Le vieil homme qui n'écrivait plus

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

CASTERMAN

Collection :

Un monde

Sortie :
ISBN : 220339109X

Résumé de l'album Le vieil homme qui n'écrivait plus

Augustin Morel a écrit au sortir de la deuxième guerre mondiale un récit autobiographique intitulé "Marianne". Il y raconte ses années de résistance à Ste Geneviève, et la façon dont son réseau a été abattu par les allemands. Il est le seul survivant, et ne s'est jamais réellement remis de ce massacre, et notamment de la mort de sa fiancée Marianne.
Aujourd'hui, les droits du livre ont été racheté pour en faire une adaptation cinématographique. Le lieu de tournage se situe justement à ste Geneviève.
Là, les habitants n'ont pas lu le livre, et bien peu se souvienne de cette page sombre de notre histoire. Jusqu'à ce jour, celui où Augustin va faire ce qu'il s'était jusque là refusé : retourner dans son passé…

Par Gdseb, le NC

Notre avis sur l'album Le vieil homme qui n'écrivait plus

Le moins que l'on puisse dire, est que "le vieil homme qui n'écrivait plus" est une œuvre dense et forte. Sokal retranscrit ici à merveille les sentiments humains, les expressions des visages tourmentés, et tisse habilement son récit.
Cette réédition en couleur est une belle réussite. Le récit y gagne même en force, tant la coloriste respecte l’âme du récit, et nous permet une immersion dans cette histoire. Les dessins quant à eux, loin du travail habituel de Sokal, sont splendides.
L’histoire est très habilement menée, alternant présent, passé, souvenir, pages du livre, à un rythme parfait pour ménager le suspense, et pour permettre de savourer chaque instant.
L’auteur nous emmène dans un petit village de France. Il nous parle de l’inconscient collectif, de la honte, de la mémoire, de la bêtise humaine. Il met le doigt là où ça fait mal, et nous montre à quel point la réalité n’est jamais tout à fait comme on le pense.
Augustin, sous ses dehors bourru est très attachant, ce qui fait que l’histoire fonctionne : on se laisse porter par ses souvenirs, et l' émotion est au rendez vous.

Par , le

Nos interviews liées

Un entretien avec Benoit Sokal

Un entretien avec Benoit Sokal


Interviewer : Olivier
Image & Son Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

KRAA T1 par Benoît SOKAL chez Casterman

Sceneario.com : Bonjour Benoît, En ce mois de septembre 2010, sort chez Casterman votre nouvelle série intitulée Kraa, une sorte de western dramatique aux accents écologiques et fantastiques dans lequel il est question d'une vengeance. Comment est née cette histoire ?
Benoît Sokal : La genèse est un projet de jeu vidéo dans lequel le joueur incarnait un oiseau. Une sorte de simulateur de vol organique. Ce projet est resté en sommeil faute de moyens financiers suffisants. Mais, dans mon esprit, l’idée a fait son chemin et s’est transformée : c’est devenu petit à petit une vraie histoire avec des protagonistes et des situations qui n’appartiennent en définitive qu’à la bande dessinée. Sceneario.com : Le fait de revenir dans ce type d'équipée réaliste ne vous a-t-il pas posé un problème de transition entre le jeu vidéo (L'Amerzone, Sybéria, l'Ile noyée…), les enquêtes de Canardo et Kraa ?
Benoît Sokal : J’avais une grande envie de revenir à la bd et de retrouver le dessin si particulier à cet exercice graphique : cette sorte d’ascétisme presque sportif, cet entrainement de la main dont on constate les progrès au fur et à mesure que les planches s’accumulent [...]

Lire la suite ›