LES CAHIERS DE LA BD #7 Avril - juin 2019: Pourquoi le roman graphique est-il à la mode ?

voir la série LES CAHIERS DE LA BD
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Vagator Productions

Genre :

Essai

Hommage

Interview

Presse

Sortie :
ISBN : 9791096119202

Résumé de l'album Avril - juin 2019: Pourquoi le roman graphique est-il à la mode ?

Dans ce septième numéro des Cahiers de la BD, le dossier principal aborde la lourde question du Roman Graphique ! Quelle est sa définition ? Quels sont les principaux Romans Graphiques ? Son histoire, ses meilleurs représentants !!! On se rend bien compte que la question est épineuse ! La rédaction s'attarde aussi sur la carrière de Ferri, de Ruppert & Mulot, de Posy Simmonds, les romans noirs dessinés, les romance comics, le plagiat, l'histoire de Futuropolis, le sous-bockisme, Natacha et Guy Colwell…

Par Fredgri, le 21/07/2019

Notre avis sur l'album Avril - juin 2019: Pourquoi le roman graphique est-il à la mode ?

On a souvent tendance à oublier que la bande dessinée a besoin d'un matériel critique en parallèle de sa production ! Un corpus analytique qui décrypte, qui découvre, qui réhabilite. Ce médium a une histoire vieille de près de 200 ans, avec des pionniers, des œuvres majeures et cette évolution continue encore, toujours aussi vivante et passionnante !
C'est un peu le rôle que se donnent les Cahiers de la BD, garder cette flamme toujours allumée, toujours éblouissante ! Et il faut bien reconnaître que les sujets ne sont pas près de manquer, qu'il s'agisse d'aller se pencher sur le parcours d'un artiste, de découvrir son travail, sa démarche, ses rencontres, qu'il faille mettre un focus sur un album, une série, un univers ou un thème précis… !!!

Et c'est dans cette optique que ce nouveau numéro est vraiment intéressant.
Le "Roman Graphique", tout d'abord, ça n'est pas un gros mot, même si c'est une désignation extrêmement galvaudée. On appelle ainsi toute œuvre qui peut avoir, le juge-t on, des prétentions quelque peu "littéraires" ou formalistes, alors qu'au final on est dans l'erreur. Après tout, non Watchmen n'est pas un Roman Graphique, c'est une série de comics rassemblée en recueil ! Pareil pour Batman Year One, Berlin de Jason Lutes ou simplement Jimmy Corrigan de Chris Ware ! Car la confusion se fait pas mal sur les traductions qui nous sont présentées, en France, sous forme d'albums, majoritairement, du coup, on oublie le format original, d'une part, mais aussi la véritable intention du créateur !
Le dossier de ce numéro revient donc sur cette confusion entre format, genre et prétention. Car cela met aussi en avant qu'une certaine tranche du lectorat se retrouve davantage dans cette désignation qui rend la bande dessinée moins "populaire", plus "adulte"… En somme, plus "légitime" ! Et c'est cet ostracisme qu'alimente les éditeurs dans leurs effets d'annonces qui provoquent la confusion !

Je ne vais pas forcément relancer le débat, d'autant que les auteurs eux même ne savent pas toujours de quoi il s'agit, qu'ils ne se reconnaissent pas nécessairement dans ce débat terminologique sans fin. Après tout, cela reste surtout de la Bande Dessinée !
Néanmoins, le dossier est édifiant, avec des pistes de réflexion vraiment pertinentes et riches. On a très envie de creuser de notre côté, de comprendre un peu plus comment nous même nous percevons ce qu'est au fond un vrai Roman Graphique !

Mais n'oublions pas le reste du magazine, pour autant ! Les diverses interviews sont extrêmement intéressantes, avec beaucoup d'exemples de planches, d'analyses d'œuvres et de redécouvertes. J'ai personnellement beaucoup aimé les articles consacrés aux romans noirs dessinés et aux Romance Comics, ainsi que celui sur Natacha. De très bons papiers !

Une nouvelle fournée absolument indispensable. Une revue à lire sans attendre !

Très conseillée !

Par , le

Les albums de la série LES CAHIERS DE LA BD