LES BIDOCHON #16 Toniques

voir la série LES BIDOCHON
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

FLUIDE GLACIAL

Genre :

Humour

Sortie :
ISBN : 2858152578

Résumé de l'album Toniques

Raymonde et Robert ont décidé de s'occuper de leurs corps. Leurs petites rondeurs les dérangent et ils sont bien décidés de les faire disparaitre de quelque manière que se soit. L'acquisition d'appareils électriques pour remodeler le corps est nécessaire, même si le principal restera tout de même leur motivation.

Par Aub, le NC

Notre avis sur l'album Toniques

Seizième album des Bidochons, on ne s'en lasse toujours pas. Et pour cause, à chaque fois Binet arrive à nous dégotter un nouveau sujet.
Cette fois-ci, c'est donc des Bidochons qui veulent faire attention à leurs corps que l'on retrouve. Dilemne bien connu de notre époque : la beauté. Et pourquoi Raymonde ne s'y mettrait pas elle aussi? Rien de plus normal pour une femme que de vouloir être belle pour son être aimé, mais aussi et surtout pour elle. Raymonde va donc tomber dans de nombreux pièges de la beauté et des produits de cosmétiques, ou dans les appareils de remodelage du corps.
Comme à chaque fois, les dialogues de Binet sont fins, intelligents, piquants et savoureux. Du côté du dessin, rien n'a changé, tout est toujours pareil, un bon coup de crayon net et précis, des décors et des détails quasi inexistants, et rien de plus normal car ce sont les situations et les personnages qui nous intéressent.
Encore un album des Bidochons à lire et relire.

Par , le

Les albums de la série LES BIDOCHON

Nos interviews liées

Entretien avec Binet lors du festival d'Angoulème

Sceneario.com : Depuis combien de temps dessinez-vous ?
Albert Algoud : (se trouvant à coté) Depuis une semaine…. (rires)
Binet : (rires)

Sceneario.com : Monsieur Algoud, si ça continue je vais vous demander de sortir…
Albert Algoud et Binet : (rigolent de plus belle)
Binet : Je crois bien que j’ai toujours dessiné, mais professionnellement ça fait 40 ans. J’ai commencé par des illustrations à droite à gauche avant vraiment d’être dans le métier.

Sceneario.com : Pouviez-vous penser à l’époque, que vous rencontreriez un tel succès ?
Binet : Non, c’était inimaginable. Ce que je dis toujours c’est que les personnages c’est assez secondaire en définitive, se sont des outils. J’avais des choses à exprimer, l’outil « les Bidochons » est arrivé afin que je puisse concrétiser ce que j’avais envie de raconter.

Sceneario.com : Nous sommes déjà à 18 albums des Bidochon…
Binet : Mais des albums de Binet, il y en a 35…

Sceneario [...]

Lire la suite ›