LE JOURNAL DE BENOÎT #8 Volume 8

voir la série LE JOURNAL DE BENOÎT
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

GROINGE

Genre :

Erotique

Roman Graphique

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 2914249357

Résumé de l'album Volume 8

Le journal de Benoît page 1 : Découverte d’une revue porno jetée ou oubliée près de la rivière à côté de chez lui.
Page 2 et suivantes : Découverte du sexe graveleux assorti de mots de vocabulaire choisis, les années qui passent et Benoît qui banalise en oubliant au passage l’époque romantique du 18ème.

Par Marie, le NC

Notre avis sur l'album Volume 8

Le journal de Benoît n’est pas folichon. Si au début de l’album, le personnage a 7 ans et qu’il peut encore susciter tout l’amour et le pardon de sa mère, à la fin de ce roman dessiné il est adulte et malgré les avertissements maternels, continue de découvrir les joies du sexe en passant directement par le « hardcore » ou presque …. Playboy et les pin up de Kiraz disparaissent au profit des films X, Betty Page devient une icône oubliée très loin derrière les actrices porno. Et puis Benoît ne jure pas pour la fidélité. Il frémit et suit son instinct sans se soucier des formules de politesse.
De génération en génération, les relations entre les êtres humains du point de vue sexuel sont différentes et celles de la génération des 20 ans de l’an 2000 ne s’emberlificotent pas de bouquets de fleurs ni de mots doux. Alors, comme le montre le journal de Benoît, cela est peut être dû au ramassage sauvage des revues et autres images pornos à tous les coins de rue, au développement des films porno et à leur accessibilité de plus en plus facilitée, et à la recherche subtile de la meilleure position en discutant entre potes à la cantine.
Conclusion : Les gens sont de mauvais citoyens et jettent par terre leurs papiers sales. Les écologistes ont du boulot !

Par , le

Je ne suis pas d'accord avec toi, Marie.
Ce que tu retires du livre, ne sont que les aspects sexe, or le sexe n'est là que de façon assez peu présente, et c'est un détail; ce livre est la chronique ordinaire d'un type ordinaire, c'est le 8éme numéro de la série (il est important aussi de le mettre dans ce contexte-là) l' enfance et l'adolescence de ce garçon est celle que la plupart des gens de cette génération ont connu, elle est parfois un peu cru, mais elle est aussi attendrissante, sensible et humaine...
Les anecdotes y sont rigolotes, absurdes, parfois surprenantes : je te conseille de lire les autres bouquins ainsi tu pourras remettre dans le contexte ce dernier numéro.

Par , le

Les albums de la série LE JOURNAL DE BENOÎT