Les carnets du kimono

Dessinateur :


Coloriste :


Éditions :

LA BOITE A BULLES

Genre :

Art Of

Sortie :
ISBN : 9782849531143

Résumé de l'album Les carnets du kimono

 
Nancy Peña est l’auteure remarquée de nombreuses bandes dessinées originales avec lesquelles elle a su concocter un style graphique inspiré à la fois des ambiances de l’Angleterre victorienne et du Japon traditionnel. Dans lesquelles aussi le chat, l’animal, a gagné une place importante.

Les carnets du kimono est un art-book offrant comme un bonus à ce que l’on connaît déjà de l’art de Nancy Peña, et même plus encore dans la mesure où au cahier des dessins présentés succède un "Catalogue d’objets" dans lequel divers articles comme des vêtements ou des ustensiles sont à découvrir, chacun ayant en commun avec les autres qu’il est réalisé dans l’esprit de l’univers qu’a fait exister Nancy Peña dans sa trilogie Le chat du kimono + Tea party + It is not a piece of cake...

Entrez, s’il vous plaît ! Vous êtes les bienvenus.
 

Par Sylvestre, le 16/12/2011

Notre avis sur l'album Les carnets du kimono

 
Entrez, oui. C’est bien le terme... Car lorsqu’on ouvre Les carnets du kimono, on s’attendrait presque à entendre le tintement d’un petit carillon qu’aurait animé la porte d’entrée d’une petite échoppe ! Sur 46 pages, on replonge en effet dans l’univers si spécifique des trois bandes dessinées Le chat du kimono, Tea party et It’s not a piece of cake qui forment une trilogie que vient compléter cet art-book.

On trouve naturellement dans cet ouvrage des dessins de l’auteure, en couleurs ou en noir et blanc. Des portraits, des mises en scène et des motifs, aussi. Des essais, des visuels conçus pour cartes postales, souvent dans le style et les couleurs des affiches de la "belle époque". Quelques illustrations signées par d’autres, également, réalisées dans des styles compatibles... Et toutes ces représentations, humaines ou animalières, qu’elles soient inspirées par les ambiances de l’Angleterre victorienne ou du Japon traditionnel, ont toutes cela en commun qu’elles ont été faites avec une grande précision. Le niveau de détail est en effet d’une belle efficacité sur certains plissés, sur certaines impressions de tissus ou sur certaines visions plus fantastiques de ces habits que revêtent les personnages : des robes d’écume, des animaux portés en écharpe ou s’échappant des impressions des tissus... C’est très beau !

Dans l’arrière-boutique de ces Carnets du kimono, c’est donc ensuite des objets et des vêtements qu’il nous est donné de voir. Ou de désirer (certains liens donnés orientent vers des sites où l’on peut se procurer certaines créations). Et à l’originalité des articles présentés répond celle de la mise en page qui voit alors la photographie supplanter le dessin qui était roi en première partie. Le tout formant ces Carnets du kimono, un livre dont on prend conscience du plaisir qu’on a à le parcourir lorsque l’on se fait la remarque, à mesure qu’on tourne les pages, qu’on les tourne de moins en moins vite, comme pour retarder le moment où il faudra quitter cette échoppe et les univers graphiques de Nancy Peña avant de retourner à une réalité quelque peu moins magique.
 

Par , le