LES BLONDES #16 Blonde attitude !

voir la série LES BLONDES
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Humour

Sortie :
ISBN : 9782302022997

Résumé de l'album Blonde attitude !


En toutes circonstances, que ce soit avec ses amies, à la campagne, à la maison, en famille, chez le docteur, à la boulangerie et en d’autres multiples endroits, Vanessa trouve toujours le moyen de se faire remarquer. Certes, son physique est des plus agréables mais c’est plutôt dans ses réflexions les plus natures, dans ses gestes les plus communs, qu’elle se reconnaît et qu’on la reconnaît le plus. En effet, la sémillante blonde n’en rate pas une pour se vautrer dans le ridicule. Aurait-elle, ce qu’on appelle, la blonde attitude ?


 

Par Phibes, le 26/04/2012

Notre avis sur l'album Blonde attitude !


Comme chaque année, depuis 7 ans qu’ils travaillent ensemble, Gaby et Dzack reviennent par le truchement de la maison Soleil pour nous proposer de nouveaux strips en une planche liés à leurs fameuses blondes.


Comme on peut s’en douter, la matière première ne manque pas puisque toute situation est prétexte pour mettre cette catégorie stéréotypée de personnages sur le fil de la niaiserie excessive, à la condition, bien sûr, de savoir l’exploiter. A ce titre, fort de son expérience en la matière, totalement investi par cette thématique légère, Gaby nous démontre qu’il maîtrise le sujet et nous en distille la confirmation via des gags à la teneur humoristique évidente. En ce seizième tome, dans lequel la blonde attitude est, une fois de plus, mise sur la sellette pour ne pas dire portée à son apogée, l’on perçoit que le gisement est loin d’être épuisé puisque tout est possible. 36 nouveaux gags de Vanessa et autres blondinettes sont donc proposés à l’appétit du lecteur sensible à ce genre de dérision.


Le résultat est toujours aussi enjoué. Bien que l’on ressente par moment une impression de déjà-vu (certains gags sont issus d’histoires maintes fois racontées) et bien que cette gaucherie féminine ambiante soit un tant soit peu répétitive et sans réelle innovation, on se laisse tout de même transporter par les maladresses chroniques de Vanessa et de ses pairs. Les chutes générées par des situations simplistes font pour la plupart mouche, dans des effets à contre-courant cocasses et peu magnifiants pour celles qui sont visées.


Dzack reste cantonné dans cet univers de blondes qu'il gère, l’on conviendra, à merveille. Assurément, on le sent totalement à l’aise dans l’art de croquer ses personnages dans des attitudes fluides et des expressions très explicites.


Un 16ème épisode qui se joue de la blonde attitude dans des effets humoristiques que les inconditionnels (ils sont nombreux) de la série et de ces blondes gauches apprécieront sans nul doute.


 

Par , le

Les albums de la série LES BLONDES