LE GUIDE DU MAUVAIS PÈRE #3 Volume 3

voir la série LE GUIDE DU MAUVAIS PÈRE
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

DELCOURT

Collection :

Shampooing

Genre :

Humour

Noir et Blanc

Vie Quotidienne

Sortie :
ISBN : 9782756066479

Résumé de l'album Volume 3

 
Dans ce tome 3 de la série Le guide du mauvais père, Guy Delisle nous propose de nouvelles séquences de quelques pages dans lesquelles il continue de jouer les pères "pas vraiment modèles"...
 

Par Sylvestre, le 06/02/2015

Notre avis sur l'album Volume 3

 
Il y en a dix-neuf en tout. Dix-neuf gags mettant en scène l’auteur himself et l’un ou l’autre de ses enfants, voire les deux. Guy Delisle n’est pas le premier à s’essayer à l’exercice ; beaucoup d’autres auteurs de bandes dessinées ont déjà abordé les relations parents/enfants avant lui en mode humoristique. La petite différence est peut-être que Delisle se met un peu "en danger" puisqu’il utilise dans ses récits le personnage qu’il a toujours dessiné pour se représenter lui-même. En bref : c’est autobiographique, il se moque donc de lui, soulignant que ces comportements de mauvais père qu’il présente sont autant d’erreurs qu’il a pu commettre ! Une "franchise" qui n’est pas non plus le summum de l’auto flagellation, hein, n’exagérons pas. Car heureusement, tout reste très bon enfant : pas d’horreurs inavouables au programme, juste ces petits moments de vie où le naturel adulte revient au galop quand il aurait au contraire dû rester en mode "je m’adresse à des enfants", d’où les ressorts gaguesques. Et il faut dire que le résultat est bon. Les saynètes sont agréables à lire, assez originales, amusantes. Elles renvoient forcément à soi les lecteurs qui ont (eu) des enfants de l’âge de ceux que Guy Delisle a dans sa série et qui se sont surpris à ne pas être toujours autant à l’écoute de leurs enfants quand il l’aurait fallu, ou à leur tenir des raisonnements en leur propre faveur. Enfin, ces historiettes sont meilleures et plus variées que dans le tome 1, où l’on pouvait déplorer une certaine similitude entre plusieurs gags. Donc c’est du bon, du meilleur. Et que Delisle se rassure (s’il le fallait) : par mauvais père, il faut parfois entendre père comme les autres...

Le bémol ? Le prix (pour ce format)...
 
 

Par , le

Les albums de la série LE GUIDE DU MAUVAIS PÈRE