LES CONTES DU KORRIGAN #4 La pierre de justice

voir la série LES CONTES DU KORRIGAN
Dessinateurs :





Scénaristes :



Coloristes :




Éditions :

SOLEIL

Sortie :
ISBN : 2845657811

Résumé de l'album La pierre de justice

La nuit du solstice d'été, le petit peuple se rassemble pour rendre la justice sur les punitions que certains ont fait subir aux humains. Le tribunal est aidé par la pierre de justice qui sonde le cœur de l'accusé. Cet album regroupe trois histoires, donc trois jugement. Le premier accusé, dir botez, le patriache des korrigans de carnac est accusé d'avoir puni un joueur de biniou, mais pour bien juger, les faits sont exposés à la cour. Lao, le joueur de biniou, est un grand parleur, il n'aurait pas du se vanter devant les femmes du village.
La deuxième affaire juge un Teuz accusé d'une sanction injuste sur un couple d'humain. Il aurait aidé Jegu, un valet de ferme, à épouser Barbaïk. Mais celle ci, se sent trompé et elle cherche à se venger du Teuz.
Et pour le dernier jugement, le poulpikan kernel est accusé d'avoir mit enceinte une humaine avec une noix issue de l'arbre/maître des bois. L'histoire va expliquer ce qui l'a amené a faire ça et ce que cela a engendré comme problèmes.

Dessinateur : mika, guy michel, francois gomes, serge fino
Coloriste : camille paganotto, jean-marie minguez, christophe lacroix
Scenariste : erwan le breton, ronan le breton

Par Fef, le NC

Notre avis sur l'album La pierre de justice

Comme dans les tomes précédents des contes du korrigan, cet album regroupe trois petites histoires reliées par un fil rouge où on retrouve certains personnages des tomes précédents (la reine, koc'h).
J'aime bien ce principe d'histoires courtes, reliées par un fil rouge, faites par des scénaristes et dessinateurs différents. Comme on retrouve les mêmes scénaristes, les albums gardent le même style de narration. Les dessinateurs, chacun avec leur style, donne l'impression d'avoir vraiment des histoires différentes. Comme dans chaque recueil de ce type, on apprécie plus ou moins les dessinateurs. Dans celui-ci, j'ai bien aimé l'histoire mise en image par Fino.
Par rapport à la série, on apprécie plus ou moins les albums. Personnellement, j'ai préféré le tome précédent où les histoires faisaient plus contes et légendes 'classiques'. Dans celui-ci, j'aime bien les histoires séparément, c'est le fil rouge qui m'a le plus surpris. On s'éloigne de l'idée que je me fais du petit peuple. Je ne les voyais pas juger ceux qui avaient jeté un sort aux humains. Mais à part ce petit détail, cette série est à recommander à tous ceux qui aiment les légendes.

Par , le

Les albums de la série LES CONTES DU KORRIGAN

Nos interviews liées

Entretien avec Jean-Marie Minguez

SCENEARIO.COM: Bonjour Jean-Marie... On s'est rencontré au temps de Sémic, avec ces collaborations avec Christophe Malgrain, sur Zembla etc. comment s'est ensuite enchaîné pour toi le passage à l'album ? Des rencontres ? Jean-Marie MINGUEZ: Oui, tout s'est passé par le biais des rencontres.
A l'époque j'étais déjà en contact avec certains auteurs Chez Nucléa puis chez Soleil et des projets étaient plus ou moins en chantier, en même temps que la grande époque de la Semic team… J'avais rencontré Jean-Luc Istin sur un festival du côté de Nice, il avait bien accroché à mon style.
Et puis il a lancé la collection des Contes du Korrigan, des albums collectifs avec des histoires courtes, des contes basés sur les légendes bretonnes, région où j'habitais à l\'époque… Cela me paru une bonne opportunité pour me lancer [...]

Lire la suite ›