LE TROISIEME TESTAMENT #4 Jean ou le jour du corbeau

voir la série LE TROISIEME TESTAMENT
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Sortie :
ISBN : 2723437329

Résumé de l'album Jean ou le jour du corbeau

Alors que Conrad de Marbourg est prisonnier de l'inquisiteur Guillaume de Paris, Elisabeth se réveille, seule dans un couvent, où elle a été ramenée par un inconnu après sa chute dans le torrent.
Elle découvre, avec l'aide d'un jeune prêtre, le véritable emplacement du Troisième Testament et se lance, toujours seule, à la recherche de Marbourg, qui, sans qu'elle ne le sache, à entre-temps échappé à Guillaume de Paris...
Ses recherches s'avérant vaines, elle tente le tout pour le tout, et pour parvenir à son but avant Sayn, elle décide de s'allier à Guillaume de Paris.
Pendant ce temps, Marbourg va, seul, face à Sayn...

Par M@t, le NC

Notre avis sur l'album Jean ou le jour du corbeau

Fin magistrale pour ce qui est aujourd'hui l'une des sagas historiques les plus renommée...
Aux commandes du scénario, Dorison remet en cause les fondements même de la religion catholique, tout en se basant sur des textes fondamentaux de celle-ci.
Le résultat est détonnant ! La narration de Dorison est parfaitement maitrisée et le rythme est incroyable...
Quand j'ai vu que cet album ferait environ 80 pages, je me suis dis "espérons que les auteurs ne feront pas trainer le récit sur 80 pages juste pour faire un album hors du commun..."
et non ! C'est parfait, nickel, on ne le ressent même pas tellement cela passe vite...
Le dessin, lui, ne bouge pas, toujours une très grande qualité graphique d'Alice qui donne un ensemble assez fouillé...
Les couleurs sont tout simplement magnifiques...
En bref, l'excellente fin d'une excellente série...

Par , le

une seule chose à dire pour ce final : magnifique!!!
je suis bluffé!!
tres bon suspense : le scenario est bien construit et le dessin toujours aussi sublime!!!

Par , le

Le 3ème testament est une série à part dans la bande dessinée. Lors de sa sortie, elle a vraiment marquée par sa qualité graphique, son scénario original, ses personnages très travaillés, ses qualités narratives.
On comprendra que ce quatrième et dernier tome était très attendu. Et comme tout album tant attendu, on avait peur qu'il déçoive : ce n'est pas le cas, bien au contraire.
Le qualités citées au début sont toujours là. La mise en scène de ces armées dans la montagne est splendide, rythmée, angoissante et originale. La dernière scène est à mon sens superbe, tragique, émouvante. Je n'irai pas plus loin afin de ne pas tout révéler.
Et il est particulièrement appréciable que les auteurs finissent cette série de façon définitive en quatre tomes, comme prévu depuis le début (c'est d'ailleurs pour arriver à boucler que ce tome fait quelques 80 pages). On voit trop de séries à succès se prolonger de façon artificielle.
Bref, ce dernier tome clôt une série de superbe manière, et en fait une des grandes de la bande dessinée.

Par , le

Ce quatrième tome explose divinement !
Le feu et la colère ; la sage décision et la vérité : tout jaillit depuis le bout du monde et ses glaces jusqu’au bout des imaginations et ses bouillonnements, jusque dans la démonstration graphique et les couleurs utilisées, jusque dans les contrastes ! Je crois c’est une grande réussite mais…. bien que magistrale, cette série n’est pas le chef d’œuvre que j’attendais ;-)
Au moment où les auteurs détiennent le moyen de créer une histoire révolutionnaire sur la religion et tous les protagonistes qu’on lui connaît, ils choisissent de toucher le point extrême et … plus rien ! Au moment où on aurait pu lire une histoire qui met en grand danger tout ce que l’on connaît des écrits bibliques, les auteurs rentrent bien sagement dans l’ordre établi et laissent se rendormir un secret à jamais alors que nous avions imaginé qu’ayant été si loin, ils étaient capables de changer le cours de l’histoire, d’inventer une nouvelle vision du monde … et c’est ce qu’on espérait, il faut bien le dire. Et je m’en amusais à l’avance car au bout de tous ces mystères, après toutes ces quêtes, après tous ces morts, on n’imagine pas une seconde que les auteurs vont être si sages , si classiques !
Je crois qu’ils auraient pu gagner en audace mais ils n’ont pas osé ;-) Tant pis, c’est magnifique de toute façon et je me suis régalée avec cette série remarquable que je relirai avec plaisir.
Voilà en conclusion, grandiose mais déçue par la fin .

