LES CHIMERES DE VENUS #1 Tome 1

voir la série LES CHIMERES DE VENUS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

RUE DE SEVRES

Genre :

Aventure

Fantastique

Science Fiction

Uchronie

Sortie :
ISBN : 9782369811879

Résumé de l'album Tome 1

1873. Les Empires terrestres se font une guerre pour la maitrise du système solaire. Pendant ce temps, Hélène Martin, une grande actrice, embarque à bord d'un vaisseau pour rejoindre la planète Vénus ou elle compte partir à le recherche de l'homme qu'elle aime, un poète enfermé dans les bagnes de Napoleon III. Son fiancé, quand à lui, s'est retrouvé embarqué dans une évasion qui le conduit dans une nature hostile…

Par Berthold, le 15/03/2021

Notre avis sur l'album Tome 1

Vous l'avez compris, cette nouvelle série signée Ayroles et Etienne Jung, se situe dans l'univers du Chateau des Etoiles d'Alex Alice.

L'album vient à point nommé pour prouver que l'univers imaginé par Alex Alice est vaste et permet d'y "évoluer" à divers niveau.
Ce nouveau titre ne décevra pas les amateurs de la série principale. Au contraire, lls apprécieront ce périple vers une nouvelle planète, de nouvelles aventures avec de nouveaux personnages. Vénus ne s'avère pas être totalement tranquille, Hélène découvre que la planète n'est pas aussi paisible qu'elle n'en a l'air. Comme s'en rend compte aussi son fiancé qui s'est évadé du bagne ou il était prisonnier.
La faune de Vénus est surprenante, avec ces animaux préhistoriques qui y vivent.
Alain Ayroles n'arrêtent pas de nous surprendre au fur et à mesure que nous nous enfonçons dans ces terres venusiennes. Nous plongeons dans une très belle aventure. Un voyage fascinant et passionnant.

Et le tout est superbement mis en images par le talent d'Etienne Jung, très inspiré par cette histoire. Il a un coup de crayon unique qui sied à la perfection à ce genre de récit.
Je pense que ce titre va permettre à de nombreux lecteurs de découvrir son art. C'est beau, c'est spectaculaire. Les personnages sont expressifs et le tout mené par un dynamisme étonnant.

Ce premier tome est une très belle surprise que je vous invite à lire !

 

Par , le

Les albums de la série LES CHIMERES DE VENUS

Nos interviews liées

Alain Ayroles

Sceneario.com : Bonjour Alain. Ton actualité est la sortie tant attendu du dernier tome de la série D. Peux tu nous parler de la genèse de cette saga ? Alain AYROLES : A la fin de Garulfo, j'ai proposé à Bruno Maïorana de lui écrire une histoire de vampires, sachant que ce sujet le passionnait depuis toujours. Bruno m'avait mis en garde : au vu de l'incroyable profusion de romans, de films et de bd traitant de vampires, il allait être difficile de produire quelque chose d'original. Je savais aussi que ce connaisseur serait intraitable quant à la fidélité à l'esprit du genre. Le défi était stimulant ! Sceneario.com : Quelles en ont été les influences ? Alain AYROLES : J'avais été marqué par le remake que Werner Herzog avait fait du Nosferatu de Murnau. Mes autres références cinématographiques étaient les Dracula de la Hammer, celui de Coppola, le Bal des vampires de Polanski ou les Prédateurs de Tony Scott [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Alain Ayroles entre la cape et les crocs.

Sceneario.com : Bonjour Alain. Ton actualité est la sortie du dixième et dernier acte de la série (culte) De Cape et de Crocs . Avant toute chose, peux tu te présenter pour nos lecteurs ?
Alain Ayroles : Je suis le scénariste de De cape et de crocs, dessiné par Jean-Luc Masbou, de Garulfo, série aujourd’hui terminée, et d’un album de la collection « 7 » : Sept missionnaires, mis en images par Luigi Critone, ainsi que d’une autre série : D, avec le dessinateur de Garulfo, Bruno Maïorana. Sceneario.com : Qu’as-tu ressenti lorsque tu as mis le mot fin à la fin de cette saga ?
Alain Ayroles : Beaucoup d’émotion, l’impression de dire adieu à de vieux amis. Sceneario.com : Quel regard portes-tu aujourd’hui sur cette aventure?
J Alain Ayroles : je suis assez étonné et un peu impressionné que Jean-Luc et moi ayons réalisé une aussi vaste saga [...]

Lire la suite ›