LES BRIGADES DU TEMPS #2 La grande armada

voir la série LES BRIGADES DU TEMPS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Genre :

Aventure

Historique

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9782800156125

Résumé de l'album La grande armada

La mort de Christophe Colomb en 1492 a modifié la conquête de l'Amérique par les espagnols et l'Europe. Heureusement, sur la station Héra, on veille. Un saut spatio-temporelle a pourtant tué 77 personnes. Les agents Kallaghan et Montcalm, fraichement sorti de l'académie, sont envoyés à Tenochtitlàn. Ils doivent y retrouver une certaine Joé. Et là, ils découvrent que l'empereur aztèque a pour ambition de partir conquérir l'Europe grâce à l'aide de Pinzon, un ancien collègue de Christophe Colomb...

 

Par Berthold, le 11/03/2013

Notre avis sur l'album La grande armada

Vous envisagiez de modifier le cours de l'histoire en allant taper à la porte de chez Napoleon ce 16 juin 1815 pour lui dire qu'il va se prendre une belle raclée d'ici deux jours à Waterloo ? Méfiez vous, les Brigades du Temps veillent ! Et Malcolm, l'un de ses agents, risque de venir vous chanter Dirty Old Town en direct dans vos faces !
Mais qu'est ce que donc cette Brigades du temps, dites vous ? Comment ça ? Vous n'avez pas lu le premier tome de cette excellente série ? Mais, il va falloir remédier à ça !

Les Brigades du Temps sont l'oeuvre de deux auteurs au sommet de leur art : Kris, qui a sorti récemment le dernier tome de Notre-Mère la Guerre (oeuvre qui va connaitre une adaptation cinématographique par Olivier Marchal) et Bruno Duhamel (Koshka entre autres !).
Le premier tome posait les bases de la série et nous présentait les protagonistes principaux. Dans ce second tome, intitulé La grande Armada, nous sommes au centre de l'action. Le suspense est à son summum ! Les héros réussiront ils à changer le cours de l'histoire et à sauvé l'Europe ?
Je ne vais pas vous dévoiler la fin, mes amis ! Oh que non ! Kris se chargerait de me briser les doigts sinon ! D'ailleurs, il raconte si bien cette aventure que vous allez bientôt découvrir chez vos libraires.

En attendant, le scénario tient très bien la route, fort documenté, fort bien détaillé et où, tout de même, l'humour tient une bonne place. Tenez, prenez le passage où Kallaghan, très alcoolisé, appelle d'un certain nom le chef des aztèques. C'est bête, mais cela m'a fait bien rire. Oh, il y a d'autres passages tout aussi amusants malgré la gravité et le sérieux de l'affaire. Kris s'avère être un ingénieux scénariste.

Quand à Bruno Duhamel, il nous enchante une nouvelle fois par son dessin fort inspiré. J'ai toujours été un admirateur de son travail. Là, sur Les Brigades du Temps, il arrive encore à me surprendre. Il y a cette scène, spectaculaire, d'un combat qui va vous laisser sans voix ! Il y aussi ces scènes de foules, voir celle du marché qui sont vraiment belles aussi.
Ces personnages ont vraiment de la présence et ont de la gueule.

La Grande Armada est un deuxième tome, qui conclut ce diptyque, fort réussi et qui ravie les amateurs de récits historiques et de voyages dans le temps. Cette série est aussi une façon d'apprendre l'histoire (celle avec un grand H) tout en se divertissant. Bref, comme je le dis souvent, un récit à ne pas manquer !

 

Par , le

Les albums de la série LES BRIGADES DU TEMPS

Nos interviews liées

Kris nous parle du collectif En chemin elle rencontre

Sceneario.com : Bonjour Kris ! Pour mieux faire connaissance, vous serait-il possible de faire une petite rétrospective de votre immersion dans le monde du 9ème art ? Quel en a été le fait déclencheur ?
Kris : Ho, c’est un parcours on ne peut plus classique : un rêve de gamin qui commence à prendre corps le jour où j’ai rencontré plusieurs dessinateurs talentueux qui, comme moi, voulaient à tout prix faire de la bande dessinée. C’était en 1998, alors que j’étais en fac d’histoire à Brest : ça faisait longtemps que j’écrivais des scénarios, dans mon coin. Mais un scénariste BD sans dessinateur, ça ne sert pas à grand-chose… Bref, je travaillais au rayon BD d’une librairie et les étudiants des beaux-arts du coin venaient y traîner régulièrement. Il y avait Obion, Gwendal Lemercier, Mike, Julien Lamanda, etc [...]

Lire la suite ›