LES DAMNÉS DE L'OR BRUN #1 Salvador, 1822

voir la série LES DAMNÉS DE L'OR BRUN
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Aventure

Drame

Historique

Sortie :
ISBN : 9782344041765

Résumé de l'album Salvador, 1822

Brésil, 1822.
Alors que la tension monte entre le Brésil et sa nation « tutrice », le Portugal, une famille de producteurs de cacao tente de se développer. Louis, en tant qu’aîné, sait qu’il va hériter du domaine. Mais il est piètre gestionnaire. Ne vient-il pas de dépenser une somme phénoménale pour acheter une superbe esclave alors qu’il avait surtout besoin d’hommes costauds ?

Son frère Tiago est plus avisé, mais il sait qu’il ne pourra pas reprendre la propriété. Il pense se consoler en visant un grand mariage. Son coeur bat justement pour la fille d’un autre producteur de cacao. Mais il rentre dans une vive colère lorsqu’il apprend que son père s’est arrangé pour qu’elle épouse… Louis ! Tout cela pour renforcer son entreprise.

Par Legoffe, le 08/05/2022

Notre avis sur l'album Salvador, 1822

Sacré casting ! Didier Alcante retrouve son complice Francis Vallès, ainsi que Christian Favrelle, pour cette nouvelle série historique, après Rani. Des auteurs reconnus, pères de nombreux autres albums à succès.

Pour cette plongée dans l’Histoire du chocolat, ils sont accompagnés d’un autre scénariste, Fabien Rodhain, à qui l’on doit Les Seigneurs de la Terre, une BD engagée à propos de l’agriculture intensive.

Les Damnés de l’Or brun peut aussi être considérée comme une oeuvre engagée. S’il s’agit bien d’une fresque historique et romanesque au parfum d’aventure, c’est aussi l’occasion de découvrir la face sombre du chocolat. Car, aujourd’hui comme hier, l’exploitation de la fève de cacao est aussi liée à l’exploitation… humaine !

L’album pose donc de vrais cas de conscience. Ses deux premières planches, notamment, se déroulent de nos jours. Deux pages qui suffisent pour bien résumer les enjeux !
Place ensuite au XVIIIe siècle, direction le Brésil, ses cultures et ses esclaves.

Le récit n’a pas vocation à raconter l’Histoire du chocolat de manière exhaustive, mais d’en présenter certains aspects peu glorieux à travers le destin d’une riche famille brésilienne et d’une belle esclave.

Amour, coups bas, complots, sont les ingrédients de cette brûlante saga qui commence en pleine guerre civile, au moment où le Portugal veut remettre au pas son ancienne colonie.

Le scénario et le graphisme optent pour un grand classicisme qui réussit généralement assez bien à ce genre de récit. Et, en effet, on s’imprègne très vite de cet univers, avec ses personnages complexes et souvent prêts à se compromettre par intérêt.

Lee récit est bien rythmé, avec de nombreux rebondissements, rarement prévisibles. Cela donne donc une nouvelle série historique intéressante, qui va nous faire voir le chocolat d’une autre manière. Pas certain que ce soit au bénéfice du monde du chocolat !

Par , le

Les albums de la série LES DAMNÉS DE L'OR BRUN

Nos interviews liées

Bollée et Alcante, deux scénaristes dans l'univers de XIII

Sceneario.com : Bonjour, merci de nous accorder cette interview à l’occasion de la 5è édition du Comic Con où pour la première fois une bande dessinée franco-belge est mise à l'honneur.
Sceneario.com : Comment avez-vous été castés pour la série dérivée XIII Mystery ?

Alcante : Moi ça remonte à fin 2006, j’avais fait la connaissance de Jean Van Hamme suite à la parution de mon premier livre. En fait l’attachée de presse de Dupuis savait que j’étais un grand fan et elle s’était arrangée pour qu’on puisse aller manger ensemble un midi pendant une journée presse. Donc nous avons fait connaissance, le courant est bien passé. Lui à l’époque avait annoncé qu’il allait arrêter Thorgal et j’étais intéressé par reprendre éventuellement cette série et c’était très ambitieux de ma part parce que…
Bollée : (en riant) : Oui, tu t’es dit « oh bah oui, carrément, allons-y ! » [...]

