Les armes du Méta-Baron

Dessinateurs :



Scénariste :


Coloristes :



Éditions :

LES HUMANOÏDES ASSOCIES

Genre :

Science Fiction

Space Opera

Sortie :
ISBN : 9782731614473

Résumé de l'album Les armes du Méta-Baron

Sans-Nom, le Méta-Baron, en compagnie de Tonto, se rend sur l'Omphale où l'attendent les huit Intra-Dormeurs. Ceux-ci vont lui confier une mission : retrouver des armes qui feront du Méta-Baron un guerrier invincible pour combattre les Hulzgémeaux, des Vampires mentaux à la formidable puissance dont le but est d'altérer les Lois de l'Univers.
Pour le Méta-Baron, cette quête s'avérera fort difficile car il devra combattre des ennemis fort différents...
 

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Les armes du Méta-Baron

Cela faisait un bon moment qu'était annoncé ce spin-off de La caste des Méta-Barons, la série de Gimenez et Jodorowsky qui était déjà dérivée de la saga de L'Incal, univers qui a aussi un autre spin-off :  Castaka, avec Dos Pastoras au dessin. Comme quoi, cet univers est riche et inspire le scénariste du Bouncer

Ce one-shot était attendu du fait qu'il permettait de retrouver Travis Charest au dessin. Cet auteur canadien s'est fait connaître sur W.I.L.D.Cats et un inoubliable épisode de W.I.L.D.Cats / X-Men. Depuis, il signe aussi quelques couvertures pour la saga Star Wars. Mais pour les Méta-Barons, il voulait donner le meilleur de lui-même, ce qui a prolongé l'attente des aficionados. Charest est un perfectionniste et quand on voit son travail sur Les Armes du Méta-Baron, on comprend le temps passé dessus. Ses planches sont de toute beauté. Elles sont superbes et impressionnantes. Il y a une énorme puissance visuelle qui ressort de ses planches. Il y a cette scène où Sans-Nom combat Aghora : regardez le style graphique, la mise en scène (case 4, page 14) et la suite. Vraiment bluffant et des scènes chargées d'émotions visuelles. Mais Charest ne s'arrête pas là. Sur les autres planches qu'il a dessinées, on ne compte plus les morceaux de bravoure (pages 34 et 35) et on ne se lasse pas d'admirer la beauté des images. Malheureusement, Charest ne finira pas la série.

C'est un autre connaisseur de l'univers de L'Incal qui se charge de reprendre le dessin : Zoran Janjetov. Il s'est occupé de la série Avant l'Incal et des Technopères. Toutefois, Janjetov lui aussi améliore son style graphique. Ici, on le sent proche de Moebius mais reste cohérent avec ce qu'ont fait Charest ou Gimenez sur les personnages et l'univers du Méta-Baron. Là aussi, nous avons droit à de superbes planches.

Le récit de Jodorowsky est d'un bon niveau. On pouvait craindre de la part du scénariste de L'Incal qu'il ne signe qu'une oeuvre commerciale, de faire de la redite sans que cela n'apporte rien à l'oeuvre. Au contraire, il nous offre à lire un récit initiatique où le lecteur redécouvre le Méta-Baron et finalement, nous fait regretter de ne pas en lire encore plus.

Les Armes du Méta-Baron s'avère donc une bonne surprise, avec le  retour d'un des personnages les plus importants de l'univers de l'Incal. En tout cas, moi, j'ai vraiment apprécié.

A ne pas manquer !
 

Par , le