LES DRUIDES #4 La Ronde des géants

voir la série LES DRUIDES
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Soleil Celtic

Genre :

Aventure

Fantastique

Légendes

Sortie :
ISBN : 9782302002203

Résumé de l'album La Ronde des géants

Is, cité du roi Gradlon et de sa fille Dahud, dernier refuge de l’ancienne religion, subit l’ire du dieu unique et se trouve menacée d’être submergée par les eaux.
Tous les protagonistes de l’histoire se trouvent enfermés dans la ville où Dahud et tous les habitants célèbrent la naissance de la cité dans des débordements orgiaques.
Les assassins mystérieux, dissimulés, le visage enfoui sous la capuche de leur robe de bure se sont emparés de la clef de la ville et Gurvan qui se révèle être l’un d’entre eux s’empare de la lance de Lug, dernière protection de la ville sans que Gwenc’hlan puisse l’en empêcher.

L’intervention de Dahud qui tue Gurvan et récupère la lance à cinq branches ne peut empêcher l’irrémédiable d’arriver, l’équilibre est rompu, les eaux déferlent sur la plus belle cité du monde, entraînant la chute de Dahud.
Parmi les survivants, nous retrouvons Gwénolé, Gwenc’hlan et Taran. La lance étant perdue, Gwenc’hlan va se lancer à la recherche du chaudron de Dagda, le dieu bon dont le chaudron pouvait rassasier des foules.
Les manuscrits, rédigés en oghams et dont la traduction réalisée par des moines sympathisants de l’ordre des druides « évoquerait les pouvoirs et les lieux où se situent les talismans celtiques », ces manuscrits donc, fil rouge de l’histoire, vont nous entraîner un peu plus en avant, avec la quête du chaudron de Dagda, symbolisant l’abondance et la résurrection.

Par Olivier, le NC

Notre avis sur l'album La Ronde des géants

Avec la disparition de Dahud, une partie de la légende s’efface, nous nous éloignons des Tuata de Danaan pour nous rapprocher de l’histoire gallo-romaine et d’une partie un peu plus connue peut-être de la légende.

De surprises en rebondissements, l’intrigue ne s’essouffle pas un instant. Tout en restant très proche de la mythologie celte dont Istin, Jigourel et Lamontagne nous démontrent une fois de plus leur parfaite maîtrise, les auteurs nous entraînent dans ce thriller se déroulant voici presque deux millénaires, à une époque où déjà très affaibli par la puissance romaine, le culte des anciens dieux affronte les tenants de la nouvelle religion : le christianisme et ses moines prédicateurs.
Fidèles à la légende, donc, nos trois compères nous offrent même une leçon de mythologie à propos de Myrdhin (Merlin) et de la ronde des géants. Indissociable de Merlin apparaît aussi Arthur qui va peut-être amener dans les tomes à venir un rapprochement entre ce fameux chaudron et le Graal.

Au-delà de la part mythologique du scénario, sa force est de savoir mêler au cœur d’une intrigue policière élaborée l’Histoire et le mythe, le fanatisme et l’humanisme, l’amour et la haine, la soif de pouvoir et le renoncement.
L’enquête quant à elle, continue de faire la part belle au mystère, ne révélant que le strict minimum au fil des pages et gardant par la même intacte la curiosité du lecteur.

Cette intrigue est, bien sûr, magnifiquement servie par le dessin de Jacques Lamontagne. Attardez-vous sur les visages, peut-être principalement sur celui des moines qui sont, à cet égard les plus caractéristiques. Ils portent le reflet de leur âme sur la figure, que ce soit la folie extatique de Gwenole ou la bonté de Budog.
Et plus loin encore que les visages regardez les yeux, et ce qu’ils révèlent, entre le regard clair de Gwenc’hlan et celui inquiétant, vipérin, calculateur de l’évêque.
Le découpage participe de manière active au rythme soutenu de ce quatrième volume, incrustations, plongée, contre-plongée, tout est fait pour que pas un instant l’œil ne soit distrait de l’intrigue
Jacques Lamontagne est un magicien qui sait insuffler la vie à ses personnages et qui nous balade de l’intimité d’un regard à une grandiose scène de combat naval.

Encore un excellent tome de Les Druides, une enquête captivante avec un dessin toujours aussi remarquable.

Par , le

Les albums de la série LES DRUIDES

Nos interviews liées

ELFES tome 1 chez Soleil

Sceneario.com : Sous le couvert de la maison Soleil, sort ce mois-ci le premier opus d'une saga intitulée Elfes qui introduit, pour la première fois chez cet éditeur, la notion de série-concept. Qu'est-ce qui a motivé cette initiative éditoriale qui rejoint celle déjà utilisée chez d'autres éditeurs et en quoi se veut-elle, éventuellement, différente ?
Jean-Luc ISTIN A tort ou à raison, j’ai l’impression que les lecteurs, notamment ceux de ma génération en ont assez d’attendre un an minimum pour lire la suite d’un album lu en 30 minutes. Nous sommes depuis notre enfance baignés par des comics américains et des mangas qui ont un rythme de parution mensuel. J’ai donc l’impression que les séries concept sont une réponse à cette demande et c’est ce qui a motivé ma démarche. Le fait d’être une plus grosse équipe de créateurs nous permet de sortir des albums dans une période réduite [...]

