LES CONQUERANTS DE TROY #2 Ëckmül le bucheron

voir la série LES CONQUERANTS DE TROY
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Humour

Sortie :
ISBN : 9782302002098

Résumé de l'album Ëckmül le bucheron

Page Blanche est son frère Zuynn sont toujours à la recherche de leurs parents. Dans leur quête, ils sont aidés par Eckmül et Léandre de Lyammon.
A Port -Fleuri, des hommes essayent de voler un vaisseau qui amène de nouveaux arrivants, mais la tentative échoue. Le vaisseau a été abattu et les clandestins ont réussi à s'échapper dans les rues de la ville...

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Ëckmül le bucheron

Cela fait un moment qu'il est attendu ce tome 2 des Conquérants de Troy. Il est attendu d'une part par les aficionados de l'univers de Troy mais aussi par les fans de Tota. 

J'aime bien le trait de Tota. Je me souviens de ce qu'il faisait aux éditions Lug et pu redécouvrir son trait avec la série Aquablue. Là, encore une fois, sur les Conquérants de Troy, son style ne me déçoit pas. De plus, il y a toujours du rythme dans ses planches. Vous me direz qu'il en faut avec les récits qu'imagine le scénariste Arleston. Mais avec un autre auteur, cela n'aurait peut-être pas rendu comme tel. Bref, il y a toujours de l'idée dans son dessin qui s'embellit avec les couleurs de Sébastien Lamirand.

Le scénario ne déçoit pas. C'est dans le plus pur style d'Arleston. Ceux qui connaissent bien son univers savent ce qui les attend : humour, aventures, surprises et actions sont au rendez-vous.

Ce nouveau tome ne devrait pas vous décevoir. On en apprend un peu plus sur les personnages et leurs relations.
Ce récit, qui se situe donc bien longtemps avant les événements vus dans Lanfeust et qui nous conte les origines de Troy, s'annonce comme une bien meilleure série que la série-phare, Lanfeust de Troy.

Par ailleurs, j'attends aussi de découvrir le premier tome d'une nouvelles série sur Troy, toujours écrite par Arleston, et illustrée par Dany (les amateurs de jolies filles seront sûrement comblés).

Par , le

Les albums de la série LES CONQUERANTS DE TROY

Nos interviews liées

A l'occasion des 20 ans de Lanfeust, un bel entretien avec Christophe Arleston

sceneario.com : Christophe, bonjour, nous fêtons les 20 ans de Lanfeust, cela représente 70 albums parus durant ces 20 ans. 
Christophe Arleston : Avec uniquement le monde de Troy on doit effectivement être dans ces eaux-là. Sceneario.com : Cela représente trois albums par an 
Christophe Arleston : Je ne fais pas vraiment de statistiques sur ma production Il y a eu des années ou les parutions ont été plus nombreuses, des années où il y en a eu moins, en fonction des dessinateurs qui pouvaient travailler en parallèle mais on arrive quand même à 70 bouquins. sceneario.com : Il y a juste un cas particulier, les Gnomes de Troy qui sont des gags en une page alors que toutes les autres séries de l’univers de Troy sont des récits complets. 
Christophe Arleston : En fait, les Gnomes sont nés dans Lanfeust Mag parce que la tradition des gags en une page permet d’animer le journal par rapport à la simple prépublication habituelle, traditionnelle d’albums [...]

Lire la suite ›

Sébastien Lamirand


Sceneario.com : Sébastien Lamirand bonjour ! C’est la première fois que nous avons le plaisir de vous accueillir sur notre site, pourriez-vous vous présenter ?


Sébastien Lamirand : Je suis coloriste chez Soleil, j’ai 32 ans et autant de dents, je travaille sur Tessa, Kookaburra et les Conquérants de Troy, Lotus Noir (magazine de cartes à jouer) et Lanfeust Mag entre autres.

Sceneario.com : Vous faites partie du trio qui met en images les aventures de Tessa, pour notre plus grande joie. Est-ce facile de travailler avec Louis et Nicolas ? Comment travaillez-vous avec ces deux autres auteurs ?

Sébastien Lamirand : En général j’ai carte blanche pour les couleurs, s’il y a des indications précises, genre fin de journée, c’est Louis qui me les donne [...]

Lire la suite ›

interview Ciro Tota

Sceneario : Comment es-tu arrivé dans le monde de la bande dessinée ?
Tota :
J'ai commencé la bande dessinée en 1976 aux éditions Lug, à Lyon qui a cette époque était surtout connu pour ses petits formats comme Blek le rock, … J'ai commencé par faire des retouches dues à la censure. On travaillait sur les versions italiennes en noir et blanc et on mettait du blanc partout ou c'était gênant comme sur les scènes de bagarres ou on enlevait les dents qui sautaient, des cadavres sur les champs de batailles, des flèches dans le dos des cow-boys, … Cela me faisait mal au cœur de faire cela mais on était obligé. Je crois qu'en ce temps là il n'y avait que la France et l'Albanie qui avait des commissions de censure sur la bande dessinée. On était passé par la parce qu'il y avait des livres qui avait reçu des avis défavorables. Je me souviens d'un Fantask qui avait été interdit au bout de sept numéros parce que les couleurs étaient trop violentes [...]

Lire la suite ›