Le mangeur d'histoires

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Genre :

Aventure

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782800140834

Résumé de l'album Le mangeur d'histoires

"Le Corbeau" est un personnage fictif, étrange héros de roman populaire. Cepandant, secrètement il souffre de n'être rien d'autre qu'un banal "justicier" à quatre sous. Ainsi saisit il l'occasion de traverser l'une des rares portes qui séparent le monde des Imaginés et le monde réel, afin d'aller demander l'aide du jeune Fortuné d'Hypocondre, apprenti journaliste et auteur en devenir d'une thèse sur le roman populaire. Ce dernier a tout d'abord du mal à prendre au sérieux cette "apparition" mais progressivement il doit bien reconnaître que c'est étrange, ainsi va-t il se décider à aider le Corbeau, afin qu'il puisse rencontrer son créateur, le mystérieux Homère Saint-Illiède...
Cet album est accompagné des 16 pages qui constituent le dossier initial que Fabrice Lebeault présenta à Dupuis.

Par Fredgri, le NC

Notre avis sur l'album Le mangeur d'histoires

J'avais adoré l'inventivité d'Horologiom (Delcourt) et retrouver Lebeault tout seul, ainsi me laissait envisager de bons moments de lecture. Mais je crois que j'étais bien en deça de la vérité. Non seulement cet album est passionnant mais ce qu'il soulève sur la création en général est très intéressant. Ainsi ce personnage fictif qui intervient dan le monde réel nous interroge sur la capacité actuelle à pouvoir créer en dehors des sentiers battus, ce Corbeau est le fruit d'un amalgame, la somme d'une multitude d'autres inspirations, ce qui lui permet de remporter un franc succés, la solution serait elle donc de fournir au lecteur ce qu'il aime pour qu'il continue a lire ? Le Corbeau ne pourrait-il pas se développer dans des voies moins pré-écrites, plus décalées, moins conventionnelles ? C'est le dilemne de ce personnage Pirandellien qui souhaiterait avoir une destinée plus atypique et qui décide donc de contacter son créateur pour tenter de l'influencer pour infléchir sur son avenir.
Le scénario est donc assez habile, car Lebeault ne tombe pas dans la facilité, malgré tout c'est très fluide et clair, l'album n'est jamais pompeux ni difficile d'accés, il se dévore comme un excellent... roman populaire, tout simplement. Mais je persiste, la réflexion de l'auteur est importante en soi car elle soulève un constat crucial sur le monde de la BD actuelle, mais tout est exposé simplement, sans grandiloquence et cela reste avant tout une remarquable Bande Dessinée d'aventure.
Graphiquement, c'est plutôt très classique, on nage entre pages traitées à la mine de plomb et d'autres encrées, le tout mis en couleur avec une palette très pastel, ce qui donne une sorte d'ambiance très désuette pleine de charme et de douceur.
Un album qui devrait par sa beauté formelle montrer le grand retour de Fabrice Lebeault, en pleine forme.

Par , le

Nos interviews liées

Interview de Fabrice Lebeault pour la sortie du tome 6 d'Horologiom

Sceneario.com : Tout d'abord Fabrice Lebeault, bonjour et bienvenu sur Sceneario.com où nous sommes ravis de vous accueillir pour cette première fois. A la fin du 20ème siècle, vous vous êtes fait donc connaître par la série Horologiom dont vous avez signé non seulement le dessin, mais aussi le scénario : Comment le scénario d'Horologiom est il né dans votre esprit ? Etait-ce une œuvre engagée, une envie de dénoncer le monde ou la société dans laquelle nous vivions à l'époque ?
Fabrice Lebeault : A l'époque j'étais jeune et ma seule ambition était de publier un album quelqu'il soit. Il se trouvait que les univers "Orwelliens" m'attiraient et que l'oeuvre de Moebius me fascinnait. J'ai construit Horologiom dans cette filiation, sans me poser trop de questions existentielles ou politiques. Sceneario.com : En plus de 10 ans, le monde a t-il changé ? Quelles évolutions (favorables ou défavorables) notez-vous ?
Fabrice Lebeault : Le monde a changé depuis, c'est certain [...]

Lire la suite ›