LE SCORPION #6 Le Trésor du Temple

voir la série LE SCORPION
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Action

Aventure

Historique

Sortie :
ISBN : 2871297606

Résumé de l'album Le Trésor du Temple

Grâce au secours intéressé de Fenice et Ferron, le Scorpion et ses amis peuvent enfin sortir de leur funeste tombe. De son côté, Rochnan est pratiquement arrivé à Jerusalem, mais le vieux chevalier teuton s'est joué de lui et lui fausse compagnie. Mais sa fugue ne durera pas longtemps. Et Rochnan se montre persuasif pour découvrir où il se rendait en réalité.
De leur côté, la petite troupe du Scorpion, après avoir fait une halte à Damas, se rend à la citadelle de Saint Serrac, ancienne forteresse des Templiers.
A leur grande surprise Rochnan est déjà sur place. Et les alliances entendues peu de temps auparavant s'effondrent telles des chateaux de cartes.
La croix de Saint Pierre n'est plus très loin...

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album Le Trésor du Temple

Que de frustrations de nouveau ! Ces séries dont la fin  tarde à se profiler sont un vrai supplice ! Et pourtant je ne boude pas mon plaisir, en refermant cet album.
Cet ultime opus peut ressembler par certains aspects à une fin de cycle. De nombreux changements interviennent dans la vie de notre Scorpion. Et ce tome qui semble conforter le succès de Trebaldi, est en fait une sorte de victoire à la Pyrrhus.
Le dénouement est vraiment édifiant, et on se prendrait presque à rêver que le Scorpion ou Rochnan seraient parvenus à stopper le chevalier teuton, tant l'avenir qui aurait pu se profiler était incroyable. Mais ce n'est que de la bande-dessinée, un doux rêve. Car la croix de Saint Pierre cachait un plus grand secret, plus important que ce qu'elle semblait être pour le Scorpion. De plus, on connaît enfin le secret de Rochnan. Desberg en surprendra plus d'un avec ce personnage, moi le premier.
Vous l'aurez compris ce tome est riche en rebondissements et l'action n'aura jamais été aussi intense. C'est de loin le meilleur tome de cette série.
Marini nous enchante de nouveau par son graphisme et sa mise en couleur. Son dessin est élégant, fin et se plie parfaitement à la mise en couleur directe.
Voilà, ce sixième tome vient donner un nouveau souffle à cette série. Le chemin de notre héros n'aura jamais été aussi incertain, même si son but est de déjouer les plans de Trebaldi, on ne sait pas comment il va s'y prendre.
Au risque de me répéter ce tome est vraiment étonnant...dans tous les sens du terme. Une vraie réussite.

Par , le

Les albums de la série LE SCORPION

Nos interviews liées

Desberg et Queireix

Entretien avec Desberg et Queireix pour "MISS OCTOBRE" aux Editions LE LOMBARD durant le 40° Festival International de la BANDE DESSINEE d'Angoulême. (2013). Interviewer: Olivier
Images, son: Olivier et Mat
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Interview vidéo d' Enrico MARINI à la galerie du 9° Art

Interview vidéo d' Enrico MARINI à la galerie du 9° Art, réalisée en Octobre 2009.
Interview réalisée par FEF pour Sceneario.com. [...]

Lire la suite ›

Rencontre avec Enrico Marini

Sceneario : Comment êtes-vous venu à la bande dessinée ?
Marini :
J'habite dans la Suisse alémanique et la bande dessinée ne fait pas partie de la culture. J'ai eu beaucoup de chance d'avoir une famille italienne et d'avoir passé beaucoup de mes vacances en Italie. J'aimais les bandes dessinées et ma grand-mère m'en achetait. Je lisais des fumetti (petits recueils en noir et blanc italiens). J'achetais aussi des Superman et des Batman dans les kiosques.

Je n'ai découvert la bande dessinée franco-belge qu'à l'âge de 12/13 ans, à part Astérix et Tintin que je connaissais depuis longtemps et qui faisaient partie de mes préférés, bien avant les comics. C'étaient des classiques on les trouvait même en Allemagne.

Je dessinais aussi de mon côté parce que j'aimais les dessins animés japonais. Je les suivais, un peu, par le club Dorothée qui était aussi diffusé en Suisse et j'essayais de recopier ce que je voyais [...]

Lire la suite ›