LES DOMINANTS #2 Les dieux stellaires

voir la série LES DOMINANTS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Drame

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782344037362

Résumé de l'album Les dieux stellaires

Après le massacre perpétré par les résistants sur la petite communauté du Big Sur et l’assassinat de Bianca, Andrew a retrouvé sa fille Amanda. Celle-ci étant partisante de Neil Banks et de son aversion pour les aliens qui ont envahi la Terre, Andrew s’est décidé à la suivre au sein de cette communauté guerrière. Là, il fait en sorte de faire profil bas et d’adhérer à l’idéologie destructrice du sinistre meneur. C'est ainsi qu’il découvre que Neil Banks est en rapport avec toutes les communautés résistantes de la planète via la station orbitale Ariana et qu’il s’apprête à donner un grand coup aux aliens avec des missiles à tête nucléaire récupérés par son réseau.

Pendant ce temps, Kim et Lindsey ont décidé de quitter la petite communauté du Big Sur qui tente de se remettre de l’attaque pour se lancer à la recherche d’Andrew. Le pensant retenu prisonnier des résistants, les deux jeunes femmes prennent le chemin de San Francisco pour tenter de le sauver. La désillusion va être de mise.

Par Phibes, le 23/09/2020

Notre avis sur l'album Les dieux stellaires

On retrouve les ambiances de destruction incroyables dans lesquelles est plongée la planète Terre dans un futur proche. Rappelons que cette dernière a perdu 80% de sa population, suite à l’apparition d’un virus mortel surnommé la grande Souche et que, peu après, elle a été envahie par les Dominants, des extraterrestres qui ont la particularité, selon leur catégorie, d’interagir sur les humains sans aucune communication et instituant un mystère opaque. Dans ce cadre apocalyptique, plusieurs communautés se sont créées comme les Dévots, les Résistants…

Sylvain Runberg revient donner la suite des péripéties vécues en premier lieu par Andrew Kennedy et sa famine disséminée. On constatera qu’après le final radical du premier opus, ce deuxième volet nous oriente plutôt sur les malversations des Résistants gérés par le sinistre Neil Banks. Andrew a changé de communauté par la force des choses puisqu’il a retrouvé sa fille et est en passe, à la faveur des premières planches, de retrouver également son fils, Lance.

Cet album se veut d’une belle fluidité, faisant l’aller-retour entre la quête des deux jeunes femmes de la Communauté du Big Sur et les pérégrinations guerrières du clan de Neil Banks. On perçoit assez subtilement le jeu d’Andrew qui a récupéré Amanda et qui doit jouer le jeu des Résistants au point de participer à leur projet fou de destruction massive. Vous l’aurez compris, l’action a une part complète dans ce tome, due tout d’abord au rapport de force généré par la Communauté de Neil Banks et ensuite par les apparitions ô combien surprenantes de ces aliens qui, dans certains cas, peuvent provoquer la mort. Bien sûr, tout n’est pas dit, mais suffit amplement pour provoquer une addiction incroyable.

Côté dessins, Martial Toledano nous régale. Ce dernier démontre une adresse graphique impressionnante, bien réaliste et par ce biais, donne un poids de qualité à cette aventure. Le travail est indéniable et se ressent dans la façon de croquer les personnages aux traits très harmonieux, les décors qui bénéficient d’un beau détail, de ses aliens atypiques aux formes étranges.

Un deuxième volet fort en catastrophes qui donne furieusement envie de voir la suite. Bravo !

Par , le

Les albums de la série LES DOMINANTS

Nos interviews liées

Sylvain Runberg et Serge Pellé pour Orbital tome 4

Pourquoi avoir choisi des diplomates comme personnages principaux ? Sylvain Runberg : Des personnages principaux qui ont pour mission d’éviter que des conflits ne surviennent ou dégénèrent plutôt que d’en être les éléments déclencheurs était une ligne directrice qui nous semblait assez originale. Cela n’empêche d’ailleurs pas l’apparition de conflits très graves dans nos récits, bien au contraire. Et pour la petite histoire, un diplomate français, lecteur d’Orbital, nous a envoyé un mail où il nous disait que notre manière d’aborder le sujet, même dans le cadre d’un univers imaginaire, était assez juste. Comme quoi, Science Fiction et réalisme font aussi bon ménage. Allez-vous revenir en détail sur la guerre Humains/Sandjarr évoquée à de nombreuses reprises dans la série ? Sylvain Runberg : C’est tout à fait envisageable mais je n’en dirais pas plus pour le moment [...]

Lire la suite ›

Interview de Sylvain Runberg

Sceneario.com : Bonjour Sylvain ! Tu es scénariste de bandes dessinées, qu’est-ce que représente pour toi l’écriture ?
Sylvain Runberg : Une passion avant tout, même si elle est apparue assez tardivement, et par accident. J’ai commencé à écrire en 2002 à l’âge de 31 ans, pendant un arrêt de travail de plusieurs mois…suite à un accident justement. Et depuis 2004, c’est devenu mon métier. Sceneario.com : Dans tes albums tu ne te cantonnes pas à un seul genre, SF, fantastique, aventure, chronique sociale, humour, jeunesse… Tu peux nous en dire un peu plus ?
Sylvain Runberg : Ca reflète simplement mes goûts. Et c’est aussi un plaisir que de choisir la variété dans le domaine de l’écriture. Pourquoi se priver si l’envie est là ? En revanche, quelque soit le type d’univers, mon approche reste la même. Partir des personnages et essayer de les rendre crédibles, peu importe s’il s’agit d’étudiants à Londres en 1991, de diplomates aliens sur une planète imaginaire dans un futur lointain ou de guerriers Cimmériens parcourant les steppes asiatiques il y a 3500 années de cela [...]

Lire la suite ›

Interview de Sylvain Runberg et Serge Pellé pour Orbital

Sceneario.com : bonjour, tout d’abord, la traditionnelle question : Pouvez-vous nous raconter votre parcours ?
Sylvain Runberg : j’ai commencé à lire très tôt, des romans, des ouvrages concernant l’Histoire en général, et évidemment de la Bande Dessinée. Niveau études, j’ai un parcours en Arts Plastiques pour le lycée et en Histoire politique contemporaine pour l’université. Niveau professionnel, j’ai travaillé quelques années dans une librairie à Aix-en-provence, puis j’ai rejoint les Humanoïdes Associés pour travailler dans l’édition. C’est pendant cette période, en 2001, que j’ai eu un accident qui m’a immobilisé pendant plusieurs mois. Cette inactivité m’a amené à réfléchir à des scénarios et j’ai commencé à écrire des histoires courtes [...]

Lire la suite ›