Par , le

On se demandait comment les auteurs allaient faire tenir tout le dénouement de l'histoire en un seul tome, et bien voilà, nous le savons désormais, l'album fait 80 pages, pour permettre de ne pas casser le rythme, et ainsi finir la série dans le nombre de tomes prévus, sans étaler sur un tome supplémentaire qui aurait été un peu... délayé.
Résultat on se retrouve avec un tome un peu plus gros que les autres, mais qui garde le rythme de la série, jusqu'au dénouement final, qui en surprendra plus d'un, même s'il est prévisible en quelque sorte.
Pour parler de la série en général, je pense que désormais DORISON et ALICE seront des auteurs reconnus comme pouvant faire un travail vraiment génial et intéressant, que ce soit sur le scenario, ou sur les dessins et la couleurs. Toute cette série est vraiment incontournable à mon avis, car dotée d'une réelle profondeur, et lisible sous plusieurs point de vues. La multiplicité des domaines abordés dans l'ouevre fait de cette série un carrefour accessible par nombre de lecteurs d'horizons différents, et rien que pour ce point, elle pourrait être citée en exemple.
Bref, j'ai passé un très bon moment en compagnie de ces quatre tomes, et j'espère que vous aussi bientôt également ;o)

Par , le

J'avoue que je ne comprend pas trop cet enthousiasme commun ! Au fur et à mesure de ma lecture je me suis pris, une nouvelle fois, une claque en admirant les dessins superbes de Alice. Mais le scénario m'a progressivement fait déchanter ! En effet, et au contraire de M@t je me dis que ces 70 pages sont un prétexte à sensationaliser cette intrigue, après tout ça traine en longueur, malgré la narration vraiment très efficace et percutante et à la fin je me suis dit "tout ça pour ça !!!"
Alors oui les théories fictionnelles de cette série sont intéressantes, mais l'intrigue me parait vraiment déséquilibrée, ça traine, soudain ça s'accélère, puis on a droit à 20 pages de marche dans la neige !!!. De plus, une nouvelle fois les "trucs" sont un peu trop énormes à mon gout ! Tout le monde complote et finalement c'est l'héroïne qui va plus ou moins triompher !
Cet enthousiasme, donc, me laisse perplexe, car je me rend compte qu'il démontre d'un certain amour du sensationnalisme ! Le principal intérêt à mes yeux reste le travail du dessinateur, tandis que le scénario n'a rien d'exceptionnel, ou en tout cas rien pour faire du "troisième testament" "une série à part dans la bande dessinée". Je trouverais même ce travail ultra-documenté et nombre de fois étalé, un brin redondant. C'est dommage car j'ai aussi le sentiment que le scénariste n'a pas osé aller au delà du sujet, au delà de ces références !
Alors, oui, je conseille cette série pour ceux qui aime les bonnes aventures avec une pincée de mysticisme grand public et une bonne dose de scènes magnifiquement mises en image ! De la très bonne BD mainstream !

Par , le

Les albums de la série LE TROISIEME TESTAMENT

Nos interviews liées

Un entretien avec Xavier Dorison pour la sortie de sa nouvelle série : Red Skin

Avec Red Skin, Xavier Dorison nous plonge dans un univers inspiré comics qui entremêle bien harmonieusement super-héros, humour, sensualité, action en tout genre et affrontements idéologiques.

Interviewer : Olivier
Images et Son : Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Xavier Dorison Scénariste de Long John Silver

Sceneario.com : comment à débuter cette association avec Matthieu Lauffray ?
Xavier Dorison: Entre Mathieu et moi, c'est une longue histoire d'amitié et de collaboration de plus de 10 ans et que je ne pourrais pas résumer ici... Pour faire court, j'ai écrit les séquenciers des 4 tomes de LJS en les "visualisant" dessinés par Mathieu... Et sans espérer une seconde que ce soit possible ! A la fois pour des raisons de disponibilité et, sans doute, parce que je n'osais pas espérer qu'ils lui plaisent. François Lebescond a eu le courage que je n'avais pas et a joué les entremeteurs. Mathieu a aimé et a trouvé la disponibilité en question....
Après, il s'est "emparé" du sujet (dans le meilleur sens du terme) et nous le travaillons ensemble. Nous sommes maintenant comme les personnages de cette histoire. Tous les deux sur le bateau, essayant de le faire avancer en utilisant nos forces et métiers respectifs [...]

Lire la suite ›

Sanctuaire Remined tome 1

Sceneario.com : Qu’est-ce qui vous a décidé à proposer une adaptation manga de votre série ?
Xavier Dorison : L’une des raisons de ce choix est liée au fait que, lorsque l’on travaille sur une BD franco-belge, on a une place limitée. Il y a une forme d’essentiel, de radicalisme. Le manga permet de développer les univers et les personnages. On savait que Sanctuaire offrait des pistes à emprunter et nous avions le choix des auteurs. Cela est donc apparu comme une bonne idée. En outre, cela permettait d’accompagner le développement de Shôgun mag. Sceneario.com : Aviez-vous des contraintes pour la reprise du scénario ?
Stéphane Betbeder : On avait toute latitude. On ne souhaitait pas faire une simple adaptation mais une réelle interprétation. L’objectif était de s’approprier l’univers de Sanctuaire [...]

Lire la suite ›