LES ARCANES DU MIDI-MINUIT #7 L'affaire Rivendalwn

voir la série LES ARCANES DU MIDI-MINUIT
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Aventure

Fantastique

Policier

Sortie :
ISBN : 9782302006331

Résumé de l'album L'affaire Rivendalwn


Jenna et Jim Mc Kalan, les deux enquêteurs atypiques du Bureau Royal de York City, ont décidé de prendre un repos bien mérité au Domaine Rivendalwn, réhabilité depuis qu'un incendie l'a ravagé quatre ans auparavant. Alors qu'ils commencent, chacun à leur tour, de jouir pleinement de leurs vacances, ils tissent séparément quelques liens étroits avec deux sympathiques et charmants individus que sont Diane Nabolsky et Robert Hasting. Dès lors, des évènements peu communs s'acharnent sur leurs personnes si bien que Diane et Robert finissent par disparaître. L'enquête singulière qui s'ensuit démontre que les deux disparus ne sont pas des clients du domaine. Qui sont-ils réellement et quel récit terrifiant cache dans ses profondeurs cette fameuse propriété de Rivendalwn ?
 

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album L'affaire Rivendalwn


Les agents du Bureau Royal de York City sont à nouveau sur la sellette pour une affaire pour le moins surprenante qui les amène dans un domaine de bord de mer en apparence pourtant propice à des vacances réconfortantes. Malheureusement pour les prétendants au repos, se déroulent bientôt à leur contact des évènements bien curieux, pourtant agréables à prime abord, liés à la rencontre de deux personnages singuliers, qui vont les faire phosphorer durement.

Jean-Charles Gaudin est vraiment très prolixe aux portes de l'été 2009. Il défraye l'actualité de la bande dessinée en publiant avec peu d'écart le tome 2 d'"Angor", le 3 de "Lans Sirling" et le présent épisode des "Arcanes du Midi-Minuit". Bien en verve, il remet en situation le quintet que l'on connaît bien face à une intrigue romantique des plus attrayantes et aux embruns fantomatiques. Aussi, cet épisode fait la part belle aux amourettes impossibles, et génèrera quelques instants sentimentaux gentillets qui sont loin de déplaire.

La relation atypique dans le couple Jenna/Jim est bien entretenue et évolue dans le bon sens. Chacun, à son heure, mène les investigations sans faire doublon avec celles de son partenaire. Par ailleurs, les rebondissements vont bon train grâce aux apparitions aléatoires de Diane et de Robert qui viennent conforter l'ambiance fantastique portée par les deux enquêteurs royaux.

Niveau dessin, Cyril Trichet garde son cap en produisant des graphiques enchanteurs, sans fioriture, au trait bien maîtrisé. On le sent à l'aise dans son univers onirique où personnages communs côtoient d'autres aux aspects de mutants. Ces derniers dégagent une bonhomie fort agréable, pleine de prévenance permettant de toucher un lectorat très diversifié. Les regards et les postures avantageuses de ses héros (surtout celui des personnages féminins) sont charmeurs et apportent une certaine espièglerie non négligeable.

Et zou, un dossier de plus pour le Bureau Royal de York City dont les aboutissants interdits feront vibrer la fibre émotionnelle. Une affaire bien sympathique.
 

Par , le

C est avec impatience que j'attendais ce nouvel episode.
Ce qui me plait le plus dans cette serie est le coté enquete à la Sherlock Holmes (comme le dessin animé des années 80 avec les animaux... ah nostalgie...).
et pour ce tome, je suis assez déçu, finalement l'enquête est d'un banal... l'amourette des personnages est une chose mais basé plus de la moitié de la BD dessus, est un trop long.
J espère que le tome 8 reprendra les enquetes et les enigmes tordues à résoudre.

Par , le

Les albums de la série LES ARCANES DU MIDI-MINUIT

Nos interviews liées

Jean-Charles Gaudin et Frédéric Peynet

Sceneario.com : Au mois d'août prochain, sort Phoenix, votre dernier "nouveau-né" à tous les deux, thriller moderne aux ambiances fantastiques. Après Le Feul, votre association semble se péréniser ? Comment traduisez-vous le travail de l'autre ?
Jean-Charles GAUDIN : Je connais Frédéric depuis pas mal d’années et je l’avais vu arriver avec une bd complète et de somptueuses illustrations pour l’examen de son école. Il était plus qu’évident que Frédéric Peynet avait un talent fou. J’ai eu de suite envie de travailler avec lui. Depuis, il a progressé pour arriver à ce trait si précis et si séduisant. Je suis toujours aussi stupéfait de ses planches. Tous les détails y sont sans alourdir le propos. Son trait est à la fois efficace et élégant. Pour moi, Frédéric Peynet est un grand du 9ème art !
Frédéric PEYNET : Jean-Charles et moi nous connaissons depuis 1997 [...]

Lire la suite ›

Cyril Trichet

Sceneario.com: Peux-tu te présenter et nous dire ton parcours pour devenir dessinateur ?
Cyril Trichet: Pour faire simple, j'ai 26 ans et je rêvais de faire de la bd dès l'age de 5 ans. Mes 1ères planches datent de cette époque, je vous laisse imaginer la virtuosité du dessin !
Plus sérieusement, ma rencontre avec Crisse a été décisive :  j'avais 12 ou 13 ans et je rêvais de devenir dessinateur de BD. Il est venu dans le petit atelier de dessin où j'étais inscrit et le courant est passé instantanément. Il a fallu peu de temps pour que je me retrouve à  sa table à dessin à l'observer, écouter ses conseils, c'était devenu mon maître. J'allais travailler à ses cotés pendant les vacances scolaires, c'était vraiment génial. Je ne le remercierais jamais assez d'avoir cru en moi et de m'avoir donné autant de son temps [...]

Lire la suite ›

Jean-Charles Gaudin

Sceneario.com: Peux-tu te présenter et nous dire ton parcours en tant que scénariste ?
Jean-Charles Gaudin :
J’ai commencé par écrire et réaliser des courts-métrages. C’est là que j’ai appris l’écriture de scénarios. Le fait de réaliser moi-même m’a fait progresser sur les choses qui fonctionnent à l’écrit et qui marchent moins bien une fois en images. La BD est venue par la suite. C’est Crisse qui, au sortir d’une de mes projections de film, m’a tendu la perche. Je l’ai saisie et voilà…

Sceneario.com : Comment s’est effectuée ta rencontre avec Trichet ?
Jean-Charles Gaudin :
Trichet faisait partie de ces dessinateurs assidus à une réunion que nous organisons tous les mois dans un café de la Roche sur Yon en Vendée. Je commençais tout juste mes travaux sur MARLYSA [...]

Lire la suite ›