LE REGNE #2 Le Maître du Shrine

voir la série LE REGNE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LE LOMBARD

Genre :

Aventure

Fantastique

Fantasy

Sortie :
ISBN : 9782803670857

Résumé de l'album Le Maître du Shrine

Isaac, Pantacrius et Octavia, les trois mercenaires, accompagnés de trois enfants, arrivent enfin devant les remparts du Shrine, après un long voyage éprouvant. Mais, ils ne sont pas encore sauvés, ils doivent trouver les offrandes qui seront nécessaires pour payer le passage et se retrouver à l'abri derrière ces murs...

Par Berthold, le 16/11/2017

Notre avis sur l'album Le Maître du Shrine

Sylvain Runberg et  Boiscommun nous offrent un second tome plus rythmé, plus violent et plus dramatique que ce que nous avons pu voir auparavant. Un second tome captivant qui nous prend aux tripes.

Le scénariste dévoile quelques pans du passé d'Isaac. Nous découvrons qu'il est déjà venu, enfant, devant les murs du Shrine avec sa mère, quelque chose s'est passé qui a brisé sa vie. D'ailleurs, il croise une "vieille" connaissance avec qui il va devoir régler un vieux grief.
Runberg est un très bon conteur. Ceux qui suivent ses séries savent qu'il est capable d'écrire un très bon polar, tout comme il peut, avec facilité, s'occuper d'un récit de science-fiction. Avec Le Règne, il s'aventure dans un autre univers "fantasy" animaler et il s'en sort avec brio.
L'univers de cette série est très intéressant, à plus d'un titre. Ce monde n'a pas fini de nous révéler ses secrets...
Les personnages s'étoffent dans ce second tome, Pantacrius, par exemple, prend un peu plus d'importance.

Quand aux dessins et couleurs de Boiscommun, c'est magnifique. Les illustrations sont en osmose avec le récit. Boiscommun installe l'ambiance idéale pour bien faire comprendre que ce monde n'est pas si agréable que cela. Il nous impressionne avec ces scènes de bagarres et de combats. Mais surtout lors des dernières pages, il fait monter la pression avec des scènes incroyables, fortes et où l'émotion arrive à percer, sans trop en faire.
L'artiste s'amuse aussi avec quelques clins d'oeil assez savoureux...

Ce second volet montre tout le potentiel de cette grande série d'aventure comme vous n'en avez jamais vu ! Un album qu'il ne faut pas manquer.

 

Par , le

Les albums de la série LE REGNE

Nos interviews liées

O.G. Boiscommun

Un entretien avec Olivier G. Boiscommun


Interviewer : Berthold
Image & Son Mat & Raph
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Un entretien avec les créateurs de Meutes

Rencontre avec Jean Dufaux et Olivier Boiscommun à l'occasion de la sortie de Meutes


Interviewer : Olivier
Images et Son : Mathieu
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Olivier Boiscommun

Interview d'Olivier Boiscommun réalisé durant le Festival de Saint Malo en octobre 2010.

[...]

Lire la suite ›

Sylvain Runberg et Serge Pellé pour Orbital tome 4

Pourquoi avoir choisi des diplomates comme personnages principaux ? Sylvain Runberg : Des personnages principaux qui ont pour mission d’éviter que des conflits ne surviennent ou dégénèrent plutôt que d’en être les éléments déclencheurs était une ligne directrice qui nous semblait assez originale. Cela n’empêche d’ailleurs pas l’apparition de conflits très graves dans nos récits, bien au contraire. Et pour la petite histoire, un diplomate français, lecteur d’Orbital, nous a envoyé un mail où il nous disait que notre manière d’aborder le sujet, même dans le cadre d’un univers imaginaire, était assez juste. Comme quoi, Science Fiction et réalisme font aussi bon ménage. Allez-vous revenir en détail sur la guerre Humains/Sandjarr évoquée à de nombreuses reprises dans la série ? Sylvain Runberg : C’est tout à fait envisageable mais je n’en dirais pas plus pour le moment [...]

Lire la suite ›

Interview de Sylvain Runberg

Sceneario.com : Bonjour Sylvain ! Tu es scénariste de bandes dessinées, qu’est-ce que représente pour toi l’écriture ?
Sylvain Runberg : Une passion avant tout, même si elle est apparue assez tardivement, et par accident. J’ai commencé à écrire en 2002 à l’âge de 31 ans, pendant un arrêt de travail de plusieurs mois…suite à un accident justement. Et depuis 2004, c’est devenu mon métier. Sceneario.com : Dans tes albums tu ne te cantonnes pas à un seul genre, SF, fantastique, aventure, chronique sociale, humour, jeunesse… Tu peux nous en dire un peu plus ?
Sylvain Runberg : Ca reflète simplement mes goûts. Et c’est aussi un plaisir que de choisir la variété dans le domaine de l’écriture. Pourquoi se priver si l’envie est là ? En revanche, quelque soit le type d’univers, mon approche reste la même. Partir des personnages et essayer de les rendre crédibles, peu importe s’il s’agit d’étudiants à Londres en 1991, de diplomates aliens sur une planète imaginaire dans un futur lointain ou de guerriers Cimmériens parcourant les steppes asiatiques il y a 3500 années de cela [...]

Lire la suite ›

Interview de Sylvain Runberg et Serge Pellé pour Orbital

Sceneario.com : bonjour, tout d’abord, la traditionnelle question : Pouvez-vous nous raconter votre parcours ?
Sylvain Runberg : j’ai commencé à lire très tôt, des romans, des ouvrages concernant l’Histoire en général, et évidemment de la Bande Dessinée. Niveau études, j’ai un parcours en Arts Plastiques pour le lycée et en Histoire politique contemporaine pour l’université. Niveau professionnel, j’ai travaillé quelques années dans une librairie à Aix-en-provence, puis j’ai rejoint les Humanoïdes Associés pour travailler dans l’édition. C’est pendant cette période, en 2001, que j’ai eu un accident qui m’a immobilisé pendant plusieurs mois. Cette inactivité m’a amené à réfléchir à des scénarios et j’ai commencé à écrire des histoires courtes [...]

Lire la suite ›

entretien avec Olivier G. Boiscommun

Sceneario.com : Tu as toujours eu envie de faire de la bande dessinée ? Quels étaient tes rêves d’enfant ? Olivier G. Boiscommun : J'ai toujours dessiné, écrit aussi. 
Enfant je voulais retrouver le plaisir que j’avais en lisant des albums de bande dessinée et raconter moi aussi des histoires, quelque soit le biais. Mon père était architecte. Il faisait de la bande dessinée pour son plaisir. Du coup, la bande dessinée m’apparaissait comme quelque chose d’abstrait et surtout pas un moyen de gagner sa vie. 
Ayant toujours beaucoup dessiné, je me suis naturellement dirigé vers le dessin, plus particulièrement vers la publicité. J’avais à l’idée de faire de la bande dessinée pour moi. Quand j’ai démarré on embauchait à tour de bras. 
Et puis à un moment les choses se sont un peu calmées [...]

Lire la suite ›