LE PRINCE DE LA NUIT #6 Retour à Ruhenberg

voir la série LE PRINCE DE LA NUIT
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

GLENAT

Sortie :
ISBN : 2723434222

Résumé de l'album Retour à Ruhenberg

Vincent Rougemont, enfin innocenté des crimes commis à Paris par Kergan, part pour Ruhenberg. C’est là que réside le Prince de la Nuit et que Vincent espère clore enfin la chasse que livre sa famille à Kergan depuis des siècles. Mais comment vaincre une telle créature dans son antre, alors que lui-même est moralement affaibli ? Fort heureusement, Vincent à quelques nouveaux alliés qui vont tenter de lui porter assistance dans son entreprise…

Par Patatrak, le NC

Notre avis sur l'album Retour à Ruhenberg

Encore un très bon tome pour un cycle dont le thème est un grand classique (les vampires), mais dont le récit est mené de main de maître par Yves Swolfs. De plus, il était original de montrer la chasse à travers les siècles. Finir le cycle là où tout a commencé peut paraître facile, mais c'est en fait tout un symbole : bien que le lecteur s’en soit douté dès le début (en tout cas, ce fut mon cas), choisir comme époque contemporaine de Vincent, une des périodes noires de l’Humanité (le cycle se déroule en 1933) est très fort et convainquant. Comme d’habitude, le dessin de Swolfs est parfait, et très bien mis en couleurs par Sophie.

Par , le

Ce deuxième cycle se finit un peu dans la facilité, malheureusement. En effet l'association vampire/Nazi est un peu trop véhiculée et casse un peu de la tension entre le héros et cet ennemi ancestral. De plus Himmel et sa troupe font davantage figure de décor plutot que d'acteur tant le fond de l'action ne les engage pas ! Le petit rebondissement de la fin ne peut que laisser présager des suites dans le même gout, on en vient à espérer que Swolf ose, pour la suite, dépasser le stade référenciel pour faire évoluer le mythe du vampire vers quelques choses de plus profond, de plus boulversant certainement.
A lire, en tout cas, pour le travail de dessin et pour les magnifiques couleurs de la femme de Swolf !

Par , le

Je rejoint pour une fois l'avis de Fred. Le thème du vampire est traité de façon très classique, comme si Swolf avait peur d'offenser le mythe. Le sixième tome est plus que décevant, rabaissant le maître de l'ombre au même niveau que les mortels et leur sombres desseins. Lui qui as une éternité devant lui. Et sur l'ensemble de la série, les rêves de Vincent non finalement que peu de prise sur l'histoire. Reste des dessins très purs, hyper réaliste et parfaitement colorisés.

Par , le

Les albums de la série LE PRINCE DE LA NUIT

Nos interviews liées

Interview de Yves Swolfs

Sceneario.com : Le tome 4 de Légende vient de sortir fin octobre. C’est la fin du flash-back, peut-on dire la fin d’un premier cycle? Swolfs : C’est l’avant-dernier tome du cycle, et toute la résolution va se faire dans le tome 5. J’aurai un sixième tome, un peu différent, beaucoup plus poétique, plus fantastique que les précédents. Il prolongera l’évolution des personnages mais je ne sais pas s'il va s’inscrire dans un nouveau cycle.

Sceneario.com : Dans le premier tome vous parlez d’un Chevalier errant, donc il ne sera jamais Duc. Swolfs : Oui, ou alors pas longtemps, de toute façon, il n’aimerait pas ça.

Sceneario.com : Dans tous les tomes, Florianne est un peu le pion, le jouet de Shagan. Elle n’apprécie pas le duc, et pourtant dans le tome 4, elle se range à ses côtés. Swolfs : Oui, j’avais imaginé le personnage, une victime de Shagan parmi d’autres [...]

Lire la suite ›