LE PROTOCOLE DU TUEUR #2 Mortel souvenir

voir la série LE PROTOCOLE DU TUEUR
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

GLENAT

Collection :

Investigations

Genre :

Aventure

Drame

Policier

Sortie :
ISBN : 9782723461733

Résumé de l'album Mortel souvenir

André Soulac a kidnappé Sophie Lestrade, la fille de Jean Lestrade, le maire d'une commune bourgeoise en vue de le faire chanter suite à l'assassinat de sa copine, Laure Malive. S'occupant de l'affaire en même temps que celle du tueur à la ficelle, le commandant Kelian Zelman, proche ami du magistrat, s'aperçoit que ce dernier l'a manipulé pour couvrir sa dernière exaction et se trouve, de fait, piégé après avoir escamoté des pièces à conviction. A la suite d'un face-à-face musclé, Lestrade avoue au policier ses manigances et le meurtre de Laure Malive. Mais Zelman est convaincu que toute la vérité n'a pas été dite et doit encore fouiller d'avantage dans le passé de chaque protagoniste. La réponse à ses investigations est à portée de doigts et va révéler une teneur tragique.

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album Mortel souvenir

Le protocole exécuté par un tueur en série pour éliminer ses victimes sert de cadre à cette enquête policière menée de main de maître par un Didier Convard en pleine forme scénaristique et un Denis Falque en graphiste éclairé. Ce deuxième tome finalise sans bavure les investigations quelque peu désespérées d'un enquêteur englué dans une manipulation dont il aura beaucoup de peine à se démarquer.

La fin est proche, certes, mais les quarante-huit planches que comporte le récit, vont encore révéler bien des surprises. Alors que la duplicité du premier magistrat de la ville concernée ne fait plus de doute (voir tome 1 "le tueur à la ficelle"), il demeure une grosse interrogation sur l'identité du tueur en série et les motivations d'une telle barbarie. Patiemment, Didier Convard déroule son plan et, au moyen de rebondissements forts, bien ajustés et suffisamment explicites pour interpeller et donner l'orientation nécessaire à son récit, nous entraîne sur deux enquêtes parallèles qui vont avoir un dénouement commun. Les séquences en suspension sont nombreuses, intriguent par leur teneur et attisent notre envie d'en savoir d'avantage. Mêlant passé d'il y a vingt ans et présent, on se questionne sur le véritable lien entre les deux époques qui sera, bien entendu, délivré au final.

Denis Falque possède, dans son trait, une finesse qui lui permet d'exécuter des plans très réalistes, d'une profondeur excellente et bien maîtrisée. Ses décors sont d'une rare justesse qui sont le reflet d'une recherche rigoureuse dans le détail. Ses personnages sont également convaincants, expressifs et bien en mouvement et agrémentent ses vignettes dans une colorisation utilisée à bon escient.

La suite de la tragédie initiée dans "Le tueur à la ficelle" s'annonce bien captivante et surprenante, et laissera, à quiconque qui suit cette superbe épopée policière bien remuante, un très bon souvenir.

Par , le

Les albums de la série LE PROTOCOLE DU TUEUR

Nos interviews liées

Entretien avec Didier Convard

Sceneario.com : Nous sommes dans la série des Gardiens du sang, avec le Triangle secret et I.N.RI., doit on parler de saga ou de feuilleton?
Didier Convard : C'est vraiment un feuilleton, depuis le Triangle secret qui est né d'un roman que j'avais écrit il y a une vingtaine d'années et que je n'avais jamais publié.
Sceneario.com : Il a été publié depuis. Didier Convard : Tout à fait, il a été publié depuis, mais je l'ai revisité car la bande dessinée est intervenue entre temps, j'ai du changer quelques axes d'écriture. Ce roman, je l'avais fait lire à Jacques Glénat et c'est lui qui a eu l'idée de l'adaptation en bande dessinée. J'avais un roman de 700 pages, le travail était titanesque. Il y avait plusieurs flashbacks dans le roman, il y en a beaucoup que j'ai traduit dans le triangle secret en quatorze ou quinze pages et puis, il y avait un gros qui était I [...]

Lire la suite ›

Interview Convard & Chaillet

Sceneario.com : Vous avez déjà travaillé ensemble sur le Triangle Secret, mais seulement sur un tome ?
Chaillet :
Oui tout à fait, dans le premier tome de cette belle saga. C'était une façon pour nous de travailler ensemble. C'était un projet qu'on avait depuis très très longtemps. J'avoue que cette petite incursion dans le domaine du Triangle Secret a été pour moi un très grand plaisir, mais avec quelque part une petite frustration : c'était un peu court.
Convard : Cela faisait bien un quart de siècle qu'on avait envie de travailler ensemble. Le Triangle Secret nous a permis de faire déjà un premier pas. Il y avait un flash-back à réaliser, et j'avais l'intention de demander à mes amis d'en faire un chacun. J'ai immédiatement pensé à Gilles, à André Juillard, à Jean Charles Kraehn, qui sont mes amis [...]

Lire la suite ›

Didier Convard

Sceneario.com: Concernant le Triangle Secret, vous avez réalisé 7 tomes, un one-shot, une deuxième saison est apparue avec INRI qui se terminera avec la sortie du 4° tome en avril prochain, y aura t-il une 3° saison?
Didier Convard: Oui. La troisième saison se rapprochera du Triangle Secret, puisqu'elle se passera du coté des Gardiens du Sang. Le Triangle Secret et INRI raconte l'histoire du coté du Christ, l' histoire des Héritiers du Christ, mais quand j'ai écrit le Triangle Secret il y a une vingtaine d'années, sachant qu'il est sorti en Bande Dessinée qu'en avril 2000, j'avais fait un énorme travail composé de plusieurs chapitres: Le triangle Secret avec INRI qui était dans le triangle Secret, une sorte de flashback du Triangle Secret. Lorsque j'ai adapté le Triangle Secret en Bande Dessinée je me suis aperçu que je n'avais pas assez de place, en accord avec les dessinateurs et l'éditeur, on c'est dit qu'on allait se donner le temps de travailler ensuite sur INRI [...]

Lire la suite ›