LE PERIPLE DE BALDASSARE #1 Le Centième Nom

voir la série LE PERIPLE DE BALDASSARE
Dessinateur :


Scénaristes :



Coloriste :


Éditions :

CASTERMAN

Genre :

Adaptation

Aquarelle

Aventure

Fiction

Sortie :
ISBN : 9782203040601

Résumé de l'album Le Centième Nom

 
Libraire passionné tenant boutique à Gibelet, Baldassare Embriaco observe comment l’énigme autour du "centième nom" prêté à Allah conduit à lui des clients prêts à dépenser des sommes folles pour se procurer le livre dont c’est le titre ! Cet ouvrage, Le centième nom, tient pourtant de la légende dans l’esprit éclairé des érudits ; et si toutefois des copies existent d’un soi-disant original, ceux-ci ne les gardent dans leurs bibliothèques que par vanité de collectionneurs !

Un jour, pourtant, Baldassare va enfin tenir en mains Le centième nom ! Mais... que va-t-il donc lui arriver ?!? Car ô surprise ! C’est sans "lutter", sans même avoir pris le temps de le lire, qu’il le vendra aussitôt à un client de passage fort intéressé.

La transaction est à peine conclue que Baldassare va regretter son incompréhensible empressement. Apprenant quelle destination avait son client, un Européen en voyage, il va partir à travers la région à sa recherche, avec pour seuls compagnons ses deux neveux et Marta, celle qu’on appelle la veuve...
 

Par Sylvestre, le 01/06/2011

Notre avis sur l'album Le Centième Nom

 
"Le centième nom" est le tome 1 d’une trilogie en bandes dessinées adaptant l’œuvre de Amin Maalouf intitulée comme l’est logiquement aussi cette série : Le périple de Baldassare. C’est Joël Alessandra qui en est l’auteur, et qui, après avoir publié (entre autres) Fikrie aux éditions La Boîte à Bulles et Dikhil aux éditions Paquet, revient donc mais cette fois aux éditions Casterman avec cette réalisation elle aussi pleine d’exotisme.

C’est la première fois qu’Amin Maalouf est adapté en bandes dessinées. Or, Joël Alessandra, en plus d’être un grand voyageur, en est un fervent admirateur. Il parvient donc à faire vivre le texte de l’écrivain libanais par son trait et par ses couleurs avec simplicité et authenticité, animant sur le papier autrement qu’il ne l’a déjà été ce road-movie qu’est Le périple de Baldassare. Il met lui aussi à l’honneur le fait de voyager, la magie de l’amour, une certaine et noble idée de la paix grâce aux rencontres interreligieuses auxquelles on assiste ainsi que le mystère - toujours entier à ce stade - relatif à la superstition attribuée au trésor après lequel on court.

Les couleurs sont chaudes et on est près des personnages dont on recueille ainsi mieux les paroles : de nombreux portraits viennent en effet remplir des cases, régulièrement, et nous donnent l’impression nous aussi d’être mêlés à cette "caravane" de Baldassare qui sillonne en cette année 1665 le Proche Orient à la recherche du tant convoité Centième Nom.

Un carnet de dessins se trouve à la fin de l’album. On y retrouve des représentations d’endroits typiques des grandes villes que Baldassare va traverser tout au long de son périple auquel vous êtes vous aussi conviés !
 

Par , le

Les albums de la série LE PERIPLE DE BALDASSARE