Lire la suite ›

Didier Alcante et Fracis Valles pour le tome 3 de RANI aux Editions du Lombard

Interviews de Didier Alcante et Francis Valles pour le tome 3 de RANI aux Editions du Lombard. (Interview de l'Editeur)
[...]

Lire la suite ›

Didier Alcante Pour Re-Mind chez Dargaud

SCENEARIO.COM : Bonjour Monsieur Alcante. Nous vous retrouvons sur une nouvelle série chez Dargaud : Re-Mind ; comment est né ce projet ?
Didier Alcante:Honnêtement, je ne m’en souviens plus trop. Je me rappelle juste que quand j’ai trouvé cette idée de technologie - permettant d’enregistrer ce fameux film de sa vie qu’on voit défiler devant nos yeux juste avant de mourir -, je me suis dit que je tenais quelque chose d’intéressant avec ça. J’ai ensuite développé une histoire partant de là, et elle a immédiatement attiré l’attention de Yves Schlirff, le directeur éditorial de Dargaud. Et voilà. SCENEARIO.COM :Re Mind est un thriller d’anticipation ? Qu’elles ont été vos influences ?
Didier Alcante:C’est effectivement un thriller à la « 24 heures chrono », mais avec un petit piment qui est apporté par une technologie fictive [...]

Lire la suite ›

Didier Alcante

Interview pour sceneario.com 14/03/2006


Sceneario.com: Didier Alcante, voilà que les deux derniers tomes de ta série Pandora Box viennent de sortir, quelles sensations ressens tu aujourd’hui que tu es arrivé au bout du travail ?
Didier Alcante:
Il y a plusieurs sentiments qui s’emmêlent. Tout d’abord, sans fausse modestie, quand même une certaine fierté d’avoir réalisé ces 8 albums. Je crois qu’il s’agit d’un beau début J. Mais je suis également un peu triste de devoir tourner cette page, car j’ai pris beaucoup de plaisir à travailler avec toute l’équipe de Pandora Box : dessinateurs, coloristes, sans oublier l’équipe de Dupuis, avec qui j’ai eu de très bons contacts. Et puis il y avait une certaine effervescence puisqu’on a sorti ces 8 albums en à peine un peu plus d’un an. Maintenant, ça va redevenir plus calme… Mais pas trop j’espère ;-)


Sceneario [...]

Lire la suite ›

Didier ALCANTE, Pandora Box la suite...

Sceneario.com: Didier, nous vous retrouvons avec les tomes 3 et 4 de Pandora Box... La sortie de 2 nouveaux tomes vous a-t- elle procurée les même sensations que pour les 2 premiers?
Didier Alcante: Globalement oui. Disons que j’étais un peu moins impatient que la première fois, mais peut-être un peu plus nerveux, car comme la critique a quand même été très positive (globalement) pour les deux premiers tomes, j’avais un peu peur que les gens soient déçus par les tomes 3 et 4. Heureusement, ce n’est apparemment pas le cas ;-)

Sceneario.com: Avec un peu de recul, êtes vous satisfait du travail réalisé?
Didier Alcante: Oui, globalement je suis très satisfait. Comme je suis plutôt perfectionniste, il y a certaines choses que j’essayerais peut-être d’améliorer si je devais recommencer, mais globalement je suis très content.

Sceneario.com: Le public a-t-il bien suivi cette série? L’accueil a-t-il été bon?
Didier Alcante: Je n’ai pas encore des chiffres de vente, mais Dupuis a déjà réimprimé les deux premiers tomes et a quasi doublé les tirages pour les tomes 3 et 4, c’est un excellent signe [...]

Lire la suite ›