LEO LODEN #1 Terminus Canebière

voir la série LEO LODEN
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Humour

Polar

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782877640862

Résumé de l'album Terminus Canebière

Alors qu'il part en mission à la rencontre d'un de ses indics, le Commissaire Leo Loden se retrouve pris dans une embuscade. Son indicateur est assassiné sous ses yeux et tout le désigne comme coupable. Pour prouver son innocence il est contraint à démissionner de la police de Marseille et poursuivre en loucedé son enquête. Aidé de son oncle Loco et par son ancienne collègue Marlène, il va tenter de découvrir qui voulait tellement faire taire Tite Loute.

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album Terminus Canebière

Dès le premier tome on est surpris à plus d'un titre. D'une part, ce qui saute aux yeux c'est le dessin, déjà entre la couverture des rééditions et les planches on voit qu'il y a eu une grosse évolution. Mais c'est le caractère de Leo Loden qui est surprenant. Par certains aspects il fait penser à Soda avec ses repliques cinglantes et son sens de l'humour particulier, pour ne pas dire macabre. Même de ce point de vue-là le personnage évoluera par la suite pour devenir plus humain et sans doute moins désabusé. Car dès ce premier tome, Leo Loden quitte la police pour devenir le détective privé que l'on connaît. Il paufine déjà ses méthodes peu orthodoxes.

Quant au dessin, avec du recul on n'a pas un choc, mais les personnages sont plus patauds. Par la suite, il deviendront plus longilignes, un peu plus réalistes et expressifs grace au travail sur les regards. Souvent on retrouve ce trait caractéristique des bédés d'humour qui veut que les yeux soient remplacer par des points.
Certes, c'est un peu avec un oeil critique que j'ai lu ce premier tome a posteriori, que dire d'un premier tome d'une série qui en est à son dix-septième tome? Hormis ces défauts de jeunesse il n'en demeure pas moins que c'est un album plaisant à lire, au rythme soutenu et riche en rebondissements. Parfois c'est un peu énorme mais c'est vraiment drôle.

Par , le

Les albums de la série LEO LODEN

Nos interviews liées

A l'occasion des 20 ans de Lanfeust, un bel entretien avec Christophe Arleston

sceneario.com : Christophe, bonjour, nous fêtons les 20 ans de Lanfeust, cela représente 70 albums parus durant ces 20 ans. 
Christophe Arleston : Avec uniquement le monde de Troy on doit effectivement être dans ces eaux-là. Sceneario.com : Cela représente trois albums par an 
Christophe Arleston : Je ne fais pas vraiment de statistiques sur ma production Il y a eu des années ou les parutions ont été plus nombreuses, des années où il y en a eu moins, en fonction des dessinateurs qui pouvaient travailler en parallèle mais on arrive quand même à 70 bouquins. sceneario.com : Il y a juste un cas particulier, les Gnomes de Troy qui sont des gags en une page alors que toutes les autres séries de l’univers de Troy sont des récits complets. 
Christophe Arleston : En fait, les Gnomes sont nés dans Lanfeust Mag parce que la tradition des gags en une page permet d’animer le journal par rapport à la simple prépublication habituelle, traditionnelle d’albums [...]

Lire la suite ›

Serge Carrère pour Léo Loden 17

Sceneario : Comme c'est le troisième interview que l'on fait ensemble, on va parler des choses nouvelles.
J'ai vu que tu fais partie du studio Aquarium à Toulouse avec Dab's, Tony Valente, Guillaume Chuffart, Thomas Jourdas, Simon Leturgie. Comment se passe la cohabitation/travail avec les autres auteurs ?

Serge Carrere : Éh bien, cela se passe le plus naturellement possible, Nous partageons un lieu de travail ainsi que du matériel et surtout, le plus important, nos expériences, nos points de vue et notre savoir faire. Le fait que cet atelier existe, permet de fédérer de la création, des motivations ainsi que des rencontres avec d'autres auteurs, qui passent nous rendre visite, des journalistes qui viennent nous interviewer, bref du mouvement, de la vie quoi !

Sceneario : Depuis octobre 2006 tu gères un blog
Qu'est-ce qui t'a amené à utiliser un blog au lieu de ton ancien site web ?

Serge Carrere : Le côté "pratique" du blog, Facile à gérer, et puis, mon site, je l'hébergeais moi-même sur mon propre serveur et quelquefois, ce serveur était déconnecté, lent, faut dire que c'était un vieil ordinateur que j'avais transformé en serveur [...]

Lire la suite ›

Serge Carrere: Je suis un boulimique de travail...

Sceneario.com: Le tome 3 de private ghost qui fini le premier cycle a une fin assez ouverte, la série est finie ou avez vous d'autres projet pour cette série ?
Serge Carrere: Didier et moi avons prévu d'autres histoires avec notre fantôme chéri, des aventures en deux tomes, afin de pouvoir s'amuser scénaristiquement parlant avec Sam. L'éditeur dès le début a demandé à Didier, de prévoir une série et non un one-shot. Tout dépendra aussi de l'accueil du public sur ce premier opuscule en trois tomes. Bref, cela reste ouvert...

Sceneario.com: C'est une règle stricte de ne travailler que sur une seule série à la fois?
Serge Carrere: Il n'y a pas de règles là-dessus.. Je peux travailler sur plusieurs boulots à la fois. C'est une question d'organisation et de gestion du temps...
Et puis, travailler sur quasiment une seule série pendant plus de dix ans, cela use... On a envie de passer à autre chose, de s'aérer les pinceaux.


Sceneario [...]

Lire la suite ›