Le prince des écureuils

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Collection :

Aire Libre

Sortie :
ISBN : 2800126000

Résumé de l'album Le prince des écureuils

C'est une sorte de légende qui nous raconte l'incroyable histoire de ce petit écureuil nommé Roufol. Une petite bestiole chétive qui se balade dans ce paysage enneigé, qui a du mal à trouver la moindre noisette, malgré les attentions du vieux gris qui l'aide de temps à autres. Et, de plus, il doit fuir les agressions d'un autre écureuils plus féroce !
Mais tout change le jour ou il est receuilli par une naine qui s'occupe tendrement de lui ! Or, un jour, elle est enlevée par l'ogre du coin. Son destin semble être définitivement réglé, mais Roufol décide de venir l'aider, grace à l'aide d'un vieux sorcier qui va alors donner à l'écureuil deux noisettes magiques, l'une pour que la jeune fille se transforme en petit écureuil elle aussi et puisse donc fuir plus facilement et l'autre pour qu'elle redevienne humaine. Mais les évènements nous préparent d'autres issus...

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album Le prince des écureuils

Comme "Les trois cheveux blancs", Yann et Hausman nous livrent là un conte qui allie tout les éléments habituels en y rajoutant de la cruauté. Car, encore une fois, rien n'est facile pour ces personnages, ils commettent des erreurs, font souffrir, mais vivent aussi quelques bons moments !

Yann adopte, encore une fois, un style en prose, ce style rappelle directement les textes de Perrault ou des frères Grimm. On est plongé dans l'irréel de ce monde peuplé d'ogres, de chevaliers, de princesses...
Mais on se rend aussi compte qu'on a affaire a un texte beaucoup plus dur, car Yann part très vite dans des directions plus violentes. Et c'est là, à mes yeux, que cet album prend toute sa dimension, sur cette capacité à tordre les vieux mythes. On commence par trouver ce petit écureuil très sympa puis beaucoup moins et finalement très pathétique, il n'y a plus trop ce phénomène d'identification, juste une morale un peu trop vehiculée !

Quand aux planches de Hausman, c'est magnifique, sa mise en couleur directe à l'aquarelle est d'une telle beauté qu'il trenscende la moindre pirouette de ce petit écureuil.
Alors oui, certes, ses personnages ne sont pas des prix de beauté, mais ils dégagent une telle douceur, une telle mélancolie aussi qu'on est complètement transporté !
Cet auteur discret est devenu un spécialiste des histoires de contes et légendes, des petits personnages des bois, des ambiances à la fois oniriques et fantastiques.
Cet album est vraiment un petit bijou de graphisme délicat.

Alors, si vous aimez les vieilles histoires, ces petits contes que vous racontait votre maman jetez vous sur cet album, mais méfiez vous, tout n'est pas si rigolo !

Par , le