Le roi des vagabonds

Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Biographie

Historique

Sortie :
ISBN : 9782205089011

Résumé de l'album Le roi des vagabonds

Le Roi des vagabonds raconte la vie riche et mouvementée de Gregor Gog (1891-1945), Allemand profondément marqué par les idées anarchistes, qui va durant la République de Weimar venir en aide aux nombreux sans-abri.

Par V. Degache, le 13/07/2021

Notre avis sur l'album Le roi des vagabonds

A partir d’un rigoureux travail sur les rares archives existantes, l’Allemand Patrick Spät réalise une passionnante biographie de ce personnage hors normes que fut Gregor Gog. Ne recherchant pas forcément l'exhaustivité narrative, son écriture donne une grande lisibilité à la vie du "Roi des vagabonds".
Les éditions Dargaud et du Seuil font de plus le pari de publier cette histoire rocambolesque, prenant place dans une République de Weimar tourmentée, en noir et blanc, avec l’illustratrice Bea Davis au dessin. Son bel encrage, prenant toute sa dimension dans les scènes de masse et en mouvement, réussit à donner vie à cette période de l’histoire où fusent les idées nouvelles, mais durant laquelle la misère et le chômage fournissent, entre autres, le terreau nécessaire à la montée en puissance du NSDAP.

De la découverte des idées anarchistes lors de son passage dans la marine impériale, à la création de la « Commune du chemin vert » en 1918, havre de liberté et creuset des idées anticonformistes, de son passage au « Palmier », vaste centre berlinois de 5000 lits destiné à  accueillir les sans-abri, à son incarcération par les Nazis dans le camp de concentration de Heuberg, nous suivons Gog dans cette enivrante quête de liberté et d’indépendance, mais aussi dans sa volonté de toujours venir en aide à son prochain.
Naviguent autour de cet humaniste, durant l’entre-deux-guerres, de nombrbeux intellectuels, artistes et penseurs comme Theodor Pliever, Johannes R. Becher, Jo Mihaly ou Hans Tombrock. Nous suivons aussi ce qui fut peut-être l’œuvre la plus notable de celui-ci, à savoir l’organisation du Congrès international des vagabonds à Stuttgart en 1929, sous les yeux de la presse internationale !
Le dossier historique, enrichie de photos d'archives, complète parfaitement la BD, et permet d'évoquer certains passages de la vie du personnage non traités dans l'ouvrage.

Le roi des vagabonds réussit à ne pas perdre son lecteur dans ces années agitées, tout en montrant la richesse des idées circulant dans cette Allemagne qui sort de la Première guerre mondiale, ainsi que l’évolution idéologique de cet homme qui médiatisera le sort de ces trimardeurs si nombreux sur le sol teuton, et qui le conduira finalement à basculer dans le communisme. Le beau dessin de B. Davies ne fait que rendre encore plus agréable la lecture de cette belle BD historique !

Par , le