LES CARNETS SECRETS DE GUILLAUME BIANCO #2 Les femmes sont folles ! (de moi...)

voir la série LES CARNETS SECRETS DE GUILLAUME BIANCO
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

Shampooing

Genre :

Erotique

Humour

Noir et Blanc

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782756081809

Résumé de l'album Les femmes sont folles ! (de moi...)

 
Nouvelle étape du voyage de Guillaume Bianco au pays de ses souvenirs et de ses fantasmes. Au pays du croustillant et du vendeur, aussi...
 

Par Sylvestre, le 29/06/2016

Notre avis sur l'album Les femmes sont folles ! (de moi...)

 
Guillaume Bianco nous livre cette BD comme une il aurait une conversation  avec quelqu'un : fluide, sympa, spontanée, sincère et sachant captiver, mais pas forcément toujours très intéressante surtout que planent parfois dessus les ombres de l'exagération et de la fiction.

Dans Les femmes sont folles ! (de moi...), il est question de meufs, de sexe, de poitrines, de seins, de nichons... Mais attention, les gars, il y a aussi cette fameuse scène du prélèvement urétral ; ou comment des dessins peuvent faire mal (on avait déjà expérimenté ça dans le collectif Amour & Désir aux éditions de la Boîte à Bulles, où l'un des récits courts était insoutenable pour les gars !).

Enfin, Lewis Trondheim, directeur de collection chez Delcourt, fait encore quelques apparitions dans cette BD. Ça fait toujours gagner quelques pages lorsqu'on n'a pas grand-chose à dire, n'est-ce pas ?!... Bref, on lit tout ça viteuf, on attrape au vol un ou deux trucs sympa, et puis on oublie. Ça fait un peu cher le sourire, mais que voulez-vous, il paraît que dès que ça parle cul, ça marche !
 

Par , le

Les albums de la série LES CARNETS SECRETS DE GUILLAUME BIANCO

Nos interviews liées

Guillaume Bianco, auteur de Billy Brouillard

Sceneario.com : Bonjour Guillaume Bianco ! Pourriez-vous avant tout vous présenter et nous rappeler votre parcours artistique ?
Guillaume Bianco : "Parcours Artistique" ? En ce qui me concerne, et sans fausse modestie aucune, le terme me dérange un peu... Je pense sincèrement ne pas être un "artiste"... Picasso, Van Gogh en étaient... Moi pas... En revanche, je sais m’arranger avec les choses que je sais ou non dessiner, ce qui m’intéresse c’est de transmettre les émotions que j’éprouve... Rien de plus... Mon parcours "non artistique", donc, se résume à un bac d’arts plastiques, où l’ on n'apprend pas grand chose, je crois... En tout cas, pas à devenir artiste... Par la suite, j’ai fait des études de langues orientales et voulais enseigner le Français en Asie... Puis j’ai croisé la route de Didier Tarquin et de Christophe Arleston et je me suis retrouvé à faire l’imbécile au studio Gottferdom (la rédaction de Lanfeust Mag), jusqu'à ce qu’Arleston me demande de faire une page pour le magazine [...]

Lire la suite ›