Les chats du Louvres

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

Futuropolis

Sortie :
ISBN : 9782754824897

Résumé de l'album Les chats du Louvres

Le gardien, M. Marcel, a perdu sa soeur dans le musée du Louvre alors qu’ils n’étaient que des enfants. Il es persuadé qu’Arrietta, son aînée a disparu mystérieusement dans le Louvre, mais personne ne l'a cru, excepté Cécile, une guide du musée. Elle entame des recherches pour trouver ce tableau...


Cette toile, c’est “les funérailles de l’amour“ d’Antoine Caron qui est actuellement en restauration dans l’atelier de M. De Montvalon, le meilleur restaurateur de toile au monde.

Alors que les chats du Louvre subissent la perte d’un des leurs, Petit Flocon le petit chat blanc passe-tableau se retrouve face à cette toile. 
Il y a un autre monde derrière ce tableau tant recherché, dans lequel une multitude de secret sont dévoilés à petit Flocon.

Par Camille Amtouti, le 12/02/2018

Notre avis sur l'album Les chats du Louvres

On dit que le manga est un moyen d’expression qui fonctionne sur l’émotion, laissez-moi vous dire que pour ce second tome, Taiyô Matsumoto a mis son génie au service du rêve et de la magie. 


Ce Tome 2 est mis en avant par deux fabuleuses histoires qui, dans la beauté du Louvre, sont mêlées de manière soignée.
 D’un côté, M.Marcel qui est le gardien du musée depuis une cinquantaine d’année et qui auparavant avait perdu sa sœur Arrietta dans le musée, il construit une relation de confiance avec Cécile la guide qui va tout faire pour rechercher le tableau dans lequel serait Arrietta.


De l’autre côté, les chats du Louvre qui sont nourris par M.Marcel le soir, qui prennent parfois des allures d’humanoïde et dont Petit Flocon, le passe-tableau, va rapidement prendre connaissance des secrets “des funérailles de l’amour“, le tableau dont il est question. 
Petit Flocon est le point central des deux histoires.



Graphiquement, les dessins sont très travaillés et cela se voit au niveau de la perspective, des personnages qui portent parfois un autre visage, mais dont les traits restent fidèles, et une atmosphère intemporelle grâce au noir et blanc qui nous plongent dans une palette de grisaille magique, une évasion graphique.


Je recommande le tome 1 et 2, si vous souhaitez faire un voyage onirique en vous rendant également au Louvre pour aller voir “Les funérailles de l’amour “, peut-être y trouverez-vous un petit chat blanc qui écoutera la guide.


Par , le