100 pages de bande dessinée politique

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Le Monde Diplomatique

Genre :

Chronique sociale

Document

Politique

Sortie :

Résumé de l'album 100 pages de bande dessinée politique

Le Monde diplomatique nous propose ce hors-série "en Bande Dessinée" avec un sommaire des plus diversifié. On y retrouve des dessinateurs plus ou moins confirmés, associés à des signatures du mensuel. Le recueil est constitué de planches inédites au service d'un récit, d'un reportage politique.
14 histoires traitant de sujets aussi variés que l'homosexualité, d'un médecin juif, le post Apartheid, etc.

Par Fredgri, le 12/12/2010

Notre avis sur l'album 100 pages de bande dessinée politique

Depuis quelques temps la BD semble gagner une sorte de reconnaissance un peu mollassonne chez les autres média, que ce soit les énième numéros spéciaux présentant des points de vue panoramiques sur l'état de la BD, ou encore des auteurs invité pour donner un cachet BD le temps d'un numéro... Quand tout ça n'est pas complètement centré autour du festival de la BD d'Angoulême...
Mais cette fois la démarche est toute autre. Ici, le Monde Diplomatique ne propose pas de parler de la Bande Dessinée mais plutôt de se servir de ce médium pour présenter un "autre" regard sur certain de leurs articles, une autre façon de voir les choses, tout en travaillant la main dans la main avec des auteurs ayant déjà un "œil" critique sur le monde qui les entoure.

Je ne vous présenterais pas davantage le Monde Diplomatique, si ce n'est juste pour bien insister sur le fait que ce mensuel est une référence en terme d'intégrité journalistique, que depuis sa création il n'a eu de cesse de dénoncer, parler de ce monde complexe ou nous vivons, sans taboo, sans masque, et ce de façon très accessible. L'initiative est donc réellement enthousiasmante car il y a ici une vraie tentative de lier à la fois cette exigence de ton, d'approche et le travail sur l'image, avec les codes de la BD, avec les libertés qu'elle offre aussi ! Car, bien au delà de simplement "illustrer" les mots, l'image peut ouvrir sur des détails, peut raconter elle aussi une histoire parallèle. Les auteurs qui ont donc travaillé pour ce remarquable hors série n'ont pas simplement proposé leur technique, leur art pictural, ils se sont d'emblée positionnés en tant que journaliste eux même.

D'ailleurs la couverture elle même ouvre des portes vers la réinterprétation, vers une lecture plus poussée. On peut y voir un discours sur le rapport entre blanc et noir en Afrique, sur les outils que le blanc utilise pour affirmer sa "domination" etc.

Bien sur, de par la variété des thèmes abordés, le lecteur ne sera pas forcément réceptif à tout. personnellement j'ai beaucoup aimé l'édito parodique, faussement manifeste ! J'ai bien aimé aussi "le long hiver de la Corée" de Juhyun Choi, "Fermer la bourse" de Gerner et Lordon, "Marek Edelman, l'insurgé" de Le Roy et Warschawski, "Le retour du mammouth laineux" de Mad Meg. Mais au delà de ces "j'aime/je n'aime pas" il faut vraiment mettre l'accent sur cette nécessité de garder un Art et une pensée engagés. J'espère que cette initiative saura avoir des suites, car s'ouvre ici certainement une nouvelle phase de la Bande Dessinée politique, une voie déjà tracée par des gens comme Peter Kuper, Joe Sacco, Marjane Satrapi, Art Spiegelman etc. En se rassemblant ainsi, le journalisme en image prend un nouvel essor. D'ailleurs le Monde Diplomatique perpétue doucement le mouvement, par exemple ce mois ci on a droit à un article illustré par Aurel (avec texte de l'illustrateur).

J'insiste aussi sur un point. Le Monde Diplomatique est un mensuel certes assez pointu parfois mais toujours très accessible, pour peu qu'on prenne le temps de bien le lire. Et ce Hors Série ne déroge pas à cette règle, c'est vraiment abordable par tous, un vrai plaisir de lecture de bout en bout !

Je ne saurais assez vous en conseiller la lecture.

Par , le