LES CŒURS DE FERRAILLE #1 Debry, Cyrano et moi

voir la série LES CŒURS DE FERRAILLE
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Genre :

Aventure

Fantastique

Intimiste

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9791034765843

Résumé de l'album Debry, Cyrano et moi

L'histoire se déroule dans un monde rétrofuturiste où les humains vivent entourés de serviteurs robots. D'un caractère solitaire, la jeune Iséa entretient une correspondance virtuelle avec sa seule amie: Tal, qui lui conseille de découvrir Cyrano de Bergerac. Agacée par ce qu'elle pense être un retrait de la réalité, la mère d'Iséa lui retire Debry, sa robot-nounou adorée qui s'occupe d'elle depuis qu'elle est toute petite, qui comble l'affection inexistante de cette mère lointaine. Bien décidée à retrouver la seule personne qui lui ait jamais donné de l'amour, Iséa part, accompagnée par Tilio, un camarade de classe qui s'avère être en réalité celui qui se cache derrière "Tal"… Ensemble ils vont tenter de rejoindre la ville de Tulpa, havre de liberté pour la communauté robot !

Par Fredgri, le 16/06/2022

Notre avis sur l'album Debry, Cyrano et moi

Après quelques albums consacrés aux Campbell ou à Zorglub, on retrouve José-Luis Munuera, accompagné par le duo Beka au scénario et Sedyas aux couleurs, dans un registre plus poétique avec cette nouvelle série.

Munuera a déjà prouvé qu'il pouvaitassurer des projets plus profonds et "sombres", à l'occasion. Il suffit de penser à ses Sortilèges, à Le Signe de la Lune, Fraternity, Bartleby, le scribe pour finir de s'en convaincre. Avec Les cœurs de Ferraille, on est un peu entre ces deux aspects de sa production, à la fois plus intimiste et plus "grand public", un album touchant, particulièrement bien écrit et aux planches sublimes !

L'histoire nous entraîne dans un univers "rétrofuturiste", c'est à dire mêlant des éléments Science Fiction, avec des ambiances qui renvoient au début du XXième siècle. Le ton est doux, néanmoins le scénario aborde des sujets disons plus durs, comme le rejet, la ségrégation et de manière plus générale le racisme latent aux États Unis dans cette période. D'ou l'idée en substance de "dépasser les préjugés pour aimer" !
L'écriture est à la fois subtile et très enlevée, on glisse dans le récit grâce à la narration extrêmement fluide de Munuera qui soigne ses cadrages, ses noirs et ses blancs, c'est vraiment du très beau travail !

Les cœurs de ferraille demeure une bien belle surprise, adressée à tous, un album qu'il est agréable de lire et relire !

Très conseillé !

Par , le

Les albums de la série LES CŒURS DE FERRAILLE

Nos interviews liées

Interview de José-Luis Munuera pour le T2 de Sortilèges

Sceneario.com: José-Luis tout d’abord bienvenu sur Sceneario.com et merci à toi d’avoir accepté de répondre à nos questions !

José-Luis, tu es donc le dessinateur de « Sortilèges ». Comment votre « team » fonctionne au jour le jour avec le scénariste Jean Dufaux, quelle est votre recette secrète ? Qui est le plus perfectionniste des deux ? José-Luis Munuera :Le team fonctionne avec deux éléments clé: le respect et la bonne humeur! Le respect pour le travail et les choix de l’autre, la bonne humeur parce qu’on essaye toujours de se surprendre l’un et l’autre. 
Une BD peut être pleine de choses, un manifeste idéologique,  un “slice of life”, un cri de l'intérieur de l’auteur... mais une BD peut être aussi un jeu! Un jeu infini, vivant, adulte, plein de possibilités, très élaboré, complexe, dur [...]

Lire la suite ›

Interview de José Luis Munuera sur l'univers Sillage

Sceneario.com: José Luis Munuera bonjour ! Je vous remercie dès à présent de bien vouloir répondre à cette interview et ainsi éclairer les passionnés de la bd ! Premièrement, pourriez- vous vous présenter afin que certaines personnes puissent mieux cerner votre personnage ? JLM: Je m'appelle Jose Luis Munuera Minarro, né le 21 avril de 1972 en un coin perdu d'Espagne. Grand lecteur, cinéphile et bédéphile depuis mon enfance, une surabondance de Spielberg, Harryhausen, Tolkien et Uderzo à fini par pourrir mon cerveau et me faire devenir de façon assez naturelle dessinateur de bd. Sceneario.com: Vous vous êtes distingué dans la série « Les Potamoks » aux éditions Delcourt mais aussi dans la série « Merlin » aux éditions Dargaud. Comment peut-on débarquer du fin fond de l'Espagne et s'imposer ainsi dans le monde de la bd française ? Vos débuts furent difficiles ? JLM: Je n'ai jamais eu la sensation que les choses étaient « difficiles » pour ma part [...]

Lire la suite ›