LES AVENTURES DE BORO #1 La Dame de Berlin

voir la série LES AVENTURES DE BORO
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

CASTERMAN

Collection :

Ligne Rouge

Genre :

Adaptation

Aventure

Sortie :
ISBN : 2203392622

Résumé de l'album La Dame de Berlin

1932 : Paris.
Après un accrochage à la « Closerie des Lilas » avec des membres de l’extrême-droite, Blémia Borowicz, dit Boro, rencontre Ettore Bugatti et arrive à le convaincre de lui prêter sa voiture, la Bugatti Royale.
En compagnie de Scipion, le chauffeur de la Bugatti, avec qui il se lie d’amitié, Boro se rend à Munich, en Allemagne, pour retrouver sa cousine, dont il est amoureux depuis son enfance : Maryika Vremler. La jeune femme est devenue une des vedettes du cinéma allemand et son nouveau film est en avant-première…

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album La Dame de Berlin

Enfin ! Enfin, l’adaptation en bande dessinée de la fameuse saga de Boro, le reporter photographe crée par Franck et Vautrin, dont 5 tomes sont disponibles chez Pocket et le sixième est disponible chez Fayard. Ces romans se dévorent lorsque vous les lisez. C’est un véritable roman d’aventure qui se déroule avant et pendant la seconde guerre mondiale, et qui nous fait voyager dans plusieurs pays. On ne s’ennuie jamais avec Boro.
C’est Enki Bilal qui s’occupait des couvertures des romans et qui a donné son visage à Boro. Du coup, dans l’adaptation, Bilal s’occupe de la direction artistique et c’est Marc Veber qui s’occupe du dessin, reprenant le portrait de Bilal pour Boro.
Dan Franck s’occupe du scénario, d’après son travail avec Vautrin.
Et bien, je ne suis pas déçu avec cette adaptation. On y retrouve vraiment ce qui fait le succès du roman : un Boro boiteux et qui déjà ne peut supporter l’injustice et les partis d’extrême-droite. 
On le voit au début se battre avec un marquis (que l’on retrouvera par la suite) et à la fin, prendre une photo compromettante d’une personne qui en 1933 fera connaître son nom. D’ailleurs, ce dernier aura aussi une dent contre Boro.
Le dessin est à la hauteur de nos espoirs. 
L’intrigue est lancée et il n’y a plus qu’à attendre la suite des aventures de Boro, reporter photographe et de son fameux Leica.

Par , le

Alors bien sur, je ne connaissais pas les romans avant de commencer cette adaptation en BD ! Avais-je tort ou non ? Qu'importe, il n'en demeure pas moins que j'ai trouvé ce héros, ce qu'il vit, pense et "accomplit" dans ce premier tome d'un vide absolu !Alors peut-être ai-je affaire à un premier numéro qui sert de mise en bouche, qu'il faudra voir ensuite etc.
N'empêche.
Non seulement le héros est exagéremment anti charismatique, fade et à mille lieux de ce personnage passionné qu'il tente vainement de jouer le rôle, ce qui donne un certain nombre de situations sans relief ou ce très cher Boro semble vouloir donner l'impression d'être le maître de la situation, séducteur des belles, manipulateur et provocateur, mais en plus il glisse entre les évènements sans véritablement se rendre compte qu'autour de lui existe un monde qui commence à se déchirer, que tout ne tourne plus forcément autour de lui. Ce qui est d'ailleurs surprenant c'est que la belle Maryika perd de sa personnalité et de son charme en présence de ce gars sans envergure.
On sent une certaine volonté des auteurs de construire un héros en marge des conventions, en rupture avec une certaine image bien pensante, il harangue, provoque, exagère et se moque des uns et des autres tout en se sortant de ses propres pièges sans soucis. A peine si les flash back réussissent à approfondir sa personnalité (pathétique accident, tiens !)
Donc, non, on n'est pas vraiment dans ce que l'on pourrait appeler de l'aventure, non, ça n'est pas, non plus, passionnant. Que recherche ce personnage ? Avec ce nouvel appareil photo arrivera-t il à transcender l'illusion qu'il brode au fil de ses conversations ?
Mais bon, d'accord, d'accord, on voit se profiler Hitler et ses croix gammées, Boro est reporter, il va donc forcément y avoir des situations ou ce dernier va se retrouver au creux de l'évènement, des tragédies, peu-être va-t il même courir dans une ruelle, poursuivi par des nazis (ah l'aventure, l'action, la sensation du sang qui se précipite dans nos veines !) ! Malgré tout ce potentiel ce premier album m'est tombé des mains, même si le dessin peut parfois apparaître excellent !

Par , le

Les albums de la série LES AVENTURES DE BORO