LE MALVOULANT #1 Le don

voir la série LE MALVOULANT
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DELCOURT

Genre :

Fantastique

Thriller

Sortie :
ISBN : 2847893482

Résumé de l'album Le don

Vendée, vers la fin du XIXème siècle.
Prés de l'île de Noirmoutier, une nuit de pleine lune. Une jeune femme se fait assassiner, son nouveau né dans les bras.
15 ans plus tard, le jeune Clément est renvoyé de l'école "Saint-Gabriel". Il retourne chez lui dans sa famille. Son beau-père manque de le tuer, il ne doit son salut qu'à sa mère.
Clément commence à se poser des questions sur ses origines et surtout sur cet étrange don qu'il semble posséder.

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Le don

Un nouveau titre de Corbeyran est toujours un évenement en soi. Et c'est souvent une bonne surprise. Cela faisait un moment que je tournais autour de cette nouveauté. J'ai hésité au départ, mais finalement cela s'avère être un très bon départ pour cette série Le Malvoulant.
Ce premier tome ne m'a pas déçu. Je suis rentré dedans pour ne plus le quitter jusqu'à la dernière planche. Et forcément, on a envie de lire la suite maintenant. Corbeyran et Paul Marcel ont su créer un univers et une ambiance fantastique dès le départ. On se croirait presque dans un film de la "Hammer" des années 50, par exemple Le chien des Baskerville, le chef d'oeuvre de Terence Fisher ou plus récemment le Sleepy Hollow de Tim Burton. C'est surtout dû au fait de ces magnifiques couleurs qu'utilise Paul Marcel. C'est superbe. Les planches sont magnifiques.
Ce tome met en place le départ de la série. On fait connaissance avec Clément, ce jeune garçon doué de télékinésie, de divinations et autres. Les autres personnages nous surprennent aussi, car ils ne semblent pas être ce qu'ils sont vraiment. On va de surprises en surprises. Un premier tome qu'il vous faut absolument découvrir.

Par , le

Les albums de la série LE MALVOULANT

Nos interviews liées

Corbeyran nous parle d'Irina

Sceneario.com : Pourquoi le choix d’Irina ?
Eric Corbeyran : J’adore les filles qui portent des flingues. J’ai quelques héroïnes dans ce goût-là, des filles dangereuses, comme dans le Chant des Stryges où l’héroïne est une tueuse professionnelle, ou dans le Régulateur où les personnages principaux sont deux nanas. Donc le choix s’est naturellement porté sur cette tueuse.
Sceneario.com :
Eric Corbeyran : C’est facile, on a tendance à croire que trop de contraintes nuisent alors que c’est le contraire, c’est plus facile, j’aime les contraintes. J’ai adapté Assassin’s Creed, et il y avait beaucoup de contraintes, alors ici c’était de la « rigolade ».

J’avais toute liberté pour créer le personnage. Dans XIII on la voit tuer, c’est un comportement de tueuse stéréotypé [...]

Lire la suite ›

Eric Corbeyran et Brice Bingono pour Pavillon Noir chez Soleil

Sceneario.com : Comment vous êtes-vous rencontrés ?
Eric CORBEYRAN : C'est Jean Wacquet (de chez Soleil) qui nous a mis en contact. A l'époque Brice n'habitait pas loin de Bordeaux, nous nous sommes donc rencontrés "pour de vrai". Le courant est passé tout de suite...

Sceneario.com : Eric, qu'avez vous apprécié chez Brice pour avoir envie de travailler avec lui ?
Eric CORBEYRAN : D'abord, j'ai vu quelques uns de ses anciens travaux, des pages de bd mais aussi des illus. Ca a été très positif tout de suite. Le déclic s'est produit et la machine s'est mise en marche dans ma tête. Ensuite, j'ai rencontré le bonhomme et il m'a plu d'emblée. Après, je n'ai cessé d'être enthousiasmé par les planches de Pavillon noir. Chaque livraison était un petit événement tant son trait est énergique et attachant [...]

Lire la suite ›