Le monde de Séo

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

FRANCOIS BOUDET

Genre :

Politique

Thriller

Sortie :

Résumé de l'album Le monde de Séo

Seo, architecte, découvre avec horreur un fleuve pollué, devenu toxique et meurtrier.
Nom du responsable : Seller. Désormais, au vu de la douleur du peuple birman, son combat sera de dénoncer la pollution et de faire arrêter et condamner le coupable.
Pour cela, il va demander de l’aide à son amie Chloé, journaliste. Chacun des deux, aidé également par l’ex associé de Seller, le propre père de Seo, ira jusqu’au bout de ses possibilités pour vaincre l’acte criminel et ses dangers.

Par Marie, le NC

Notre avis sur l'album Le monde de Séo

Fred Do, nouveau venu dans le milieu de la bande dessinée y fait une entrée fracassante avec un album numérisé de 53 pages. Le thème relève du combat des écologistes et autres politiques pour la protection de l’environnement.Le récit est rapide et musclé. Le ton décidé, accusateur.
Partie pour être un thriller écologiste, il n’en reste pas moins que l’histoire est engagée et dénonce à tue tête l’utilisation de la dioxine par exemple et tout ce qui ressemble de près ou de loin à un polluant, danger gravissime pour la planète ainsi que pour toutes les espèces vivantes.
Le dessin est dynamique. L’auteur sait ce qu’il veut et utilise un trait appliqué et élégant sur fond de matière chaude ou au contraire une caricature faite de noir selon le ton donné, selon le poids des mots. Le dialogue est omniprésent et ne joue pas la langue de bois mais le plus efficace est le dessin très personnel et l’utilisation des couleurs qu’il maîtrise avec talent. Il joue des codes et des gabarits, il découpe plutôt deux fois qu’une, les cases s’entrechoquent, se superposent, les fonds sont remplis et cette exubérance graphique est plutôt réussie. L’image déborde d’énergie.
Seul reproche, la dureté de la réalité projetée par Fred Do dans sa bd n’est pas gratuite. Les images sont violentes, cruelles parfois. Selon votre émotivité, il est plus ou moins préférable d’être prévenu.
Reste que cette première bd est un essai prometteur et que je souhaite à Fred Do de continuer sur sa lancée, il a les atouts pour réussir.Pour se procurer l’album édité uniquement sur cdrom mais à prix très compétitif, il suffit d’aller sur le site de l’éditeur pour le commander.
A découvrir ..

Par , le