Le jardin des glaces

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DUPUIS

Collection :

Aire Libre

Genre :

Aventure

Drame

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782800141107

Résumé de l'album Le jardin des glaces

Un vieil homme à la santé vacillante cultive son jardin avec soin et persévérance. Il se nomme Arnold Francart et a tout l'air d'un personnage rustre et effacé. Pourtant, il intéresse Barbara, étudiante en Géographie qui recherche en lui le grand explorateur qu'il a été quelques années plus tôt. L'intervention inopinée de la jeune fille dans son univers horticole va faire ressurgir un douloureux passé qui a figé définitivement cet explorateur de l'extrême, et faire éclore un secret terrible.

Par Phibes, le NC

Notre avis sur l'album Le jardin des glaces

En cette année 2008, la collection "Aire Libre" de chez Dupuis accumule les sorties et pas des moindres. Il est vrai que celle-ci fête ses 20 ans d'existence et qu'à ce titre, elle réalise à chaque publication de cette année, en marge de l'édition commune, un tirage spécial enrichi d'une jaquette et de dessins inédits. "Le jardin des glaces" n'échappe pas à cette ligne de conduite.

Après "Lova", "Fanchon", "Déesse blanche, déesse noire" et "L'assassin qui parle aux oiseaux", Jean-Claude Servais revient dans la collection "Aire Libre" pour un one-shot qui se veut innovateur dans le récit. En effet, l'auteur quitte partiellement la région ardennaise natale qu'il affectionne particulièrement et dont chaque histoire en est empreinte. De fait, le pôle nord, endroit mordant et uniforme, vient de temps à autre se substituer au doux et verdoyant environnement campagnard d'une bâtisse ardennaise.

S'inspirant des exploits authentiques de l'explorateur belge Alain Hubert, Jean-Claude Servais nous fait pénétrer le quotidien d'un jardinier miné par un secret qui va éclater au grand jour grâce à l'apparition de Barbara. Sur fonds de thriller, "Le jardin des glaces" a le don de captiver par les antagonismes des lieux décrits et l'envie de découvrir le secret que le jardinier et sa femme recèlent. L'atmosphère bucolique dont est porteur l'album, qui va s'alourdir par des aveux difficiles est on ne peut plus attirant. Le lecteur est pris au jeu et tel Arnold Francart, est suspendu aux apparitions de la jeune étudiante. Certes, il est vrai que l'histoire n'est pas forcément d'une grande fougue mais qu'elle joue plutôt subtilement sur l'analyse psychologique des personnages qui ont tous quelque chose à cacher et par ailleurs à avouer.

Découpant habilement son scénario par bribes d'informations passées ou présentes, l'auteur fait monter progressivement la tension de son récit. La maladie du jardinier, le rythme des saisons, l'équipée fatale du pôle nord, l'enquête de Barbara, les confidences, concourent à un développement inquiétant et à un final amer.

En tant que dessinateur, Jean-Claude Servais a le don de produire des graphiques d'une douceur extrême. Ayant semble-t-il laissé de côté l'encrage, il exécute un crayonné sublime relevé par une colorisation non moins excellente. Son dessin réveille immanquablement les émotions les plus diverses et apportent une ambiance réaliste apaisante. Il se fait le rapporteur graphique de Dame Nature dans les moindres détails. Par ailleurs, ses personnages sont d'une beauté flagrante et d'une expressivité généreuse.

Porteur d'un message subliminal sur le réchauffement de notre belle planète, "Le jardin des glaces" aura tôt fait de séduire de très nombreux lecteurs par son appel au voyage et à la mise en culture de plusieurs jardins secrets. Une équipée saisissante et enivrante !

Par , le

Nos interviews liées

Liberty, par Warnauts et Raives

Sceneario.com : Et un titre de plus de réalisé ensemble, un ! Ce n’est plus une surprise de vous voir collaborer, et, avec le temps, vous avez su marquer l’esprit des lecteurs qui savent désormais sur quels terrains vous aimez les emmener. Avec le recul, quel regard portez-vous sur l’évolution de votre travail à deux, et qu’est-ce qui a pu, selon vous, un jour, fixer les grandes lignes récurrentes de votre œuvre commune ?
RAIVES : Notre travail est de plus en plus complémentaire et en même temps, de plus en plus imbriqué. Nous sommes en recherche continuelle. Cela tient souvent à des détails mais, parfois, il y a des ruptures plus franches que nos lecteurs ne perçoivent pas toujours tant ils ont maintenant une certaine vision de notre création commune. Ainsi, dans notre nouvel album, je ne suis pas sûr que tous les lecteurs verront que le style graphique est moins réaliste que celui de l’album précédent [...]

Lire la suite ›

Entretien avec Jean-Claude SERVAIS

Sceneario.com : Bonjour, pour les lecteurs qui ne le connaissent pas, qui est Jean-Claude Servais ?
Jean-Claude Servais : Je suis auteur de BD, à la fois scénariste et dessinateur. J’habite dans les Ardennes belges. Mes récits sont principalement issus de la région, des contes et légendes, de l’histoire, des faits divers. J’ai commencé ma carrière début des années 80 dans le mensuel « A Suivre » de Casterman (Tendre Violette) et dans le journal « Tintin » : contes et légendes de magie et sorcellerie (La Tchalette). Les albums sont sortis ensuite lors du festival d’Angoulême en 1982. Sceneario.com : Le site www.jc-servais.com qui vous est consacré officiellement explicite qu’entre la BD et vous-même, il y a une longue histoire d’amour vieille de plus de 30 ans. Quel est votre regard sur votre grand parcours ?
Jean-Claude Servais : Je suis resté fidèle à la même ligne de conduite depuis le début de ma carrière, même entre les différents éditeurs [...]

Lire la suite ›