LES AVENTURES ILLUSTREES DE SHERLOCK HOLMES Les aventures illustrées de Sherlock Holmes - L'Integrale

voir la série LES AVENTURES ILLUSTREES DE SHERLOCK HOLMES
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

AKILEOS

Genre :

Adaptation

Intégrale

Policier

Sortie :
ISBN : 9782355742323

Résumé de l'album Les aventures illustrées de Sherlock Holmes - L'Integrale

En 1878, John Watson a été admis en tant que docteur en médecine à l'université de Londres. Puis, à Netley où il a suivi les cours des chirurgiens de l'armée. Après cela, il a été rattaché au 5ème régiment de fusiliers du Northumberland, comme chirurgien. Il n'eut pas le temps de rejoindre son régiment en Inde que la seconde guerre afghane commença. A Kandahar, Watson rejoint son corps d'armée. Lors de la bataille de Maixand, où le docteur est attaché aux soldats du Berkshire, il est blessé et c'est grâce à Murray, son ordonnance, qu'il est mis être à l'abri. Renvoyé à Peshawar pour y être soigné, il y traine dix mois avant d'être mis dans un bateau pour l'Angleterre. Il s'installe à Londres, dans un hotel, où il passe beaucoup de temps à ne rien faire et à dilapider son argent. Jusqu'au moment où il se rend compte de sa situation. Grâce à Stamford, un infirmier ayant servi sous ses ordres, Watson apprend qu'une personne cherche un co-locataire pour s'installer dans un appartement au 221 bis, Baker Street. Il s'agit d'un certain Sherlock Holmes. Après s'être présentés, ils décident de partager l'appartement. Et Watson se rend vite compte des capacités particulières de celui qui va devenir son ami et collègue.
Un jour, une affaire de crime, particulière mobilise les deux hommes qui donnent un coup de main à la police...

Par Berthold, le 30/12/2015

Notre avis sur l'album Les aventures illustrées de Sherlock Holmes - L'Integrale

Ce beau et gros livre est une intégrale des aventures illustrées de Sherlock Holmes, les adaptations d'Ian Edington et de Culbard, d'après l'oeuvre de Sir Arthur Conan Doyle. On retrouve les quatre titres suivants :

- Une Etude en Rouge
- Le Signe des Quatre
- Le Chien des Baskerville
- La Vallée de la Peur.


Les adaptations d'Edington sont très réussies. On a plaisir à lire ces quatre aventures du plus célèbre détective de la littérature policière.
Edington fait ressortir les moments importants de ces livres et surtout caractérise parfaitement ses divers personnages : Holmes, Watson, Lestrade, Mme Hudson, Wiggins et les autres.
Les intrigues, même si nous les connaissons par coeur, nous embarquent dans ce suspense réussi et nous tiennent en haleine jusqu'au bout.

L'autre réussite de ces adaptations est le talent de Culbard au dessin et à la couleur. Il impose son style, nous présente Sherlock Holmes et Watson. Quand vous les voyez, vous savez d'emblée que c'est eux. Culbard impose aussi son rythme pour bien placer l'intrigue et que le lecteur s'en imprègne bien. Les couleurs sont bien choisies et nous donnent l'ambiance particulière pour ces récits. Le Chien des Baskerville est un modèle dans le genre !

Cette intégrale proposée par Akileos est une très belle idée pour vous permettre de découvrir, de redécouvrir ou bien de faire découvrir les aventures de Sherlock Holmes !
Une œuvre indispensable !

 

Par , le

On ne pourra que se féliciter de cette initiative éditoriale qui nous permet de voir regroupés les quatre titres phare des aventures de ce haut personnage de fiction à la notoriété planétaire et à l’origine de très nombreuses adaptations dérivées qu’est Sherlock Holmes. Publiées unitairement chez Akileos entre 2010 et 2011, ces histoires reprises par Ian Edginton et I.N.J. Culbard ont la particularité de se nourrir pleinement du récit original et de le restituer dans une forme littérale et chapitrée au plus proche de celui-ci.

Aussi, s’appréhendant dans une chronologie éditoriale parfaitement respectée, ces quatre affaires qui bénéficient chacune d’un avant-propos de présentation riche en informations (signés par quatre adeptes de l‘univers « holmésien ») ont pour conséquence de nous replonger dans ces classiques qui ont construit la réputation de leur auteur premier.

De fait, l’on pourra se délecter des quatre intrigues policières mises en avant, se basant chacune sur un meurtre complexe à élucider et sur l’incomparable manière dont le locataire de la maison du 221B Baker Street va établir la vérité. Particulièrement verbeuses et cautionnées par des personnages hauts en couleur, charismatiquement bien campés (Holmes, enfermé dans le rôle hors norme qu’on lui reconnaît, est tout de même la clé de voute de chacune d’elles), usant de flash-backs quand il le faut pour compléter les investigations, ces aventures qui se déroulent à la fin du 19e/début 20e siècle ont de quoi interpeller favorablement grâce à leur articulation maîtrisée. A chaque fois, le mystère reste entier pratiquement jusqu’au bout et vient se déliter à la faveur d’une analyse incroyable du détective ou d’aveux de tiers explicites.

Côté dessin, le trait stylisé de I.N.J. Culbard se suffit à lui-même pour illustrer l’univers policier d’Arthur Conan Doyle. D’un coup de crayon épuré, relevé par un encrage épais et suffisamment précis, l’artiste anime son personnage central et ses pairs dans un jeu de rôle et dans des dispositions artistiques que l’on sent éprouvés. Le mystère est bien entretenu et génère des ambiances pleinement intrigantes. Par ailleurs, l’on pourra souligner le superbe travail sur les arrière-plans d’époque qui campent historiquement les récits.

Une intégrale pleinement convaincante qui offre la possibilité de retrouver les quatre romans dédiés au fameux Sherlock Holmes adaptés dans une version illustrée particulièrement réussie.

Par , le

Les albums de la série LES AVENTURES ILLUSTREES DE SHERLOCK HOLMES

Nos interviews liées

Entretien avec Ian Culbard

Sceneario.com : Bonjour Ian, Les éditions Akileos viennent de publier la traduction de votre dernier album, Les Montagnes Hallucinées d'après H.P. Lovecraft, pourquoi ce choix d'un auteur à la lecture parfois un peu difficile?
Ian CULBARD : De mon point de vue, tout a commencé par l’opportunité de pouvoir dessiner l’indicible. J’ai toujours été un fan de Lovecraft, depuis que, petit garçon, je suis tombé sur son travail pour la première fois, à travers un jeu de rôle, L’appel de Cthulhu. J’aime aussi beaucoup l’histoire de The Endurance, le récit de l’expédition maudite d’Ernest Shackleton dans l’Antarctique. Ainsi, l’idée de dessiner une expédition dans l’Antarctique avait pour moi beaucoup d’attrait.
Sceneario.com : Comment vous êtes vous approprié la nouvelle de Lovecraft?
Ian CULBARD : Pendant que je dessinais Sherlock Holmes : Le Signe des Quatre, j’écoutais des enregistrements des Montagnes Hallucinées [...]

Lire la suite ›