Intégrale

Résumé de l'album Intégrale

Avec ces correspondances signées par Pierre Christin, vous allez faire un beau voyage à travers divers endroits du monde, dans l'imaginaire et le vécu, tout cela grâce aux talents de divers artistes qui illustrent de fort belles manières les écrits de Christin.

Par Berthold, le 30/11/2009

Notre avis sur l'album Intégrale

La série Les correspondances de Pierre Christin fut éditée au départ en format à l'italienne. Elle a débuté avec Les belles Cubaines en 1997 pour se terminer en 2002 sur Adieu, Rêve américain.

Cette intégrale vous permet donc de retrouver toutes ces correspondances, mais aussi des nouvelles, écrites pour l'occasion et illustrées par d'autres dessinateurs dont Juanjo Guarnido, Annie Goetzinger, Alexis Lemoine et Philippe Aymond. L'auteur de Valérian et Laureline a travaillé dessus d'une manière fort originale. Il soumettait des idées, ses souvenirs, un point de départ, qui étaient illustrés par un auteur de BD et Christin revenait finir le texte par la suite.
Pierre Christin n'a pas retouché ses textes d'origine. Il a juste accompagné certains de notes où il revient sur certains passages. Il a même changé, comme il s'explique dans le livre, le titre Adieu, rêve américain en y rajoutant un point d'interrogation. Il l'a fait depuis l'élection d'Obama à la Maison Blanche. Ce qui change la vision de ce texte d'ailleurs.

Certains textes comme La bonne vie, magnifiquement accompagné par les peintures de Max Cabanes, est un exemple de construction narrative. J'ai bien aimé cette histoire. Tout comme j'ai apprécié les voyages en train (Trains de plaisir) en compagnie de J.C.Denis où d'ailleurs, vous croiserez dans un wagon deux vieilles connaissances semble-t'il. J'ai bien sûr beaucoup apprécié Adieu, rêve américain ? qui permet de retrouver les magnifiques dessin de Mézières. Ah, ces paysages de western, ces grands espaces. J'ai bien aimé Chez les cheiks où Ferrandez met tous son talent à nous donner sa vision du désert. Avec Miguelanxo Prado, Christin va vous raconter une belle histoire : Soleil brillant, mer bleue, marée noire, histoire qui va vous amener à réflechir. Tout comme Le Sarcophage, texte né après Tchernobyl, qui ne donne pas une belle vision de l'avenir. Pour ce récit, Christin est accompagné de son vieux complice Bilal. Bien sûr, il y a André Juillard (Mai, vu du balcon) qui revient sur Mai 68, il y a Lesueur qui vous entraîne à Cuba et les belles voitures, il y a Alexis Lemoine avec qui Christin va refaire la Vème République.

Ce livre est finalement un très bel ouvrage. C'est une belle invitation au voyage. D'ailleurs, c'est bientôt Noël et ces correspondances peuvent être une bonne idée de cadeau (à offrir ou se faire offrir).

Par , le

Nos interviews liées

Jean-Claude Mézières

Un entretien avec Jean-Claude Mézières


Interviewer : Berthold
Image & Son Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Interview de André JUILLARD pour le tome 23 de Blake et Mortimer chez Dargaud

Rencontre avec André JUILLARD pour Blake et Mortimer


Interviewer : Berthold
Images et Son : Mat
Montage: Aubert [...]

Lire la suite ›

Interview de J. GUARNIDO pour SORCELLERIES

Sceneario.com : Bonjour, et merci du temps que vous nous accordez pour cette interview. Peut-être pourriez-vous vous présenter pour les internautes et présenter votre parcours avant que l’on aborde votre nouvelle série ?
Juanjo Guarnido : Je m’appelle Juanjo GUARNIDO, je suis espagnol. J’ai travaillé longtemps dans le dessin animé, notamment chez Walt Disney. J’ai commencé ma carrière dans la bande dessinée avec la série Blacksad qui comporte trois tomes pour le moment. Je démarre une nouvelle série qui s’appelle Sorcelleries, qui s’adresse plus aux enfants mais qui reste tout public. Sceneario.com : Comment vous est venue l’idée de ce projet Sorcelleries ?
Juanjo Guarnido : J’avais envie de faire quelque chose pour les enfants, notamment pour mes propres enfants, puisqu’ils ne lisent pas mon autre bande dessinée adulte [...]

