LE RESEAU PAPILLON #1 Aux arts, citoyens !

voir la série LE RESEAU PAPILLON
Dessinateur :


Éditions :

JUNGLE

Genre :

Aventure

Guerre

Historique

Jeunesse

Sortie :
ISBN : 9782822221283

Résumé de l'album Aux arts, citoyens !

En 1940, la France est occupée. Dans un petit village normand, les adultes ont appris à vivre avec l'ennemi, les enfants se sont adaptés aussi. Mais quelques français commencent à organiser la Résistance.
Gaston, Elise, François et Edmond, même s'ils n'ont que 12 ans, veulent faire quelque chose et participer à la lutte contre l'occupant. Le petit groupe se réunit dans une cabane dans la forêt, avec, pour chacun un nom de code : Chef, Princesse, Bouboule et Doc.
Au cours d'une réception organisée dans un chateau, ils apprennent que l'armée allemande va détourner un convoi d'oeuvres d'Art pour les envoyer en Allemagne. Les enfants décident d'agir. Ils préviennent le frère de Gaston, qui fait partie de la Résistance...

Par Berthold, le 19/01/2018

Notre avis sur l'album Aux arts, citoyens !

Le Réseau Papillon parle de quatre enfants, dans un village normand, qui participent à leur façon aux combats contre l'ennemi. Et leur première action, consiste à empêcher l'armée allemande de détourner de nombreuses oeuvres d'Art en direction de l'Allemagne.

Dumanche commence son récit en nous montrant des gens tenter de sauver un maximun d'oeuvres d'Art du Musée du Louvre pour les emmener au Chateau de Chambord, sentant que les nazis risquent de s'y intéresser.
Ensuite, direction la campagne normande où nous faisons connaissance avec nos quatre jeunes héros : Gaston, Elise, François et Edmond. Gaston est le chef de la petite troupe. Elise, la seule fille de l'équipe, est le garçon manqué. Elle voudrait bien changer son nom de code, "Princesse", cela ne lui convient pas. Edmond, c'est le petit génie, le binoclard et François, est le costaud et le bon mangeur. Chacun avec son caractère, veut aussi participer au combat contre l'ennemi nazi, vu que les adultes semblent rien dire face à la présence ennemie dans le village. Les parents des enfants ont chacun leur préoccupation. Le père de Gaston semble être un mauvais père, et pourtant, avec un fils dans la Résistance, il n'aimera pas trop que le second se fasse attraper par l'ennemi pour ses bêtises. Il a l'air de savoir que Gaston a quelques secrets.
Dumanche fait intervenir quelques personnalités historiques dans ce récit.
D'ailleurs, à la fin, on a droit à quelques biographies, ainsi qu'à une contextualisation historique. C'est très intéressant et cela nous permet d'en apprendre un peu plus sur cette période.
Le récit de Dumanche est passionnant, l'intrigue est bien amenée, avec quelques touches d'humour.

Je ne m'attendais pas à trouver Nicolas Otero sur un tel récit. Il a su adapter son style pour garder un esprit jeunesse. C'est très agréable comme dessin, très lumineux, très clair, parfois bucolique. Il donne du rythme quand il le faut, avec une petite pincée d'humour bienvenue et fait de ce Réseau Papillon une série divertissante et plaisante.

N'hésitez pas à vous procurer les aventures de ces jeunes résistants en herbe. Un premier tome qui nous met l'eau à la bouche et qui donne envie de découvrir la suite.

 

Par , le

Les albums de la série LE RESEAU PAPILLON

Nos interviews liées

A l'occasion de la sortie du tome1 de l'integrale Amerikkka

Sceneario.com : Bonjour Nicolas. Ton actualité est la sortie du premier tome de l’integrale d’Amerikkka en ce mois de mars. Mais avant d’aborder autre chose, peux tu faire une présentation de Nicolas Otero et de son parcours pour en arriver à la BD ?
Nicolas Otero : Le truc horrible à faire, de base, histoire de bien commencer!!!^^ J'ai 34 ans, dans la BD depuis bientôt dix ans (rhaaa!), et mon parcours peut se résumer ainsi...chaotique!!! Le dessin m'a gratté d'aussi loin que je me souvienne, apaisé autant qu'il me grattait aussi...J'ai compris assez tard qu'on pouvait réellement en faire un métier malgré que je l'ai toujours su...et après moultes aventures dantesques, j'ai atterri à Lyon et suis sorti diplômé de l'ecole Emile Cohl, un contrat BD déjà en poche malgré mon incapacité chronique à anticiper ou à gérer quoi que ce soit dans toute cette affaire!!!!! Cours et confus, dessiner et apprendre à le faire le mieux possible pour pouvoir en vivre et continuer à le faire encore longtemps, tels étaient les objectifs, la BD étant juste le langage qui me sied le mieux, où je me sens bien [...]

Lire la suite ›