LES AVENTURES DE JEROME MOUCHEROT #1 Les dents du recoin

voir la série LES AVENTURES DE JEROME MOUCHEROT
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

CASTERMAN

Collection :

Studio (A suivre)

Sortie :
ISBN : 2203388668

Résumé de l'album Les dents du recoin

De retour à la maison comme chaque jour, Jérôme Moucherot ramène à ses adoooorables enfants un petit poisson rouge.
La joie des enfants passée, tout ce petit monde peut déguster ce délicieux repas que maman a préparé. Mais, Ô stupeur ! un requin sorti tout droit d’un des murs, s’empare du steak bien saignant. Pire, revenant à la charge, il gobe littéralement le petit dernier des Moucherot.
Ni une, ni deux, Jérôme monte chez Léonard de Vinci son voisin, qui lui explique qu’il lui faut pénétrer dans la fameuse 5ème dimension, celle des murs…

Par Patatrak, le NC

Notre avis sur l'album Les dents du recoin

Oulàlà ! Quelle belle partie de rigolade !
Ce premier tome des aventures de Jérôme Moucherot est un sommet d’absurde et de non-sens !
Evidemment, il faut adhérer à cette forme d’humour, mais j’ai tout de suite accroché. Par exemple, lorsque le soleil lance son dernier rayon ou encore toute la conversation que Jérôme tient avec ses amis assureurs : petite allusion à Pagnol, avec leur "7 personnes sur 4 qui meurent à cause de l’imprévu" !
Toute l’aventure tourne autour de ce maître-mot : délirant ! On pourrait faire le rapprochement avec « Fishermen Story », par son côté absurde. Mais Boucq va encore plus loin en détournant un nombre considérable d’expressions qu’il réemploie au premier sens du terme.
Bien sûr, il faut s’y accoutumer, mais personnellement, j’aime beaucoup ce type d’humour et ça marche super bien.
Il y a également un deuxième niveau de lecture. En fait, dans un univers imaginaire mais parodiant totalement notre propre monde, Boucq livre une critique acide de notre société.
Vu sous cet angle, avoir choisi une famille et un décor qui m'a évoqué immanquablement les années 70 s'est révélé très judicieux à mon goût. Tout est très bien étudié : les tenues, le mobilier "plastoc"... La scène de retrouvaille entre Jérôme et sa femme est tordante (en tout cas, elle m’a faire bigrement rire !) par exemple.
Les dessins aussi sont très bons. Il faut s’habituer au style de Boucq, mais les couleurs par exemple sont très soignées, avec de belles ombres. Boucq se donne les moyens pour créer un univers complètement délirant.
Si vous avez envie de faire une expérience originale, cette BD est pour vous !

Par , le

Les albums de la série LES AVENTURES DE JEROME MOUCHEROT

Nos interviews liées

Rencontre avec François Boucq pour XIII mystery

Sceneario.com : Pourquoi le choix du Colonel Amos ?
François Boucq : Le scénario était bien, le personnage intéressant graphiquement et au niveau du contenu, psychologiquement. Il est complexe et manipulateur. Il est bourré d’ambigüités, il a une apparence très froide, c’est quelqu’un qui a eu une vie émotionnelle chaotique.
Il a une profondeur et une ambigüité sur différents plans. C’est un homme qui cherche à ourdir des complots et qui est lui-même perturbé par le complot de la vie.  
Sceneario.com : A-t-il été difficile pour vous de vous approprier le personnage ?
François Boucq : Non, c’est comme faire une histoire avec un acteur, il a sa physionomie, on prend le personnage avec ses codes vestimentaires, sa morphologie, sa psychologie, on le fait jouer [...]

Lire la suite ›