Lire la suite ›

MAX CABANES

Sceneario.com: Comment avez-vous rencontré Marie-Charlotte Delmas?
Max Cabanes: La ville de Bezons avait monté une expo sur mon travail, en 97, si j'ai bonne mémoire, sous l'égide de Jean-Luc Lantenois, journaliste et commissaire de l'expo. Marie-charlotte y était venue et j'ai immédiatement été séduit par son mauvais caractère, et son humour froid qui aurait pu éteindre n'importe quel incendie.

Sceneario.com:Vous avez illustré quelques un de ses romans. Est-ce vous qui l'avez attiré vers la bande dessinée?
Max Cabanes: Comme tout s'est fait sans témoin, je dirais que oui. Marie-Charlotte m'a écrit un premier scénario pour l'hommage à Roba, chez Dargaud, ensuite 4 pages pour l'album collectif "2000" chez Albin. Puis, rencontre avec Didier Convard, et donc, la grande Porte lui fut ouverte...

Sceneario.com:Depuis plusieurs années, vous avez un rythme de parution d'environ un album tous les 2 ou 3 ans, voire parfois plus. Est-ce votre rythme de travail naturel ou on ne vous soumet pas assez de projets bd qui vous intéressent?
Max Cabanes: Je n’ai jamais su comment faire pour avoir un abattage et une régularité sans faille [...]

Lire la suite ›

des auteurs de BLACKSAD chez Dargaud

SCENEARIO.COM: Bonjour à tous les deux.
SCENEARIO.COM: Blacksad a eu un énorme succès, comment l'expliquez vous ?

Juan DIAZ CANALES: C’est vraiment difficile à expliquer. On ne sait pas pourquoi certaines BDs deviennent un succès et d’autres non. En fait, nous n’avons aucune formule magique pour faire réussir un album. La seule formule qu’on utilise, c’est travailler beaucoup! Il faut se rappeller que tous les deux, nous ne sommes que des débutants dans ce metier.

SCENEARIO.COM: Le 2° tome sort le 22 mars, le temps entre les 2 tomes a été assez long, vous aviez d'autres travaux ?

Juanjo GUARNIDO: Oui, on travaille tous les deux à plein temps dans le domaine du dessin animé, ce qui nous laisse seulement notre soi-disant “temps libre” pour Blacksad, on espère que les lecteurs impatients prendront ça en compte…

SCENEARIO.COM: Avez vous été inspirés par la littérature française, notamment par des auteurs comme Simenon ou des héros comme Nestor Burma, pour la réalisation de "Blacksad" ?

Juan DIAZ CANALES: Je dois avouer que je n’ai jamais lu Simenon (j’espere regler ça bientôt!) [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Pierre CHRISTIN

Public : Vous êtes scénariste, quels conseils donneriez-vous à ceux d’entre-nous qui souhaiteraient se lancer dans ce métier ?
Pierre CHRISTIN :
A l’époque où j’ai débuté, dans les années soixante, on devenait scénariste un peu par hasard. Il s’agissait essentiellement de travaux pour les magazines destinés à la jeunesse.
Je suis donc rentré dans la BD par effraction. En voyage aux USA avec mon ami Jean-Caude Mézières, on n’avait plus un sous pour se payer le voyage retour. Suite aux conseils d’un ami, Jean Giraud (alias Moëbius), j’ai commencé à envoyer des histoires à un certain Goscinny pour le magazine Pilote. Il s’agissait avant tout de boucler les histoires, des premières idées jusqu’à la publication, dans la semaine. Il fallait aller rapidement, sans forcément connaître le dessinateur auquel serait attribuée l’histoire [...]

Lire la suite ›