Lire la suite ›

Interview de la team Lancelot au complet !

Sceneario.com : Bonjour ! Le tome 2 de la série Lancelot vient de paraître, un an et demi après le premier. C’est une bonne occasion pour vous poser quelques petites questions ! Bien des choses s’y passent, dans ce tome 2, et on y voit notamment grandir le héros Galaad qui va, durant l’album, changer non seulement de nom mais surtout découvrir sa vraie nature. Vous vous êtes donc réapproprié un personnage légendaire pour le changer sur le fond mais sans finalement que cela ne joue trop sur l’action en tant que telle, en tout cas jusque là. Comment est née cette idée que Lancelot put avant tout être une femme ?
Jean-Luc Istin : Une idée comme ça, qui m'est venue je ne sais plus trop comment. En fait, je voulais écrire l'histoire de Lancelot mais le personnage tel quel m'ennuyait ! Je me suis dit "Et si...", vous savez comme dans les comics : "et si Spiderman n'avait pas été piqué par une araignée [...]

Lire la suite ›

Jacques Lamontagne : dessinateur de l'Etrange ??

Sceneario.com : Bonjour Jacques. Nous vous avons déjà accueilli une fois dans pages lors de la sortie des Druides tome 4. Mais, nous n’avons pas eu vraiment le temps de faire plus ample connaissance avec vous. Quel a été votre parcours avant de vous faire connaître dans le monde de la BD ?
Jacques Lamontagne : Mon parcours se résume de façon assez simple. Suite à mon cours de graphisme, j’ai travaillé pour quelques agences de pub durant 3 ans. Pour mon dernier emploi, j’étais directeur artistique. Mais ce que je désirais faire, c’était de l’illustration. J’ai donc donné ma démission et suis devenu illustrateur free-lance durant de nombreuses années. J’ai continué à travailler comme pigiste avec des agences de pub mais également avec de nombreuses maisons d’éditions, en réalisant des dizaines de couvertures de roman [...]

Lire la suite ›

Istin et Jigourel, druides du 9ème art

Sceneario.com : Jean-Luc, Le succès des Druides ne se dément pas puisque le quatrième opus est classé dès sa sortie 15ème au TOP 15 BD Livres Hebdo / Ipsos, comment expliquez vous cela ?

Jean-Luc ISTIN : Peut être par l’adéquation du titre, du scénario et du dessin. Lorsque ces 3 choses sont au rendez vous, vous pouvez être quasiment sur que vous tenez un succès. L’aspect graphique est indéniablement séduisant et qualitatif et jacques assure également la fluidité du récit. Il n’en faut pas moins. 

Ensuite, le scénario que nous écrivons est basé sur un mystère et, qui plonge dans un mystère désire l’élucider.
Vous y ajoutez un peu de chance et vous secouez le tout. 

Sceneario.com : On voit se multiplier dans la littérature les Thriller ésotériques, pensez vous qu’il s’agisse d’un simple phénomène de mode, ou d’un malaise plus profond vis-à-vis de la religion ?

Jean-Luc ISTIN : Il faut se poser 2 questions :

1/ pourquoi autant de romanciers se mettent au thriller ésotérique ?

2/ Pourquoi autant de lecteurs pour ce genre ?

- Concernant l’abondance de roman de ce genre, on ne peut écarter l’effet da vinci code [...]

Lire la suite ›

Jacques Lamontagne... un Druide au sommet de son art.

Sceneario.com : Jacques, Qu’est ce qui vous a accroché dans le scénario des Druides ?
Jacques Lamontagne : J’aimais bien la période dans laquelle l’action se situait. Je voyais déjà les ambiances que je pourrais poser avec les cellules monastiques, les constructions en pierre sèche. Faire progresser une enquête dans les décors de Bretagne était pour moi fort prometteur.


Sceneario.com : Habitant au Canada et à priori assez éloigné des traditions Celtiques, comment vous êtes vous imprégné de cet univers ?
Jacques Lamontagne : Pas facilement ! ☺
Thierry est une véritable encyclopédie en la matière, Jean-Luc a également un bagage drôlement imposant. Alors, j’arrivais comme ça, à l’intérieur d’un projet qui mettait en scène des lieux et des traditions qui m’étaient complètement obscures [...]

Lire la suite ›

DIM D & ISTIN

Sceneario.com: Comment vous êtes vous rencontrés?
Istin :
: C'est Guy Michel, le dessinateur d'Aquilon et des Contes du korrigan qui nous a présenté. Il nous connaissait tous les deux. Je travaillais déjà avec lui et il connaissait Dim D. On n'a pas bossé le jour même ensemble. Ça s'est fait petit a petit. On a participé à un fanzine municipal à peu près au bout d’un an après notre rencontre. On a d'abord eu une relation d'amitié avant d'avoir une relation de travail. Sceneario.com: J'ai vu dans tes influences que tu parles beaucoup des peintres ambulants, tu peux nous donner plus d'explications ?
Dim D :
Ce sont des peintres hyper réalistes russes du début du XIXieme siècle, Kramskoi, Repin, . Il y a un site sur Internet qui parle de cette école de peinture [...]

Lire la suite ›