Le procès

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

AKILEOS

Genre :

Adaptation

Classique

Sortie :
ISBN : 291516827X

Résumé de l'album Le procès

 
Joseph K travaille comme premier fondé de pouvoir dans une grande banque. Un matin, il se réveille et trouve dans sa chambre deux hommes qui sont venus pour l’arrêter. Mais pourquoi ? Il n’a rien fait ! De quoi diable l’accuse-t-on ?

"Vous n’êtes pas accusé. Vous êtes arrêté. Nuance." Voilà en substance ce qui lui est répondu...

Les choses semblent ne pas se présenter trop bien pour K. Entre le stress et les comparutions au tribunal, entre les conseils qu’on lui prodigue et les attitudes si bizarres de tout le monde autour de lui, K doit organiser sa défense. Son oncle va bien lui conseiller un avocat, mais celui-ci ne fera pas avancer les choses. Comment, alors, comment se défendre ? La réponse est difficile à trouver, surtout lorsque l’on ne sait même pas ce qu’on nous reproche...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Le procès

 
Alors, je vous le dis tout de suite : je n’ai pas lu le livre de Franz Kafka. D’ailleurs, je n’en ai pas forcément envie. Et c’est justement pour cela que je n’ai pas hésité à m’intéresser à cette adaptation en BD, histoire de combler un peu cette lacune que je traîne !

Bon, c’est un peu couru d’avance : nombreux seront ceux pour qui cette bande dessinée n’arrivera pas à la cheville du roman original. Forcément. C’est toujours comme ça lorsqu’il s’agit d’une adaptation. Les très déçus iront donc probablement jusqu’à dire que cet exercice ne sert à rien et qu’il vaut mieux lire le roman. Ou encore qu’un univers si étrange doit s’imaginer et non pas être imposé par la vision d’un dessinateur...

Moi, ce que j’en dis, c’est que justement, c’est très bien que le 9ème art soit là pour donner un accès à la littérature à laquelle les plus fainéants (j’avoue, j’avoue…) n’iront jamais d’eux-mêmes. Car si au final la curiosité, satisfaite par la BD, pousse le lecteur à aller vers le livre, c’est gagné !

D’après le texte de Franz Kafka, Clod (le dessinateur, dont c'est le premier album - ne le confondons pas avec son homonyme auteur de Pif le chien !) et Ceka (le scénariste) se sont donc lancés et ont réalisé cette BD. Le découpage rend l’enchaînement des situations très rapide, ce qui va dans le sens de l’oppression dont est victime K, qui n’a pas le temps de se poser tant il est toujours en quête de réponses, de solutions, d’avis auprès des autres.

Les dessins traduisent bien la notion d’univers kafkaïen, d’univers absurde où rien n’est plus logique. On remarque ainsi les décors, si spécifiques : armoires aux innombrables tiroirs, personnages tous sortis d’un même moule comme pour mieux déstabiliser, océans de livres formant des labyrinthes, multiples portes, couloirs et escaliers dans tous les sens rappelant parfois certaines compositions d’Eischer. Clod aime Kafka, et on voit qu’il est inspiré !

Néanmoins, ses dessins sont assez "simples". C'est en tout cas la réflexion que je me suis faite lorsque j'ai ouvert la BD la première fois. Et j’en étais venu à me demander si c’était là le meilleur choix de style pour séduire des lecteurs qui, dès le départ, ne sont pas forcément naturellement attirés par le thème. Mais ce style convient finalement parfaitement avec cette ambiance "Les gens sont tous des pions". En tout état de cause, c’est bien la preuve que les auteurs ont produit un travail qui leur tient à cœur, que c’est une œuvre "vraie", et non pas un pari motivé uniquement par des objectifs de vente ! (Ce qu'on leur souhaite quand même ! ;-)

Saluons-les donc pour cet exercice !
 

Par , le

Nos interviews liées

Interview de HANT1S3 à l'occasion de la sortie du T2 d'EGOVOX

Sceneario.com : Bonjour ! Pourriez-vous vous présenter et nous dire qu'est et comment est né le projet Hynnner vs Hant1s3 ?

HANT1S3 : Bonjour. Je me nomme HANT1S3, je suis le concepteur du Projet. "HYNNNER Vs HANT1S3" (prononcer Inner Versus Hantise), est l’aboutissement de 19 ans de projets musicaux.

L’origine est un projet de 1989 à l’origine duquel on était, Yigaël (NDR : le dessinateur de la série Egovox) et moi-même… Nous nous sommes rencontrés au collège. Il était déjà dessinateur et moi musicien. Nous étions de véritables passionnés, je me suis même mis au dessin à cette époque ! Yigaël, quant à lui, s’est mis au clavier puis à la basse. Pour ma part, j’écrivais et composais avec un synthétiseur [...]

Lire la suite ›

Interview de Yigaël et Céka, les auteurs de la série EGOVOX

Sceneario.com : Bonjour Céka, bonjour Yigaël.

Avant de faire de la bande dessinée, Céka, tu travaillais dans la publicité : tu nous l’as déjà dit lors de notre récente interview pour la sortie du Procès. Et puis un jour, après avoir pris tes repères dans le monde de la BD, tu as décidé de te lancer.

Yigaël, toi, tu sors par contre d’une école de dessin. Parle-nous un peu de toi, avant tout, histoire que l’on te connaisse un peu mieux, et de ton cursus.

Yigaël :
Je suis né à Arras, dans le Pas de Calais. Comme beaucoup de dessinateurs, j’ai commencé à faire mes premières BD vers l’âge de 7 ou 8 ans. Des histoires où je mettais en scène mes jouets, essentiellement, ou encore des adaptations de films que j’aimais bien (Star Wars, E.T., etc...). Ensuite, je me suis mis à dessiner mes propres histoires avec des personnages que j’inventais [...]

Lire la suite ›

Interview de CLOD et CEKA, les auteurs du PROCES


Sceneario : Avant tout, je tiens à vous remercier pour la disponibilité que vous avez affichée en acceptant très rapidement ce petit jeu de l’interview ! C’est toujours un plaisir quand les auteurs savent être proches de leurs lecteurs en n’hésitant pas à prendre un peu de leur temps pour leur en dire plus.

Alors, Clod, Céka, racontez-vous un peu, en quelques mots, histoire de mieux savoir d’où vous venez, et quel chemin vous avez parcouru avant la sortie de votre BD "Le Procès"...

Photo (c) Yannick Chazareng   CEKA : Avant de faire du scénario BD, j’avais un vrai métier, un métier sérieux... (rires) J’étais créatif en agence de publicité ! Mais bon, j’ai toujours voulu faire de la BD depuis tout petit, alors, un jour, j’ai décidé de faire une cure de désintoxication salariale !!! Bien sûr, ça ne s’est pas fait du jour au lendemain, j’ai attendu d’avoir un peu plus d’expérience et quelques contacts, en presse et en édition ! CLOD : Pareil pour moi, j’ai été salarié dans une entreprise pendant huit ans avant de décrocher complètement pour me consacrer au dessin [...]

Lire la suite ›