LES DEMONS D'ARMOISES #1 Prelati

voir la série LES DEMONS D'ARMOISES
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Fantastique

Médiéval

Sortie :
ISBN : 9782302019775

Résumé de l'album Prelati

Le 30 mai 1431, Jehanne d'Arc est brulée vive à Rouen, laissant derrière elle ses compagnons d'armes désemparés. Gilles de Retz qui l'accompagnait depuis qu'elle avait pris la tête des armées royales et qui lui voue une véritable dévotion laisse éclater sa colère contre les anglais et le Roi. Jehanne disparue dans les flammes du bucher, le voilà sans plus de barrière à ses perverses pulsions.
D'Orléans où il apprend la terrible nouvelle, il décide de regagner ses terres et son château de Tiffauges en compagnie d'un homme qui se présente à lui sous le nom de Francesco Prelati. Cette rencontre avec le moine maudit marque le début d'une noire et sanglante aventure où la recherche d'un terrible secret semble bien être à l'origine de mystères, de politique, et de sauvages meurtres d'enfants.

Par Olivier, le 04/02/2012

Notre avis sur l'album Prelati

"On peut violer l'histoire à condition de lui faire de beaux enfants" écrivait Alexandre Dumas. Nul doute que cette maxime doive s'appliquer à cette nouvelle série scénarisée par Jean-Charles Gaudin et Jean-Luc Clerjeaud, qui nous plongent dans un univers de fantastique médiéval.
Un premier tome où l'histoire se met en place en un grand foisonnement de personnages qui tous participent, consciemment ou non, à la poursuite d'une œuvre occulte, un mystère qui occupe les nuits du seigneur de Tiffauges et de l'alchimiste et sorcier Prelati qui s'appuie sur la nature perverse du baron pour mener à bien ses funestes et terribles recherches.
Face à Gilles de Retz, trois autres compagnons de Jehanne, vont s'inquiéter des rumeurs qui tournent autour de Tiffauges, du baron et de la peur qui semble régner sur ses terres. Mais l'intérêt du peuple qui voit ses jeunes enfants disparaître n'est peut-être pas leur seule motivation, le pouvoir royal qu'ils ont contribué à mettre en place et à consolider pourrait être mis en péril.
L'imagination des deux coscénaristes est à la hauteur de la réputation sulfureuse de Retz et leur récit prend au fil de la lecture une dimension résolument fantastique surprenante, laissant entrevoir une suite totalement inattendue. Exploitant l'histoire de Jehanne des Armoises leur récit s'engouffre dans une fissure historique, une question non résolue, et va alors laisser jaillir le plus pur de l'étrange, une vision romanesque qui fait basculer le récit dans un fantastique pur jus.
Le dessin de Stéphane Collignon, habilement mis en valeur par les couleurs de Bruno Stambecco est d'une finesse et d'une précision captivante. Le soin qu'il apporte aux détails architecturaux, à la délicatesse d'une fleur ou au vol d'un oiseau allié a la richesse des sentiments qu'il parvient à insuffler a ses acteurs animent cet album d'un souffle remarquable. Chaque case est d'une richesse qu'une seule lecture ne peut dévoiler.

Un premier tome d'une histoire qui nous promet bien des surprises et des rebondissements.

Par , le

Les albums de la série LES DEMONS D'ARMOISES

Nos interviews liées

Jean-Charles Gaudin et Frédéric Peynet

Sceneario.com : Au mois d'août prochain, sort Phoenix, votre dernier "nouveau-né" à tous les deux, thriller moderne aux ambiances fantastiques. Après Le Feul, votre association semble se péréniser ? Comment traduisez-vous le travail de l'autre ?
Jean-Charles GAUDIN : Je connais Frédéric depuis pas mal d’années et je l’avais vu arriver avec une bd complète et de somptueuses illustrations pour l’examen de son école. Il était plus qu’évident que Frédéric Peynet avait un talent fou. J’ai eu de suite envie de travailler avec lui. Depuis, il a progressé pour arriver à ce trait si précis et si séduisant. Je suis toujours aussi stupéfait de ses planches. Tous les détails y sont sans alourdir le propos. Son trait est à la fois efficace et élégant. Pour moi, Frédéric Peynet est un grand du 9ème art !
Frédéric PEYNET : Jean-Charles et moi nous connaissons depuis 1997 [...]

Lire la suite ›

Jean-Charles Gaudin

Sceneario.com: Peux-tu te présenter et nous dire ton parcours en tant que scénariste ?
Jean-Charles Gaudin :
J’ai commencé par écrire et réaliser des courts-métrages. C’est là que j’ai appris l’écriture de scénarios. Le fait de réaliser moi-même m’a fait progresser sur les choses qui fonctionnent à l’écrit et qui marchent moins bien une fois en images. La BD est venue par la suite. C’est Crisse qui, au sortir d’une de mes projections de film, m’a tendu la perche. Je l’ai saisie et voilà…

Sceneario.com : Comment s’est effectuée ta rencontre avec Trichet ?
Jean-Charles Gaudin :
Trichet faisait partie de ces dessinateurs assidus à une réunion que nous organisons tous les mois dans un café de la Roche sur Yon en Vendée. Je commençais tout juste mes travaux sur MARLYSA [...]

Lire la suite ›