LE LIVRE DE SKELL #2 Chant 2/2

voir la série LE LIVRE DE SKELL
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Collection :

Quadrants

Genre :

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782302025554

Résumé de l'album Chant 2/2

L'ultime révélation d'Azolaht a profondément troublé Skell qui est dorénavant persécutée en tant qu'hérétique parce qu'elle remet en question le rôle même du livre de Steh-Vah. Réfugiée dans les bas-fond, elle anime progressivement un vent de révolte qui s'amplifie encore plus quand on lui arrache sa part de dieu sans qu'elle n'en périsse pour autant... Perçue dorénavant comme un véritable messie elle remonte à la surface, entraînant ses "disciples" avec elle afin de libérer la ville des tyrans du temple et permettre à tous de survivre sans leur parasite...

Par Fredgri, le 29/08/2013

Notre avis sur l'album Chant 2/2

Suite directe du premier volume nous retrouvons cette fois Skell en recluse marginalisée qui essaye de comprendre le sens de la prophétie d'Azolaht ! Intimement transformée par cette découverte, la jeune femme voit non seulement sa foi chamboulée, mais aussi son rapport à la réalité. Comment laisser cette "religion" guider sa vie, comment l'accepter ?
L'univers du Livre de Skell n'est donc pas un univers d'action, mais plutôt de réflexion sur la foi, sur la création, sur le destin. A tel point que le scénario préfère très largement développer des scènes de dialogue, quitte à jouer sur les ellipses et occulter des scènes (comme à la fin, avec l'ascension de Skell). Et même si cela reste très verbeux et alambiqué le récit est assez prenant. Je regrette juste que les personnages ne soient pas plus "charismatiques" ou même simplement plus vivants, car du coup le propos manque quelque peu d'intensité, on a presque le sentiment que tout a été presque dit dans le premier volume et que cette seconde partie ne fait que finir nonchalamment l'intrigue ! D'autant qu'elle se conclue un peu à la va vite avec une fin très intrigante qui présente une mise en abime des plus énigmatiques, un regard sur la création, comme si Skell n'avait été qu'un personnage qui s'interroge sur son statut de création au sein d'un livre, d'un univers régit par une haute instance mystérieuse et aliénante... !

Il y a donc matière à explorer des voies plus profondes, des remises en questions, des parallèles à faire et c'est peut-être le petit soucis avec cet album ! Le scénario aborde pas mal de petites questions sans donner l'impression d'aller jusqu'au bout de toutes ces pistes. Toutefois, il a aussi l'énorme qualité de ne pas laisser indifférent, car une fois refermé on continue encore d'y réfléchir, pour tenter de suivre le propos.

Dans cette aventure on retrouve une nouvelle fois le dessin très vif et spontané de Servain, un dessin sans fioritures, sans esthétisme exagéré, c'est de la matière brut qui sert admirablement le scénario de Valérie Mangin, avec pas mal de magnifiques cases et une ambiance générale vraiment très intéressante !

Vous l'aurez compris, je vous conseille de relire les deux albums en une fois afin d'en apprécier davantage les différents niveaux de lecture...
On en reparlera !

Par , le

Les albums de la série LE LIVRE DE SKELL

Nos interviews liées

Moi, Jeanne d'Arc

Sceneario.com : Vous affichez une vision de la Pucelle fort éloignée de la guimauve patriotique habituelle, est-ce par provocation?
Valérie Mangin : Au départ, non. Mais c’est vrai que l’album est vécu comme une provocation par certains lecteurs. Traditionnellement,  Jeanne d’Arc est une sainte. C’est la Pucelle comme vous le dites dans votre question, alors la montrer « à poil », ça ne se fait pas… même en 2012 !
Pourtant, je n’ai pas eu l’impression de lui manquer de respect. Au contraire, je lui ai rendu son humanité. Pour moi,
Jeanne d’Arc est d’abord une vraie femme avec un corps, des émotions et des pulsions sexuelles. Ensuite c’est une femme qui a soif de liberté et d’accomplissement. Elle ne devient pas sorcière puis chef de guerre parce que Dieu ou le Cornu le lui ordonnent mais par choix personnel, pour vivre pleinement sa vie [...]

Lire la suite ›

Valérie Mangin scénariste

Sceneario.com: Qui est Valérie Mangin?
Valérie MANGIN:
« Elle » ? Il faut que je parle de moi à la troisième personne comme César ou Delon ? Allons-y : C’est une femme avec une personnalité multiple. Le jour, Valérie est une sympathique directrice de collections, historienne de formation, qui aide des auteurs de BD à accoucher de leurs histoires. Mais la nuit, elle devient « Mangin » une scénariste farfelue qui invente des tragédies cosmiques et des récits fantastiques gores.

Sceneario.com: Vous sortez donc ce mois ci chez Quadrant Solaire votre nouvelle série KGB, quel effet ça fait? Des peurs? Des envies? Oui, tout cela à la fois.
Valérie MANGIN:
J’oscille entre la grande joie de voir enfin le résultat de deux ans de travail acharné et la peur d’être moi-même déçue par mon album que j’ai à chaque livre [...]

Lire la suite ›