LE JOUR OU... #5 La nuit s'est levée

voir la série LE JOUR OU...
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

BAMBOO

Genre :

Intimiste

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782818976739

Résumé de l'album La nuit s'est levée

Une tempête de neige s’abat sur la ville bloquant de fait la circulation. Dans la librairie de Clémentine « La Passe-Livres » qui fait également office de salon de thé, quelques clients sont venus faire dédicacer les ouvrages de Chantal. Si certains ont décidé d’écourter la séance et de rentrer chez eux, d’autres, par manque de transport, ont préféré rester bien au chaud dans la boutique. La distribution d’un thé bien chaud et une coupure de courant poussent les personnes présentes à se regrouper autour de l’auteure pour engager une discussion. C’est ainsi qu’après s’être présentées tour à tour, elles en viennent à raconter chacune leur vie personnelle et leur parcours depuis leur tendre enfance. La nuit qui s’annonce va être propice au petit groupe pour une belle prise de conscience sur leur destinée.

Par Phibes, le 11/11/2020

Notre avis sur l'album La nuit s'est levée

Le duo BeKa revient pour la cinquième fois dans cette généreuse saga qui a le mérite de traiter de thématiques très proches de l’homme inhérentes à sa propre vie. Cet album, comme les précédents a la particularité de se découvrir dans des élans affectifs d’un raffinement bienfaisant.

Toujours sous le couvert de la sympathique Clémentine, le récit nous entraîne dans une sorte d’huis-clos, de confinement imposé par une tempête de neige. Au sein de ce dernier, plusieurs personnes se décident, telle une thérapie de groupe ou une causerie au coin du feu (là c’est la bougie !) à faire remonter leurs souvenirs, à narrer librement leur parcours personnel depuis leur enfance, et à relater l’influence (voire l’emprise) plus ou moins forte de leurs parents dans la construction de leur personnalité actuelle.

Comme il se doit pour bien illustrer les propos, les parcours sont différents. De l’enfant délaissé à celui étouffé, en passant par l’enfant incompris ou dénigré et celui asservi, plusieurs exemples sont cités. Les auteurs les exposent d’une manière certes apaisée et sincère, suscitant au passage quelques petites émotions par le fait qu’elles peuvent être représentatives du vécu de pas mal de lecteurs, à moins d’appartenir à cette normalité dont pourraient bénéficier certaines familles (y en a-t-il beaucoup ?). Il en ressort, in fine, une réflexion de fonds à laquelle tout un chacun est appelé à avoir pour en tirer le meilleur et faire le bon choix de vie.

Le dessin de Marko est au diapason du sujet traité par BeKa. En effet, il émane de ses illustrations une réelle douceur qui génère une sensation de bien-être. Dans cette ambiance reposée confirmée par une colorisation efficiente, les discours semblent plus faciles à appréhender. Ce choix graphique, réellement éprouvé maintenant par l’artiste, permet d’animer des personnages dotés d’une bonhomie confondante, dans un univers semi-réaliste on ne peut plus soigné.

Une histoire complète sur les souvenirs d’enfance et l’éducation dont la positivité fera de nombreux adeptes.

Par , le

Les albums de la série LE JOUR OU...

Nos interviews liées

Entretien avec le poilu Marko

Sceneario.com : Bonjour Marko. Alors, depuis quelques mois, tu as mis ta tenue de « Poilu », pour nous faire revivre la période de la Première Guerre Mondiale sous un nouveau angle : celui de l’humour, à l’instar des tuniques Bleues de Cauvin et Lambil. Peux tu nous parler de cette série qui sort donc en ce mois de mai 2011 ?
Marko : Salut …. « Les Godillots » est le nom d’une série de oneshot qui met en scène des soldats français, tous faisant parti de la même escouade quelque part, sur le front du conflit 14/18. Leurs aventures a travers cette guerre en premier et seconde ligne Sceneario.com : Quels ont été tes influences pour ce sujet ?
Marko : Je n’ai pas d’influence à proprement dit pour cet album.. La première guerre mondiale est un sujet qui me questionne depuis des années, j’ai juste décidé de m’y pencher et de partager cette aventure avec Olier… [...]

Lire la suite ›

Interview de Marko pour la sortie de 4e tome de l'Agence Barbare

Marko, La Fouillade 2006 Sceneario.com: Tu es venu à la BD d'une façon peu banal ! Marko : A onze ans j'écris une lettre à Spirou lui demandant l'adresse de Franquin. 
Pas de réponse prendant deux mois et un jour je reçois un courrier. Une enveloppe avec un papier Canson sur lequel était dessiné une tête de Gaston Lagaffe, accompagné du texte « Un grand bonjour Marc, Franquin 83 ».  J'ai pris l'enveloppe et je suis allé voir mes parents en leur disant, « C'est ça que je veux faire! ». Et depuis tout s'est enchaîné. Sceneario.com: Quel enseignement as-tu suivi ? Marko : J'ai commencé par les bouquins de base. Pour moi, LE bouquin de base est « L'art de la Bande Dessinée » de Leduc aux éditions Glénat. 
Mes premiers dessins publiés sont parus dans le magazine de mon club de rugby de l'époque [...]

Lire la suite ›

Marko et Olier pour l'Agence Barbare tome 3

Sceneario.com: "Egun On Marko. Alors le tome 3 enfin dans les bacs.
Tu commences le tome 4. cela signifie-t-il que l'agence Barbare est une série qui est bien lancé ? Un des "must" de la collection "Grand Angle"? Les deux premiers tomes ont connu un coffret et une intégrale assez rapidement ?
Marko : Nous avions annoncé un second cycle, nous tenons parole à ce niveau là .C'est le principe de la série, des cycles de  2; l'histoire se clos a la fin du cycle et de cycle en cyle on creuse un peu plus l'intrigue générale de la série. Si un 5 sort cela voudra dire qu'un  6 est prévu ! Nous attendons l'écho de "Drak Party" pour jauger de l'impact réel de la série. Le tome 1( Les rues d'Astaris) est réédité a l'occasion de sa sortie dans le coffret. Nous en espérons de même pour le  2 et  le 3 ! "must" chez Grand Angle ? A vrai dire je m'en souci peu ! J'essaye de faire de mon mieux à chaque fois [...]

Lire la suite ›