LE FLEUVE SHINANO #3 Tome 3

voir la série LE FLEUVE SHINANO
Dessinateur :


Scénariste :


Éditions :

ASUKA

Genre :

Adaptation

Amour

Drame

Manga

Sortie :
ISBN : 9782849651971

Résumé de l'album Tome 3

Yukié a été recueillie par un médecin dont la passion pour l’observation des choses au microscope fait passer tout le reste au second plan, même l’amour qu’il devrait vouer à sa femme. Celle-ci s’en plaint auprès de lui, d’ailleurs, et savoir Yukié sous leur toit ne l’aide pas psychologiquement...

Un jour, c’est l’accident, et elle meurt, laissant libre la voie pour une relation au grand jour entre son mari et Yukié. Ceux-ci s’aimeront et une petite fille leur naîtra.

Mais Yukié, posant à ses heures pour le peintre Akiyama va une fois de plus succomber à l’appel de la chair et se laisser séduire par l’artiste. Le médecin comprendra le petit manège de Yukié mais en piètre amant qu’il aura été toute sa vie, préférera se porter volontaire pour partir soigner sur le front dans la cadre du conflit qui oppose alors le Japon à la Chine, s’éloignant ainsi pour laisser libres la mère de sa fille et le peintre.

Un deuxième enfant naîtra alors pour Yukié. Du peintre, cette fois. Ceci avant que son cœur ne la conduise à retourner sur les berges du fleuve Shinano, dans la région de son enfance, où elle fera une rencontre qu’elle n’envisageait plus...
 

Par Sylvestre, le NC

Notre avis sur l'album Tome 3

Le fleuve Shinano, roman et film par ailleurs inachevés, voit grâce au travail de Kazuo Kamimura et Hideo Okazaki un dénouement dans sa version manga dont cet album est le dernier de la trilogie.

Après avoir mieux cerné le personnage de son héroïne principale dans le volume précédent, on la retrouve dans cette hyper-sensualité qui oriente sa vie mais à un âge, celui de la maternité, dont on pressent qu’il peut la changer.

Deux hommes de plus connaîtront l’amour avec elle, elle qui déjà en a fait chavirer plusieurs et s’est faite violée à plusieurs reprises. Et de ces deux nouveaux amants elle fera les pères de ses enfants, cependant sans déroger à la règle et en semant malgré tout d’une manière ou d’une autre le malheur dans leur vie comme cela a été le schéma à chacune de ses conquêtes...

Ainsi la boucle se boucle. Car au bilan de cette vie dont elle a fini par ne plus avoir honte, elle s’interroge sur l’hérédité de ce comportement qui aura été le sien ; persuadée que ses enfants porteront le flambeau de cette sensualité débordante et fatale.

La boucle se boucle également géographiquement puisqu’on la suivra dans une sorte de pèlerinage sur les rives du fleuve Shinano, point de départ de sa vie. Et puisqu’elle y retrouvera son premier amour dans des conditions qui confirmeront que Yukié est quelque part vénéneuse, ou maudite...

Avec un dessin très sensuel dont le trait gras ferait presque parfois penser au style franco-belge de l’école classique, avec ses contrastes nombreux et importants pour la traduction des nombreux sentiments vécus, avec enfin cette aisance qu’a le dessinateur pour maîtriser des transitions graphiques que le cinéma ne bouderait pas, Le fleuve Shinano voit cette biographie de Yukié se terminer tout en continuant de couler, long fleuve glacial, murmurant à qui veut l’entendre que la vie est un cycle sans cesse renouvelé et que l’amour peut être tout : beau, volé, honteux, violent, doux... Tout, sauf jugé.
 

Par , le

Les albums de la série LE FLEUVE SHINANO