LE MARQUIS D'ANAON #5 La chambre de Khéops

voir la série LE MARQUIS D'ANAON
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DARGAUD

Genre :

Aventure

Historique

Sortie :
ISBN : 9782205060287

Résumé de l'album La chambre de Khéops

Paeis. Jean-Baptiste Poulain est convoqué chez un notaire. Il y découvre que 5 autres personnes qu'il ne connait pas sont aussi convoqués. Tous apprennent qu'ils sont les héritiers d'un certain Umberto Leone, qui vient de mourir au Caire  et vont toucher 10 000 livres chacun. Ils en restent ébahi.
Poulain veut comprendre pourquoi un homme qu'il ne connait pas lui a livré une telle somme. Et pour cela, il va en quêter sur ce Leone. Il se rend chez lui où la gouvernante a gardé la maison. Elle va lui raconter sa vie et Poulain va découvrir que ces dix dernièes années, Leone était le plus souvent au Caire. Jean-Baptiste va donc entreprendre un voyage en Egypte et se rendre à a pyramide de Khéops qui intriguait Leone. Là-bas, il va découvrir des notables français mais peu à peu, la sympathie laisse palce à l'antipathie. un amaise s'installe alors que Poulain s'approche de la vérité....

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album La chambre de Khéops

La série Le marquis d'Anaon me fascine depuis le premier tome. J'attends chaque nouveauté avec impatience.

Avec ce nouvel opus,les auteurs vont nous faire voyager et nous  entrainer en Egypte; Tiens; j'y pense mais cette semaine, c'est mon deuxième voyage en Egypte du côté de la pyramide de Khéops, après avoir lu Les Mondes perdues de Conan Doyle (Casterman, coîncidence de lecture. Mais, bon, passons (mais lisez aussi mon avis sur cette bande dessinée), voulez-vous et revenons sur Le Marquis d'Anaon.
Encore une fois, c'est un bon cru, même si 'ai une nette préference pour les tomes précedents que je trouve supérieur à celui-là. Mais, ce tome  5 est tout d emême une bonne surprise. Fabien Vehlmann sait nous surprendre par sa narration, à sa façon d'amener le récit. J'aime bien comment peu à peu, et tout simplement, il nous entraine dans ce mystère. Et, je vous met au défi de découvrir ce qui vous attend dans cette histoire dès le départ. En fait, avec une trame simple, Vehlmann construit un scénario bien construit au suspense insoutenable (si je peux me permettre).
Vehlmann nous propose encore une fois un personnage féminin au caractère assez fort avec cette Diénéba. Ah, la scène où il la sort dans les rues en costumes genre marquise. Et puis, il y a ces notables français installés au caire et qui agissent en colonisateurs, en être supérieur. Des personnages que petit à petit on s emet à détester.
'admire le travail de Matthieu Bonhomme depuis que je l'ai découvert avec cette série. Il retranscrit paraitement la vie à cette époque, nous fait revivre les rues du Caire et nous surprend encore une fois. Par moment, il lui donne n air niais, ébahi à ce pauvre Jean-Baptiste au début. Unair qu'on ne lui conait pas encore. Matthieu Bonhomme est un auteur à surveiller. La suite de Messire Guillaume est prévu pour bientôt etkj'espère que la série le voyage d'Esteban reviendra assez vite aussi.

Bref, faites donc ce petit voyage en Egypte, visitez donc la pyramide de Khéops et découvrez son secret. Vous ne serez pas déçu par ce qui vous y attends.


Par , le

Mon coup de cœur de ces dernières semaines va à « La Chambre de Khéops », le tome 5 du « Marquis d'Anaon », de Fabien Vehlmann et Matthieu Bonhomme, chez Dargaud. Il faut dire que j'ai craqué pour cette série dès « L'Île de Brac » et que, de manière générale, j'aime bien le travail de Fabien Vehlmann, qui est à mon avis un des scénaristes les plus prometteurs de la nouvelle génération. L'époque, le sujet et le travail graphique de Matthieu Bonhomme avaient déjà au départ tout pour me séduire. Mais là aussi, c'est l'originalité de l'histoire et la qualité de la narration que je voudrais souligner. J'ai été intrigué par le début, séduit par le développement et surpris par la conclusion de ce récit que j'ai dévoré d'une traite avec un immense plaisir. Et je me suis dis en refermant l'album que décidément, la BD, quand elle est bien dessinée, bien racontée et qu'en plus, l'histoire est intéressante, peut nous réserver des vrais moments de bonheur.

Voilà, plutôt que de vous faire un compte-rendu détaillé des histoires ou des commentaires techniques sur l' album, j'ai juste voulu vous faire part de mes sentiments de simple lecteur comblé, en espérant vous avoir donné envie d'ouvrir cet ouvrage.

Par , le

Les albums de la série LE MARQUIS D'ANAON

Nos interviews liées

Interview du chasseur de baleines Matthieu Bonhomme

Sceneario.com : Bonjour Matthieu. Ton actualité récente est la sortie du quatrième tome d’Esteban . Mais avant d’aborder le sujet : revenons sur ton parcours. Qui est donc Matthieu Bonhomme ?
Matthieu Bonhomme : Je suis le fils de mes parents. Le deuxième de 4 frères. Je suis dessinateur depuis toujours. Auteur de BD depuis 15 ans. Sceneario.com : Alors, présente nous la série Esteban. Comment est né cette série ? D’où t’es venu l’idée de mettre en scène ce genre d’aventure ?
Matthieu Bonhomme : J’ai toujours été un passionné de la mer. Je suis aussi un peu navigateur à mes heures. À la voile, bien sûr, j’ai des souvenirs merveilleux de croisières avec mes frères ou des amis proches. Ce sont pour moi autant d’aventures vécues [...]

Lire la suite ›

Fabien Vehlmann, scénariste de bandes dessinées

A l'occasion de la récente sortie du quatrième tome de la série Seuls (avec Gazzotti au dessin), quelques questions centrées sur son métier de scénariste de bande dessinée ont été posées à Fabien Vehlmann.

Sceneario.com : Parle nous de la conception d'un de tes albums : comment trouves-tu ta documentation, est-ce que tu envoies les pages une à une à ton dessinateur ou bien en une fois ?...
Fabien Vehlmann : La doc, je la trouve progressivement, au gré de mes lectures, de mes découvertes sur internet, etc... Et quand je pense tenir une idée, je précise mes recherches sur un sujet plus précis, souvent en allant en bibliothèque pour affiner tel ou tel point. Parallèlement, je discute beaucoup de l'histoire avec le dessinateur, pour être certain que le récit lui plaira, qu'il aura du plaisir à le dessiner : ça peut d'ailleurs orienter mes recherches de documentation [...]

Lire la suite ›