attiré, c’est cette histoire des terribles jours de mars 1836 où nous sommes en plein tournant de la guerre d’indépendance du Texas contre le Mexique… là où ce satané fort Alamo devient un symbole de résistance, et quelque part le déclencheur du retournement de situation militaire et politique qui suivra, à cause des martyrs qu’il aura créés…
Sceneario [...]

Lire la suite ›

La rencontre de Mister Hyde avec Frankenstein vue par DOBBS

Bonjour Dobbs, Sceneario.com : Au mois de mars dernier, est sorti ton nouvel ouvrage Mister Hyde contre Frankenstein consacré à deux illustres personnages de romans chers à Robert Louis Stevenson et Mary Shelley. Qui est à l’origine de ce mixage pour le moins intrigant et pourquoi, au travers de ta fiction, avoir choisi de les remettre au goût du jour en mêlant les deux ambiances fantastiques qu’ils véhiculent?
Dobbs : Alors, pour cet ouvrage c’est une idée commune que nous avons eue avec Jean-Luc Istin, le directeur de collection de 1800. On se disait quel type de cross-over psychologique et physique pourrions-nous mettre en avant dans une ambiance assez glauque… L’intérêt s’est très vite porté sur ces deux créations/créatures qui sont un peu le fer de lance d’un premier mouvement de la science fiction et du gothique. Les deux romans portant aussi en eux des éléments classiques liés au romantisme et à la fatalité, ainsi que de grands questionnements sur l’humanité, la morale et la science [...]

Lire la suite ›

Les confessions de DOBBS sur Ed Gein et Welcome to Paradise

Bonjour Dobbs, Sceneario.com : 2009 semble être ton année de naissance en tant que scénariste de bande dessinée ? Comment s'est passée cette venue au monde du 9ème art ?
Dobbs : En fait, j’ai commencé à écrire des scénarii dans le domaine du jeu de rôle, il y a déjà quelques années de ça. Après 2000, j’ai également débuté en écriture BD jeunesse au Journal de Mickey pour une série de gags en planches appelée « Après la Classe », avec au dessin Philippe Fenech. C’était une belle occasion pour travailler pour une revue qui avait marqué ma jeunesse, au même titre que Strange et Pif Gadget… Par la suite, après plusieurs envois de projets aux éditeurs, deux directeurs de collection m’ont fait confiance : Jérôme Martineau et Jean-Luc Istin [...]

Lire la suite ›