LES AUTEURS PAR LA BANDE Margerin

voir la série LES AUTEURS PAR LA BANDE
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

SEGHERS

Collection :

Le Club des Stars

Genre :

Biographie

Sortie :
ISBN : 2232101355

Résumé de l'album Margerin

 
Frank Margerin est né en 1952. Il avait donc 36 ans lors de la parution de ce livre biographique... Un âge où il comptait déjà quelques vies derrière lui, un âge où heureusement, il en avait aussi d’autres encore devant lui ! Frank Margerin est né dans le XVIème arrondissement de Paris, mais c'est dans un esprit rebelle plutôt que sous un masque de fils à papa qu'il s'est illustré. Quoique... Fils à papa ? Pourquoi pas, si l’on considère que son père était (tout comme sa mère) artiste. Oui, Margerin a baigné dans l’art dès son plus jeune âge. Et a dessiné dès son plus jeune âge aussi. Quitte à passer un peu à côté de ses études, mais bon, ses parents ne pouvaient trop rien lui dire !

Retour sur un début de parcours...
 

Par Sylvestre, le 05/09/2013

Notre avis sur l'album Margerin

 
Eh oui, il était encore tout jeune, le Franky, lorsque ce livre est paru ! Au point que cette initiative fait un peu penser à ces biographies de jeunes acteurs ou de jeunes actrices qui ont à peine vingt ans ! Bon, sauf que là, il y avait déjà vraiment matière : Frank Margerin dessinait, mais il jouait aussi de la musique et ces deux passions ont naturellement pris une grande place dans ce livre.

Après une petite rétrospective de moments ayant marqué l’année 1952 finissant, je vous le donne en mille, par l’annonce de la naissance de l’auteur, ça commence sur les chapeaux de roues comme une interview sans questions posées. C’est en effet Frank Margerin himself qui dès le top départ parle de lui (à la première personne) et nous déroule ses souvenirs : des histoires et des anecdotes comme on en cherche lorsqu’on s’attaque à ce type de lecture ! Il y a beaucoup de texte, mais le format étant petit, on relativise et c’est sans peine qu’on s’embarque dans son témoignage aéré par des titres intermédiaires viennent qui sonnent un peu à la Tintin au Congo, sauf que là, c’est Franky ceci ou Franky cela : Franky va à l’école, Franky s’intéresse aux filles, Franky change de look...

Le jeune auteur est bavard. Et c’est tant mieux ! De fil en aiguille, il nous raconte plein de choses sur lui, sur son parcours, ses passions ses poteaux... Le tout ayant été organisé de manière à ce qu’il y ait une certaine logique et une certaine chronologie. Du travail de pro, quoi. Ses mémoires sont en outre accompagnées en marges par des photos et des illustrations comme c’était déjà le cas dans les autres titres parus précédemment dans cette série des éditions Seghers (Bilal, hergé, Goscinny, Pratt...).

Margerin ? C’est Lucien ! C’est des têtes de mort à bananes ! Des punks et des motos ! Mais c’est plein d’autres choses aussi. Musicales, notamment, et ce livre est là pour nous rappeler tout ça.
 

Par , le

Les albums de la série LES AUTEURS PAR LA BANDE

Nos interviews liées

Interview de Frank Margerin à Angoulême

Sceneario : bonjour Frank Margerin. 
Ça fait combien de temps que tu viens à Angoulême ?

Frank Margerin : C'est mon vingt-septième cette année et je n'en ai pas loupé un. Je crois pouvoir dire que je suis un des plus fidèles. Certains ont commencé avant moi mais ils ont arrêté depuis. Je suis vraiment un vieux de la vieille.

Sceneario : Et que penses-tu de l'evolution de cette année ?
Frank Margerin : Cette année c'est un peu particulier parce qu'il nous ont excentrés. C'est un peu bizarre car il faut attendre les navettes surchargées, ce n'est pas trop pratique mais les soirées se finissent toujours au bar de l'hôtel Mercure (rires). A une époque, il y avait une boîte de nuit qui était très sympa où on finissait la nuit.

Sceneario : Parlons de ton dernier album Shirley et Dino [...]

Lire la suite ›