LE PETIT MONDE #2 Real favela

voir la série LE PETIT MONDE
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Manga

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9782505000730

Résumé de l'album Real favela

Piedra après sa violente discussion avec Gaucho trouve refuge dans la maison de Kumiko. La jeune fille toute étonnée de trouver chez elle l'objet de ses rêves, décide de lui venir en aide. Mais aussitôt la situation dérape pour Piedra qui se retrouve avec toute une bande gamins qui veut à tout prix aller visiter le Petit Monde. Mais durant les palabres, la désactivation du robot nurse n'est pas passée inaperçue et les forces de police encerclent la maison.
Pour s'échapper Piedra se voit contraint de simuler une prise d'otage et la police se lance immédiatement à sa poursuite. Mais l'événement qui est retransmis à la télé attire d'autres prédateurs à la curée. Ainsi Piedra se retrouvent rapidement avec Gaucho à ses trousses et ce dernier est prêt à se venger et qu'importe le prix.

Par Eric, le NC

Notre avis sur l'album Real favela

Le sticker accolé sur la couverture résume assez bien ce qu'est le Petit Monde, une série violente et belle à la fois. Cette revisite du mythe de Peter Pan est vraiment à mille lieues de son modèle. Ainsi, Piedra représente un Peter Pan qui n'a d'enfantin que son apparence et Gaucho ferait passer le capitaine Crochet pour un pirate d'opérettes. Et dans ce second volet, les auteurs ne nous laissent pas le temps de souffler avec de riches rebondissements et de belles poursuites endiablées.
Si le style de Toru Terada fait indéniablement penser au manga, il avoue lui-même que le rythme de parution des œuvres au Japon ne colle pas à son style de travail. Ainsi, il se rapproche grandement de la culture franco-belge. Même si l'on voit un style aux décors très travaillés, apparences et traits de personnages sont, eux, empruntés aux codes du manga. Presque deux ans et demi se sont écoulés depuis premier le tome et il semble que le style de Terada a sensiblement évolué. On remarque cette petite évolution sur les traits des personnages masculins, ainsi ce second tome se montre plus homogène que son prédécesseur, mais aussi plus percutant avec une violence omniprésente.
Ainsi, avec ce second tome, on accélère le rythme et on débute l'immersion dans le Petit Monde, même si, la visite de cet univers de violence et de misère tourne sensiblement au cynisme. En effet, pour Kumiko et ses frères et soeurs, on va visiter le Petit Monde comme on irait chez Mickey. Maintenant, il reste à savoir si Kumiko et le reste de sa famille vont apprécier cette visite pour le moins mouvementée et surtout s'ils vont en ressortir indemnes

Par , le

Les albums de la série LE PETIT MONDE

Nos interviews liées

Un entretien avec Jean-David Morvan

Un entretien avec Jean-David Morvan


Interviewer : Olivier
Montage: Olivier [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET pour leur série Sillage

Jean-David MORVAN et Philippe BUCHET nous parlent du tome 16 de leur grande série Sillage.
    Interviewer : Vincent
Images et Son : Mat
Montage: Vincent [...]

Lire la suite ›

Jean David Morvan.... et Spirou

Sceneario.com : Le tome 49 de Spirou vient de sortir. Pouvez-vous nous en raconter l'histoire de sa conception ?
Jean-David MORVAN : Hmm, l'idée d'envoyer Spirou à Tokyo date d'avant la création du 47. Je veux dire qu'avec Laurent Duvault de Dupuis, nous avions planifié les thèmes de 4 albums. Tokyo arrivait en troisième position. On s'y est tenu.
Je pense que c'est la ville qui fait rêver les nouvelles générations, elle a supplanté New-York. Et comme Spirou est une BD pour les jeunes...


Sceneario.com : On remarque tout de suite les costumes : rouge pour Spirou et bleu pour Fantasio. Ces couleurs sont souvent indissociables de nos héros. Hasard, ou volonté de conserver ce « code couleur » ? C’est important de ne pas choquer le lecteur, de garder les caractères des personnages ?
Jean-David MORVAN : Eh bien, ce n'est pas nous qui avons inventé ces codes couleurs [...]

Lire la suite ›

Interview de Jean-David Morvan sur l'univers Sillage

Sceneario.com: Mr Morvan, bonjour et merci de bien vouloir répondre à nouveau à nos questions ! Vous n’êtes plus à présenter dans le milieu de la Bd avec vos travaux sur Sir Pyle, Nomad, TDB… Pouvez-vous néanmoins résumer votre parcours jusqu’à aujourd’hui pour les nouveaux venus dans le monde de la Bd ?
Jean-David Morvan: Fan de BD depuis que j'ai 11 ans en lisant un Valérian. En cherchant la suite, je suis entré dans un magasin de BD et j'ai découvert toute la production "adulte" des années 80. J'ai décidé que ce serait mon métier. Passé en coup de vent à l'école st Luc, signé un premier contrat avec Zenda : ventes 1200 ex et solderie. Mais Nomad chez Glénat a lancé la machine un an plus tard.

Sceneario.com: Dans quelques mois, les fans auront l’immense joie de retrouver les péripéties de Nävis, héroïne de la série Sillage, que vous réalisez avec Philippe Buchet [...]

Lire la suite ›

Jean-David MORVAN

Sceneario.com: Pouvez vous vous présenter? (études, parcours professionnel...)
JD Morvan:JD Morvan, scénariste de BD. Bac A3, institut saint-Luc section BD quitté avec pertes et fracas pour incompatibilité de vision avec les profs. C'est ce qui m'a poussé à demander à mes amis s'ils n'avaient pas envie d'illustrer certains de mes scénarios (je ne me sentais pas encore au point au dessin, et c'est donc comme ça que j'ai finalement arrêté de dessiner). Et je suis allé les montrer à des éditeurs, et c'est Zenda qui a dit oui pour Reflets Perdus, mon premier album avec Sylvain Savoia. Du coup je ne suis plus allé aux beaux arts de Bruxelles où j'étais inscrit et ils m'ont viré.

Sceneario.com: La bande dessinée abordée par Morvan, c'est du polar (Al Togo), de l'héroic Fantasy (Troll), de la bd jeunesse (Merlin), la sf (TDB, Sillage, HK) etc... quel est votre genre préféré ? JD Morvan: Je n'ai pas de genre préféré. Je crois qu'on peut raconter des choses intéressantes dans tous les genres [...]

Lire la suite ›