LES CHEVALIERS D'HELIOPOLIS #3 Rubedo, l'Oeuvre au Rouge

voir la série LES CHEVALIERS D'HELIOPOLIS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Genre :

Aventure

Fantastique

Historique

Sortie :
ISBN : 9782344027936

Résumé de l'album Rubedo, l'Oeuvre au Rouge

Alors qu'il était face à Napoleon, Asiamar n'a pu changer le cours de l'Histoire, alors que d'un simple coup d'épée, il aurait pu tout terminer. Malheureusement, il a laissé sa part féminine prendre le dessus et a embrassé Bonaparte. Asiamar comparait devant les autres Chevaliers d'Héliopolis, il doit répondre de son échec. Un Alchimiste doit se montrer cruel, c'est ce qu'il doit accomplir lors de la troisième épreuve alchimique : Rubedo, l'oeuvre au rouge. Asiamar doit se montrer à la hauteur, il explique alors son plan pour faire tomber l'Empereur...

Par Berthold, le 06/04/2019

Notre avis sur l'album Rubedo, l'Oeuvre au Rouge

2019, Alejandro Jodorowsky fête ses 90 ans. L'auteur de L'Incal est toujours présent, que ce soit en tant que réalisateur de films ou bien comme scénariste de bande dessinée. Cette série demeure l'une de ses dernières œuvres, notamment avec ce troisième tome qui vient de sortir.

Ce titre reste, après trois tomes, une très belle surprise. Jodorowsky nous entraine là où nous ne l'attendons pas vraiment. A chaque tome, il nous surprend, que ce soit par le traitement du sujet, par ses idées ou la direction que prend l'intrigue. Cette fois-ci, il s'intéresse à Napoleon, qui depuis qu'il a été embrassé par la part feminine d'Asiamar, n'arrive plus à trouver cette sensation auprès de Josephine ou d'autres femmes.
Nous découvrons comment Asiamar le conduit vers sa "perte". En commençant par la Campagne de Russie. Et tout cela dans un but que nous découvrons dans les dernières pages de ce tome, qui nous réserve bien des suprises.

Jérémy est un très bon dessinateur et coloriste. Ceux qui l'ont connu sur Barracuda savent de quoi il est capable. Ici, son talent fait toujours mouche. Les planches sont sublimes. Il y a de très belles idées visuelles et une belle construction des cases. Les couleurs sont tout aussi bien choisies, elles apportent beaucoup à l'atmosphère particulière du récit.

Une grande série signée par un scénariste toujours au sommet et un jeune dessinateur qui construit sa légende.
Vivement le prochain tome qui concluera ce cycle.

 

Par , le

Les albums de la série LES CHEVALIERS D'HELIOPOLIS

Nos interviews liées

Jeremy Pétiqueux interviewé pour le festival d'Angoulême 2011

Sceneario.com : Bonjour Jérémy. Tu as commencé par t’intéresser au manga. Comment as-tu évolué vers une BD disons plus classique ? Jeremy Petiqueux : Quand j’étais ado, ce que l’on voyait partout dans la cour d’école c’était du manga. Il n’y avait pas une grande communication sur la BD franco-belge dans le milieu adolescent.

Puis j’ai rencontré Delaby quand j’avais quinze seize ans. Je lui ai montré mon travail. Avec lui j’ai pu m’ouvrir à tout ce qui se faisait en dehors du manga et des comics. Quand j’étais gamin je lisais bien des « Tintin » et des « Astérix », mais c’est vraiment avec Delaby que j’ai pris goût au dessin réaliste.

Quand je l’ai rencontré il travaillait sur «Moriganes » pour « La complainte des landes perdues » [...]

Lire la suite ›