LE TRIANGLE SECRET #4 L'évangile oublié

voir la série LE TRIANGLE SECRET
Dessinateurs :





Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

La Loge Noire

Genre :

Esotérique

Religion

Thriller

Sortie :
ISBN : 2723434753

Résumé de l'album L'évangile oublié

Martin se décide à faire des révélations à Didier et Josianne, et a leur montrer son exemplaire du testament du fou. IL leur révéle également son appartenance à la loge première.
Au même moment, au sein du Vatican, des tensions apparaissent en vue de la succession du Pape mourrant. Les gardiens du sang semblent agir de façon incontrolable. Leur but ultime, détruire toute trace de l'existance du testament et du tombeau...

Par Ronan, le NC

Notre avis sur l'album L'évangile oublié

Encore un excellent tome de cette non moins excellente série qu'est le Triangle Secret. L'auteur distille au compte-goutes ses révélations et nous tient en haleine... L'histoire en est toujours aussi prenante. Je regrette juste la technique de colorisation à l'ordinateur qui donne un côté un peu trop artificiel et rigide à l'ensemble.

Par , le

Dans cet épisode , on peut considérer que la mise en place de tous les éléments est faite. On a un chouia plus d’action avec un plastiquage de maison entre autres choses. On peut reprocher aux forces qui s’affrontent d’être un peu manichéenne sur les bords. Certes , elles se battent depuis 2000 ans l’une contre l’autre, mais tout de même le combat de la vérité contre le mensonge ça sonne un tantinet « déjà vu ».

Grosse fatigue neuronale

L’avantage est, encore une fois, l’extrême élaboration de l’intrigue qui monopolise l’attention du lecteur. En effet , on se surprend parfois a se creuser les méninges autant que les personnages pour comprendre là ou les auteurs veulent en venir . Les sauts dans le passé sont d’agréables intermèdes même s’ils augurent toujours une complication dans le nœud de l’énigme . Les Francs maçons sont par définition difficiles à suivre ;o). le dessin est toujours très fouillé dans les parties historiques ( ici chez l’empereur Napoléon III) et les décors.

Un peu statique…

Heureusement la psychologie des personnages s’étoffe au fur et à mesure, avec leurs doutes, leurs craintes, leurs espoirs… Tout ça manque un peu de mouvement dans le dessin, mais bon c’est de la bd historique, pas d’aventure, même si par certains côté on se croirait chez Indiana Jones … En tous les cas sachez que contre toute attente, loin de s’éclaircir, le mystère s’épaissit .

Par , le

Alors que la série semble avoir trouvé son rythme de croisière, les forces en place s'affrontent dans un long combat muet. C'est peut-être, comme le dit Lucania, un peu trop, justement, manichéen !
C'est vrai que toute l'attention du lecteur est occupée par le remarquable travail de Convard qui nous guide tranquillement dans cette histoire. Malheureusement on sent aussi qu'il prend plaisir à allonger la sauce, ça n'avance pas, on saute d'un complot à un autre et finalement on se rend compte que l'intrigue n'a qu'à peine progressé de quelques pas ! Convard se perd un peu à perpetuellement appuyer sur les conflits qui opposent tout les intervenants, et mise à part cette explosion "rafraichissante" qui pourrait enfin signifier que les choses vont se lancer pour de bon, c'est très statique !
Les dessins se bornent à être fidèles à eux même. On ose parfois espérer qu'ils auraient pu avoir autant d'attention que le scénario. D'ou ce déséquilibre, parfois entre le fond et la forme !

Par , le

Les albums de la série LE TRIANGLE SECRET

Nos interviews liées

Entretien avec Didier Convard

Sceneario.com : Nous sommes dans la série des Gardiens du sang, avec le Triangle secret et I.N.RI., doit on parler de saga ou de feuilleton?
Didier Convard : C'est vraiment un feuilleton, depuis le Triangle secret qui est né d'un roman que j'avais écrit il y a une vingtaine d'années et que je n'avais jamais publié.
Sceneario.com : Il a été publié depuis. Didier Convard : Tout à fait, il a été publié depuis, mais je l'ai revisité car la bande dessinée est intervenue entre temps, j'ai du changer quelques axes d'écriture. Ce roman, je l'avais fait lire à Jacques Glénat et c'est lui qui a eu l'idée de l'adaptation en bande dessinée. J'avais un roman de 700 pages, le travail était titanesque. Il y avait plusieurs flashbacks dans le roman, il y en a beaucoup que j'ai traduit dans le triangle secret en quatorze ou quinze pages et puis, il y avait un gros qui était I [...]

Lire la suite ›

Interview Convard & Chaillet

Sceneario.com : Vous avez déjà travaillé ensemble sur le Triangle Secret, mais seulement sur un tome ?
Chaillet :
Oui tout à fait, dans le premier tome de cette belle saga. C'était une façon pour nous de travailler ensemble. C'était un projet qu'on avait depuis très très longtemps. J'avoue que cette petite incursion dans le domaine du Triangle Secret a été pour moi un très grand plaisir, mais avec quelque part une petite frustration : c'était un peu court.
Convard : Cela faisait bien un quart de siècle qu'on avait envie de travailler ensemble. Le Triangle Secret nous a permis de faire déjà un premier pas. Il y avait un flash-back à réaliser, et j'avais l'intention de demander à mes amis d'en faire un chacun. J'ai immédiatement pensé à Gilles, à André Juillard, à Jean Charles Kraehn, qui sont mes amis [...]

Lire la suite ›

Didier Convard

Sceneario.com: Concernant le Triangle Secret, vous avez réalisé 7 tomes, un one-shot, une deuxième saison est apparue avec INRI qui se terminera avec la sortie du 4° tome en avril prochain, y aura t-il une 3° saison?
Didier Convard: Oui. La troisième saison se rapprochera du Triangle Secret, puisqu'elle se passera du coté des Gardiens du Sang. Le Triangle Secret et INRI raconte l'histoire du coté du Christ, l' histoire des Héritiers du Christ, mais quand j'ai écrit le Triangle Secret il y a une vingtaine d'années, sachant qu'il est sorti en Bande Dessinée qu'en avril 2000, j'avais fait un énorme travail composé de plusieurs chapitres: Le triangle Secret avec INRI qui était dans le triangle Secret, une sorte de flashback du Triangle Secret. Lorsque j'ai adapté le Triangle Secret en Bande Dessinée je me suis aperçu que je n'avais pas assez de place, en accord avec les dessinateurs et l'éditeur, on c'est dit qu'on allait se donner le temps de travailler ensuite sur INRI [...]

Lire la suite ›